Protocole sanitaire à la crèche : jusqu'à 25 bébés, doudous autorisés

Pas de masque avec les enfants ni de distanciation physique, doudous autorisés, accueil jusqu'à 25 bébés... Comme pour les écoles, le protocole sanitaire est assoupli à la crèche. Voici ce qui change ce 22 juin.

Protocole sanitaire à la crèche : jusqu'à 25 bébés, doudous autorisés
© Oksana Kuzmina -123rf

[Mise à jour du 19 juin à 15h05]. Depuis le 11 mai dernier, le protocole sanitaire concernant les modes d'accueil de la petite enfance imposait des mesures strictes. En effet, les crèches ne pouvaient accueillir plus de 10 bébés et certains parents, comme les professionnels de santé, les familles monoparentales et ceux contraints de reprendre une activité... étaient prioritaires. Mais à compter de ce lundi 22 juin, comme l'a annoncé Emmanuel Macron, écoles, collèges et crèches vont totalement réouvrir pour accueillir davantage d'enfants. La publication ce 18 juin du guide ministériel "COVID-19- Phase 3 de la levée de confinement : Modes d'accueil du jeune enfant" vient détailler le protocole d'accueil. L'objectif mis en avant : remettre au centre de l'attention l'enfant, ses besoins et les besoins de ses parents. Pour Christelle Dubos, secrétaire d'Etat auprès du ministre des solidarités et de la santé, "cette reprise de l'accueil des jeunes enfants est un enjeu crucial à l'approche de l'été, alors que beaucoup de Français reprennent et continueront de travailler pendant les mois de juillet et d'août".

Protocole sanitaire à la crèche : quelles sont les nouvelles règles ?

Jusqu'à 25 bébés accueillis à la crèche

La règle de l'accueil en groupes limitée à 10 enfants est levée. Les crèches et les Maisons d'assistants maternels peuvent rétablir leurs pleines capacités d'accueil. Et les groupes au sein des crèches peuvent à nouveau se croiser "en évitant les contacts et en maintenant autant que possible une distance d'un mètre". D'autre part, les regroupements d'enfants dans les crèches familiales et en Relais d'Assistants Maternels redeviennent possibles (maximum 25 enfants).

Des temps répartis par groupe

En revanche, les temps de repas, d'activités d'éveil ou de motricité n'auront pas lieu au même moment pour chaque groupe. Idem pour l'accès à l'espace extérieur (quand il y en a un) qui se fera successivement. Les jouets et matériel d'éveil seront dédiés à un groupe durant 48 heures avant d'être nettoyés et remis ensuite à un autre groupe durant la même durée. 

La distanciation physique assouplie

Comme à la maternelle, il n'y aura pas de distanciation physique entre les petits et les professionnels de la petite enfance. Aussi, la distance physique d'un mètre entre les enfants pendant les siestes et les repas cesse d'être obligatoire. Toutefois, les professionnels doivent continuer à respecter entre eux une distance minimale d'1 mètre, et lorsque la situation ne le permet pas, ils devront alors porter un masque. 

L'accès aux parents, de nouveau possible

Autre bonne nouvelle, les parents ne sont plus obligés de déposer leur bébé dans un SAS en attendant que quelqu'un vienne le récupérer. Ils vont de nouveau pouvoir accéder jusqu'au lieu d'accueil pour déposer bébé et revenir le chercher, mais toujours en portant un masque. Les parents sont également invités à se laver les mains à l'arrivée et en partant de la crèche.

Le retour des doudous

Voilà un assouplissement qui va ravir les petites têtes blondes : le doudou de votre enfant pourra à nouveau librement circuler entre la crèche et la maison, "sous réserve d'être lavé régulièrement" (tous les 2 jours).

Nettoyage des locaux et des jouets

En plus d'être nettoyés quotidiennement, chaque espace du lieu d'accueil sera désinfecté après le passage d'un groupe d'enfants (et avant l'arrivée d'un autre).

Le port du masque 

Outre l'obligation de le porter pour les parents, les professionnels présentant un risque de formes graves de Covid-19, l'usage de masques à usage chirurgical est obligatoire.

Maintien des mesures d'hygiène habituelles

Pour le reste, les mesures d'hygiène sont les mêmes qu'avant le confinement, à savoir : le nettoyage des mains pour les professionnels, avant et après le change et le repas d'un enfant, désinfection régulière du meuble à langer, des lieux communs et de tout le matériel de la crèche.

Extension de l'agrément possible pour les nounous

Enfin, ce guide ministériel annonce un ultime assouplissement : la possibilité pour pour chaque assistant maternel à domicile d'une extension exceptionnelle de l'agrément ayant expiré depuis le 12 mars. Et ce, jusqu'au 10 octobre 2020