Conflits frères-soeurs : les conseils d'une spécialiste

Dans le film "Demi-soeur" au cinéma le 5 juin 2013, les conflits dans la famille sont nombreux. Si vos enfants aussi se chamaillent sans arrêt, suivez les conseils d'Anne Gavini, auteur d'un ouvrage sur le sujet, qui vous explique pourquoi et comment réagir au mieux.

Conflits frères-soeurs : les conseils d'une spécialiste
© Studio Canal

Les petites (ou grandes) disputes entre frères et soeurs font partie des aléas de la vie de famille. Toutefois, il est important de comprendre l'origine de ces disputes et de savoir comment réagir dans ces cas-là. Anne Gavini, auteur d'un livre sur le sujet, explique.

Pourquoi les frères et sœurs se disputent-ils ?

Anne Gavini : L'objet des disputes varie selon l'âge des enfants. Petits, ils se chamaillent fréquemment à propos d'un objet, d'un jouet, d'un vêtement ou autre. Plus grands, les conflits concernent plus les notions de territoire, la chambre de chacun, la place dans le canapé, etc. Des causes physiologiques (fatigue, nervosité, faim...) viennent souvent amplifier le phénomène. Certaines situations à risques aussi : des moments d'ennui (le soir avant les repas), de rupture de rythme (trajet long en voiture) ou de changement des habitudes (vacances, sorties mais aussi présence d'un tiers-visite d'un ami ou d'un membre de la famille par exemple).

Ces disputes cachent-elles des problèmes plus profonds ?

conflits frãšres soeurs demi soeur 220
Le film "Demi-soeur" aborde justement les conflits entre frères et soeurs. © Studio Canal

Très souvent les enfants se chamaillent pour attirer l'attention de leurs parents. D'ailleurs, quand les adultes s'absentent, les conflits retombent... Il arrive que cette volonté de capter le regard des parents traduise un vrai malaise. Les enfants s'interrogent sur l'amour qui leur est accordé. C'est, par exemple, le cas quand l'un des enfants se sent lésé par rapport à l'autre, qu'une maman traverse une dépression, que l'arrivée d'un petit frère ou d'une petite sœur perturbe le quotidien ou qu'une famille se recompose.

Comment intervenir pour rétablir la paix ?

Il faut trouver un juste milieu. Garder une distance quand les enfants peuvent se débrouiller tout seul et intervenir quand la situation dure ou dégénère en mots ou en actes. La plupart du temps, comme c'est une réaction qu'attendent les enfants, si les parents se rendent compte des conflits et prennent le temps d'en parler avec eux, la situation s'améliore. Il faut aussi savoir dénouer les souffrances de chacun individuellement, car au sein de la fratrie, les enfants ne se comportent pas de la même façon. Si le conflit s'installe entre deux membres de la fratrie en particulier et se prolonge dans le temps, il faut s'inquiéter et éventuellement consulter.

Ces conflits sont-ils inévitables ?

Absolument ! Il faut en finir avec le mythe d'une famille idéale ! Les chamailleries permettent aux frères et sœurs d'apprendre la communication, la négociation, le partage, le respect de l'autre et des règles. D'autant plus que des parents qui considèrent le conflit comme un drame absolu vont réactiver les tensions. Ils ont tout intérêt à prendre du recul ! La preuve : quand le père, souvent moins présent et donc moins impliqué, intervient, la dispute cesse plus facilement.

En savoir plus : 10 astuces de parents pour gérer les disputes entre frères et soeurs, de Anne Gavini.

A voir aussi : "Demi-soeur" de Josiane Balasko, avec Michel Blanc, au cinéma le 5 juin 2013.

A lire aussi :

Et sur le forum Maman...

 Mara44 vit un enfer car son aînée n'aime pas son frère

Conflits frères-soeurs : les conseils d'une spécialiste
Conflits frères-soeurs : les conseils d'une spécialiste

Les petites (ou grandes) disputes entre frères et soeurs font partie des aléas de la vie de famille. Toutefois, il est important de comprendre l'origine de ces disputes et de savoir comment réagir dans ces cas-là. Anne Gavini, auteur d'un...