Cours de bébé nageur : quels bienfaits pour l'enfant ?

Les séances de bébé nageur éveillent l'enfant en douceur. A partir de quel âge peut-on l'inscrire et quels sont les bénéfices de cette activité ? Comment assurer une mise à l'eau optimale ? Et plouf, on vous dit tout !

Cours de bébé nageur : quels bienfaits pour l'enfant ?
© 123RF / Evgeny Atamanenko

Que ce soit pour préserver ce lien aquatique que bébé affectionne naturellement, pour favoriser son éveil ou encore pour profiter de moments privilégiés et ludiques avec notre progéniture, les cours de bébé nageur sont bénéfiques à bien des effets. Même si évidemment, quelques précautions s'imposent pour profiter pleinement de ce rendez-vous. A partir de quel âge inscrire son enfant à une séance de bébé nageur ? Quels sont les avantages et comment se déroulent les cours ? Ce qu'il faut savoir avant de commencer. 

Séance de bébé nageur : à quel âge commencer ?

Généralement, les cours de bébé nageur s'adressent aux enfants dès 4 à 6 mois. Avant cet âge, notre nourrisson est plus sujet aux infections, et la maman, pas forcément apte non plus à l'accompagner dans l'eau. Or, la piscine peut être source de microbes. En outre, cela permet d'effectuer les premiers vaccins obligatoires pour valider l'inscription et notamment le rappel du DTP (diphtérie, tétanos, polio). Des sessions qui peuvent ensuite se poursuivre jusqu'à l'âge de 6 ans, âge auquel l'enfant peut prétendre intégrer un vrai cours de natation et apprendre à nager comme un petit poisson.

Quels bienfaits pour le bébé ? 

Si l'objectif n'est pas d'apprendre à nager, ces cours vont lui permettre de barboter dans l'eau avec bonheur, lui qui a passé les 9 premiers mois de sa vie pré-natale dans un environnement aquatique. En grandissant, ces cours de bébé nageur vont l'aider à conserver le goût du bain, grâce à ce rendez-vous régulier, sécurisé et ludique. En effet, certains enfants qui adoraient l'eau à la naissance se mettent ensuite à la craindre. Ce cours est aussi une bonne occasion pour les parents et les enfants de tisser une relation forte lors de ce moment privilégié, loin du stress et des obligations du quotidien. Une activité qui va également favoriser sa motricité (dans cet univers aquatique qu'il connaît bien) et son éveil sensoriel - les mouvements dans l'eau, la pesanteur, la température de l'eau, le bruit - sa confiance en lui et sa prise d'autonomie. Enfin, cette pratique peut aider notre bout de chou à dépasser l'angoisse de la séparation et à davantage se sociabiliser

Comment se déroule une séance de bébé nageur ?  

Chaque session dure entre 30 et 60 minutes, un temps variable selon l'âge de l'enfant. En effet, un bébé de moins de 18 mois a du mal à réguler la température de son corps et bougera moins, ce qui peut rapidement lui donner froid (même si la température du bassin avoisine les 35 degrés) d'où l'intérêt de ne pas effectuer des séances trop longues. Pour commencer, l'initiation se passe dans nos bras au sein d'un petit groupe de parents-bébés, chapeauté par un moniteur de natation. On effectue des mouvements en douceur pour que notre bout de chou apprivoise son environnement à son rythme, selon son âge et son développement psychomoteur.

  • Ainsi, entre 4 mois et 1 an, notre bébé nageur apprend à maintenir son équilibre dans l'eau, à l'aide d'un tapis, puis à plonger jusqu'à nous en pratiquant naturellement l'apnée. Aux alentours d'un an, âge fréquemment lié aux premières appréhensions de l'eau, les cours s'axent sur des jeux. Dans un cadre ludique, l'enfant sera ainsi plus enclin à dépasser ses craintes et à se jeter à l'eau avec bonheur. Une façon aussi pour lui de découvrir de nouvelles sensations et de s'éclater.
  • Entre 15 et 18 mois, outre prolonger le plaisir de l'eau, l'objectif est que notre bébé affûte son équilibre à l'aide de bouées.
  • Vers 2 ans, le bassin s'orne de toboggans et de tunnels dont les grands bébés raffolent. Une façon divertissante de les faire atterrir sous l'eau avant qu'on ne les réceptionnent. C'est aussi l'âge des premiers splashs qui finissent eux aussi la tête sous l'eau avant que l'on ne les en émergent !
  • Aux alentours de 3 à 4 ans, notre chérubin apprend à se déplacer sur quelques brasses (ou du moins ça y ressemble) en conservant la tête hors de l'eau.
  • Enfin, la dernière année, lorsque l'enfant a entre 5 et 6 ans, il apprend les prémices de la natation (déplacement coordonné, mouvements adéquats, respiration sous l'eau, etc.), il est fin prêt pour devenir un futur grand nageur !

Quel matériel prévoir pour un bébé nageur ?

Avant de débuter les séances de bébé nageur, vous devrez vous munir de quelques accessoires pour le bain. A commencer par un maillot de bain pour bébé, certains sont jetables et munis d'une couche étanche comme les couches Hamac ou Huggies. Vous aurez également besoin d'un bonnet de bain, d'une serviette de bain, sans oublier le gel douche à la fin de la séance (vous gagnerez du temps à la maison) et d'un en-cas (la piscine ça creuse !). Par ailleurs, un certificat médical attestant que notre enfant est apte à la pratique aquatique est nécessaire. Votre enfant doit en effet être à jour dans ses vaccins. Rappelons que l'asthme et les otites sévères peuvent par exemple entraîner une contre-indication à des séances de bébé nageur. N'hésitez pas à demander l'avis de votre médecin.

Infos pratiques : 

Pour découvrir la liste des piscines proposant des sessions de bébés nageurs en France, contactez la FAAL (Fédération des Activités Aquatiques d'Eveil et de Loisirs) : www.fael.asso.fr

Cours de bébé nageur : quels bienfaits pour l'enfant ?
Cours de bébé nageur : quels bienfaits pour l'enfant ?

Sommaire A quel âge commencer ? Quels bienfaits pour bébé ? Déroulement séance bébé nageur Quel matériel prévoir ?  Que ce soit pour préserver ce lien aquatique que bébé affectionne naturellement, pour favoriser son éveil ou...