Allaitement : 8 règles d'or pour réussir son sevrage

Que vous deviez reprendre le travail ou commencer la diversification alimentaire, voici tous les conseils de pros pour réussir le sevrage de bébé.

Allaitement : 8 règles d'or pour réussir son sevrage
© 123rf- Evgeny Atamanenko

Choisir le bon moment
"Il n'y a pas de meilleur moment théorique qui se chiffrerait en jours, en semaines ou en mois. Le meilleur moment du sevrage d'un bébé, c'est le moment choisi par ses parents, celui qui leur convient le mieux, celui qui paraît le meilleur pour eux ou pour l'enfant." explique le Dr Marie Thirion, pédiatre, dans son livre "L'allaitement" aux éditions Albin Michel.

Sevrer bébé progressivement
Le principe de base est de réduire peu à peu les tétées en commençant d'abord par remplacer celle du soir par un biberon : "Il vaut mieux commencer par le soir car c'est à ce moment-là que le taux de prolactine est au plus bas. C'est donc cette tétée qui est la plus douloureuse et la plus fatigante pour les mamans. La dernière à retirer est celle du matin, car c'est la plus importante" indique Chantal Birman, sage-femme libérale.

Tirer son lait
"Ne passez pas directement au lait artificiel, tirez votre lait : la transition sera moins dure si bébé reconnaît le goût de votre lait... même s'il doit l'avaler grâce à un biberon ou une tasse" propose Mélanie Schmidt-Ulmann, doula, dans son livre "100 réflexes allaitement" chez Leduc.s éditions. Par ailleurs, pensez à tirer votre lait en journée afin d'éviter les engorgements.

Prendre de l'avance
"Pensez à commencer le sevrage au moins 15 jours avant la reprise du travail car un sevrage rapide est trop violent pour le bébé" conseille Chantal Birman, sage-femme.

Demander de l'aide au papa
N'hésitez pas à demander de l'aide au papa pour réussir le sevrage. Vous pouvez par exemple le solliciter pour donner le premier biberon ou la première purée. Si vous êtes trop sensible, Mélanie Schmidt-Ulmann, doula, conseille même dans son livre : "Ne soyez pas présente au moment des repas sinon vous risquez de craquer : bébé va pleurer et le sein sera la solution de facilité."

Persévérer
Changer les habitudes de bébé n'est pas si aisé. Pas de panique donc, s'il refuse les biberons les premiers jours. Mélanie Schmidt-Ulmann encourage ainsi les mamans : "Persévérez ! Le sevrage peut prendre de quelques jours à quelques semaines !".

Le repas, un moment agréable
"Souvent, la première fois où l'on présente un biberon ou une cuillerée de purée, bébé est étonné, désagréablement surpris. S'il pleure, s'il refuse de goûter, surtout ne le forcez pas. Le temps du repas était, et doit absolument rester, un moment de détente et de joie" indique le Dr Marie Thirion, dans son livre.

Aiguiser son appétit
"Pour que bébé accepte sans problème cette nouvelle alimentation, il faut qu'il ait envie de manger. Donc tout bêtement attendre qu'il ait faim, qu'il réclame son repas. Si le goût de la tétine le surprend trop, on peut, les premières fois, le masquer par une goutte de miel ou y déposer quelques gouttes de lait" conseille le Dr Marie Thirion, dans son livre.

Merci à Chantal Birman, sage-femme libérale.

A lire aussi :