BABI : qui sont ces bébés aux besoins intenses ?

Les bébés Aux Besoins Intenses (BABI) laissent souvent les parents désemparés. Comment les reconnaître et gérer au quotidien ? Explications et conseils de Jaqueline Wendland, psychologue clinicienne dans le domaine de la prise en charge du développement de bébé.

BABI : qui sont ces bébés aux besoins intenses ?
© 123RF-lightfieldstudios

D'où vient le terme BABI ?

Le concept des "bébés aux besoins intenses" appelés BABI a été développé dans les années 80 par le Dr William Sears, un pédiatre américain qui a consacré un ouvrage entier à ce phénomène intitulé "Que faire quand bébé pleure? Vivre avec un bébé aux besoins intenses".

Comment reconnaître les bébés à besoins intenses ?

Les bébés dits à besoins intenses sont des bébés qui demandent beaucoup d’attention à leurs parents. 

- Ils dorment peu ou se réveillent dès qu’on les pose dans leur lit,

- demandent souvent les bras de leurs parents, mais peuvent refuser ceux d’autres personnes de la famille ou de professionnels,

- pleurent beaucoup,

- sont particulièrement difficiles à calmer et très sensibles

- supportent mal les transitions comme le passage du sommeil à l'éveil, l’entrée et la sortie du bain, le passage d’une activité à l’autre.

- Certains sont très énergiques et ont une activité motrice très soutenue

"Les chercheurs et cliniciens les décrivent généralement comme ayant un tempérament difficile ou des difficultés de régulation. Les parents peuvent avoir du mal à comprendre leur enfant et d’être démunis. Ils risquent aussi de se sentir incompétents et de s’épuiser", explique Jaqueline Wendland, psychologue clinicienne dans le domaine de la prise en charge du développement de bébé et du jeune enfant, et auteure de Bonne nuit mon tout petit (Ed Solar).

Quelles sont les causes de cette agitation ?

Les bébés naissent tous avec un caractère différent, sont plus ou moins faciles et rencontrent plus ou moins de difficultés à trouver leur rythme. "La sensibilité exacerbée des enfants aux besoins intenses les rend plus exigeants. Cependant, il est fondamental d’abord d’explorer la présence d’une gêne organique : notamment le reflux gastro-œsophagien (qui fait pleurer les enfants souvent, dès qu’ils sont couchés notamment), les poussées dentaires, les coliques du nourrisson, ou encore les troubles ORL (otites, rhino-pharyngites", souligne Jaqueline Wendland. L’environnement du bébé peut aussi générer du stress et freiner sa régulation. Il peut ainsi être perturbé par trop ou pas assez de repas, des rythmes de sommeil non respectés, des changements importants dans son cadre de vie, etc.

BABI et allaitement

Les bébés aux besoins intenses réclament généralement plus souvent le sein que les autres enfants, non pas parce qu’ils ont faim, mais parce que la tétée exige un effort physique qui les aide à se calmer. "Il faut veiller toutefois à ne pas allaiter trop souvent au risque de gêner l’enfant et d’utiliser la tétée comme seul moyen de calmer l’enfant, au détriment de la parole, des jeux, des câlins, du portage, des chants, etc", conseils Jacqueline Wendland.

BABI : jusqu’à quel âge ?

Les professionnels remarquent que les bébés BABI sont moins exigeants quand il se tiennent assis, qu’ils marchent à 4 pattes ou qu’ils rampent. Ils ont en effet alors moins besoin de la présence constante d’un adulte. Vers 3 ou 4 ans, les bébés BABI cessent généralement de l’être tout simplement parce qu’ils deviennent progressivement autonomes !

Comment gérer son bébé aux besoins particuliers ?

Le maître mot des parents qui ont un bébé BABI est incontestablement la patience, du moins durant les premiers mois. Peu à peu, en l’observant avec attention, ils vont comprendre ce qui l’aide à se réguler et le bébé sera rassuré et ainsi moins exigeant. "Il est très important de ne pas être seul, de partager les soins, de prendre du temps pour se reposer et passer le relai à l’autre parent ou un autre adulte lorsque l’on se sent dépassé ou épuisé. Il faut aussi en parler à la crèche ou à la garderie afin de trouver avec les autres adultes qui s’occupent de l’enfant la meilleure façon de répondre à ses besoins", conseille Jaqueline Wendland. Enfin, il faut surtout éviter de paniquer car les bébés dits BABI grandissent normalement. "Ils peuvent se montrer très appétents aux jeux, pleins de vie. Leur tempérament plus difficile ou sensible n’est pas du tout une pathologie, mais une caractéristique innée qui généralement évolue positivement si l’environnement s’y ajuste et les aide à se réguler", conclut la spécialiste de la petite enfance.