Parcoursup : l'heure du bilan

Alors que la phase complémentaire de Parcoursup prend fin ce vendredi 21 septembre, combien de candidats ont trouvé une place en fac ou en école supérieure ? A l'inverse, combien de bacheliers n'ont reçu aucune proposition d'affectation ? Et quelles sont les améliorations possibles pour l'année prochaine ?

Parcoursup : l'heure du bilan
© A. Singkham - 123RF

[Mis à jour le 20/09/2018] Ce vendredi 21 septembre 2018 marque la fin de la phase complémentaire sur Parcoursup. Si près de 600 000 candidats ont obtenu une place en études supérieures, ils sont 2 500 bacheliers à n'avoir reçu aucune proposition pour l'année scolaire 2018-2019. Pourtant, à ceux qui critiquent la nouvelle plateforme post-bac, Frédérique Vidal, ministre de l'Enseignement supérieur répond que "Parcoursup a pleinement fonctionné". La preuve : "50 000 jeunes de plus que l'an dernier ont pu trouver une formation via Parcoursup" et "les lycéens boursiers ont davantage été acceptés dans les classes préparatoires parisiennes (+ 29 %)", justifie la ministre. Toutefois, la plateforme devra être améliorée dès l'an prochain. Frédérique Vidal évoque notamment le retour de la hiérarchisation des propositions afin de réduire les listes d'attente et la volonté d'inciter les élèves à se désister beaucoup plus vite des vœux qui ne les intéressent plus (ils devraient alors les confirmer explicitement par mail et en l'absence de réponse, le vœu serait supprimer de leur liste). De même pour les candidats considérés comme "inactifs" : c'est-à-dire ceux qui se sont inscrits sur Parcoursup, qui ont émis des vœux, puis qui ont finalement changé de projet (réorientation ou inscription dans un cursus hors Parcoursup) et qui n'ont pas pris la peine de se désinscrire. Enfin, la carte interactive des formations disponibles devrait elle aussi être améliorée et plus rapidement mise à jour, permettant aux élèves de candidater dans d'autres académies. Un bilan chiffré et qualitatif sera rendu public fin septembre et permettra de définir une série de mesures précises et concrètes afin d'améliorer le dispositif. 

Calendrier 

15 janvier 2018 Ouverture de la plateforme Parcoursup
Du 22 janvier au 13 mars 2018 Formulation des vœux : l'élève peut à tout moment les modifier, en supprimer ou en ajouter.
31 mars 2018  Confirmation des vœux : le dossier de l'élève est donc définitif et remis aux formations demandées.
Du 22 mai au 5 septembre 2018 Réponses de la part des établissements : suite à une proposition d'admission, l'élève doit à son tour donner une réponse positive ou négative. Bon à savoir : les dates limites de réponse à chaque voeu sont précisées en face de chaque proposition.
BAC : du 18 au 25 juin 2018 Parcoursup est en pause et ne rendra pas de nouvelles décisions. L'élève peut toutefois se connecter sur la plateforme, consulter son dossier, répondre aux propositions d'admission reçues avant le 18 juin, renoncer à des vœux en attente...
26 juin 2018  Ouverture de la phase complémentaire : l'élève peut formuler de nouveaux vœux en fonction des places vacantes.
Été 2018 Inscription administrative dans la formation : cette inscription se fait directement auprès de l'établissement scolaire  (attention donc aux dates limites d'inscription)
21 septembre 2018 Fin de la procédure : tous les bacheliers qui ont reçu une réponse favorable sont inscrits.

Phase complémentaire

Suspendue pendant la semaine des épreuves écrites du baccalauréat, la phase complémentaire a débuté le mardi 26 juin à 14 heures. Dix nouveaux vœux peuvent alors être formulés pour des places vacantes. Car pendant cette phase complémentaire, des places se libèrent et les étudiants en sont informés tous les matins jusqu'au 21 septembre 2018. Après les résultats du baccalauréat, les souhaits de formations prioritaires sont peu à peu étudiés et d'autres formations leur sont proposées, si possible similaires à leurs choix initiaux et qu'il n'avait peut-être pas identifiées, y compris les formations qui se situent un peu plus loin de chez eux. Pour chaque nouveau vœu, les élèves doivent faire part de leurs motivations :

Conseils pour saisir sa lettre de motivation : Soyez efficace et entrez tout de suite dans le vif du sujet : tout d'abord, expliquez en quelques lignes pourquoi vous voulez intégrer cette formation, ce qu'elle pourra vous apporter, vos atouts pour réussir dans cette filière ou encore les matières et les domaines d'activité qui vous intéressent. Vous pouvez montrer que vous connaissez les attendus de la formation, ses débouchés (le responsable de la formation sera ravi d'apprendre que vous vous êtes préalablement renseigné). Ensuite, parlez de votre projet professionnel, de vos expériences (stages de troisième, jobs d'été, membre d'une association... par exemple) et de vos objectifs pour votre carrière. Sachez qu'il est tout à fait possible d'y mettre de l'originalité, un trait d'humour ou un peu d'ironie pour se démarquer, mais bien évidemment, de façon mesurée et respectueuse. Derniers conseils : personnalisez votre texte de motivations en fonction des spécificités de chaque formation et préférez les tournures positives (avoir l'opportunité, avoir la chance de, être impliqué dans...) et faites-vous relire par l'un de vos professeurs ou vos parents. 

Résultats des voeux

Rappelons que depuis le 4 avril 2018, les différents établissements du supérieur ont examiné tous les dossiers reçus et ont établi un classement avant de pouvoir donner leurs réponses. Depuis le 22 mai et jusqu'au 21 septembre, les lycéens reçoivent des propositions d'admission. L'élève peut être confronté à plusieurs cas de figure, et devra alors maintenir ses vœux, ou les refuser : 

  • Oui : l'élève est accepté dans la formation demandée
  • Non : l'élève est refusé dans la formation demandée
  • Oui si : l'élève est accepté dans la formation demandée à condition qu'il suive un programme de cours supplémentaires pour correspondre aux "attendus"
  • En attente : l'élève est placé sur une liste d'attente car les effectifs de la formation sont remplis avec des candidats mieux placés, mais pouvant se désister.

Liste d'attente, "oui", "non"... Quel est le délai de réponse ?

A présent, l'élève, informé via l'appli ou le site Parcoursup, doit à son tour prendre une décision. Mais attention : le délai de réponse aux propositions est parfois court : dans les 6 jours qui suivent la réception des réponses reçues entre le 22 mai et le 25 juin, 3 jours entre le 26 juin et le 20 août et seulement un jour entre le 21 août et le 5 septembre 2018. Comment s'organiser ? Voici quelques conseils :

  • Le lycéen reçoit une seule proposition ("oui") : il est conseillé de confirmer cette réponse positive, et de conserver tout de même tout ou une partie de ses vœux en attente, en cliquant sur le bouton "Je maintiens ma demande". Particulièrement si la réponse positive n'est pas le premier choix de l'élève. Cela permettra par la suite de modifier sa réponse en fonction des places vacantes.
  • Le lycéen reçoit plusieurs propositions ("oui" ou "oui si") : il peut accepter une proposition et renoncer aux autres, ou demander à conserver tout ou une partie de ses vœux en attente. A noter que d'ici 7 jours, les élèves doivent obligatoirement choisir une filière, afin de libérer des places pour les autres élèves.
  • Le lycéen reçoit uniquement des propositions "en attente" : il peut attendre qu'une place de la formation demandée soit disponible. Au fur et à mesure que les élèves valideront leurs propositions, d'autres places seront vacantes. Il y en aura environ 350 000 supplémentaires, a précisé la ministre de la ministre de l'Enseignement Supérieur. Il est conseillé de vérifier chaque matin les nouvelles propositions. 
  • Le lycéen ne reçoit que des réponses négatives ("non") : la commission spécialisée d'accès à l'enseignement supérieur pourra alors lui faire des propositions pour aider les élèves à trouver un plan B. L'objectif du gouvernement : aucun élève ne doit se retrouver sans formation à la rentrée 2018.
  • Le lycéen n'a pas validé ses vœux à temps ou il souhaite candidater à des formations hors Parcoursup : il doit se renseigner sur les formations qui ne nécessitent pas de passer par la plateforme (certaines écoles spécialisées en communication, paramédical, commerce... et quelques facs et prépas privées) et y déposer, s'il est intéressé, sa candidature. Pour libérer les places pour les autres élèves, une règle est mise en place : l'inscription dans une école hors Parcoursup est possible à condition de se désinscrire de la plateforme. l'élève peut également attendre le début de la phase complémentaire pour formuler de nouveaux vœux. 
© Parcoursup - Education nationale

L'application Parcoursup pour suivre son dossier

L'application Parcoursup permett aux lycéens de suivre leur dossier en temps réel et directement depuis leur smartphone. Ils peuvent s'informer (sur les caractéristiques de chaque formation, les contenus des enseignements, les attendus des formations, les taux de passage en deuxième année, les débouchés, etc), poser des questions, ou encore, échanger avec des professionnels de l'orientation tout au long du processus. Une fois son profil crée sur l'appli, chaque élève peut également recevoir des alertes concernant les mises à jour de leur dossier. (Disponible sur Android et sur IOs, à télécharger depuis le site www.parcoursup.fr)

Captures écran iPhone © Parcoursup - Ministère de l'éducation supérieure

Plus d'infos sur le site www.parcoursup.fr