Rachida Dati

'je m'émerveille tous les jours sur zohra', rachida dati
"Je m'émerveille tous les jours sur Zohra", Rachida Dati © Alain Guizard

Qu'a changé la naissance de votre fille ?
Rachida Dati : J'ai moins d'obsession. Elle a changé ma notion du temps, ça c'est sûr. Mais quand je pars à 7h du matin de la maison et que je rentre à 1h du matin, j'ai un manque. Heureusement, nous sommes une très grande famille, elle a plein de cousins et de cousines, des voisins...et j'essaie toujours de prendre de vraies vacances avec elle !

On vous avait dit que vous ne pourriez pas avoir d'enfant. Vous aviez renoncé à la maternité ?
R. D. : J'y avais renoncé par la force des choses. Donc l'arrivée de Zohra fut pour moi le plus grand moment d'émotion de ma vie. Je remercie d'ailleurs, Claude, mon médecin, un homme humainement exceptionnel.

Zohra, c'est le nom de votre mère. Une évidence ?
R. D. : C'est un petit hommage. Et je trouve que ça lui va tellement bien.

Elle a son caractère ?
R. D. : Peut-être un peu. Elle est assez vive.

A l'annonce de votre grossesse, vous avez été très critiquée. Comment avez-vous vécu cette période ?
R. D. : A cette époque, j'étais transportée par mon bonheur. C'était une forme de bouclier. Vous vous rendez compte qu'il y a des choses beaucoup plus importantes et beaucoup plus graves. Quand j'étais enceinte, j'avais une priorité : ne pas perdre ce bébé. Et après, la priorité, c'était d'être heureuse avec ma fille.

Quelle maman êtes-vous ?
R. D. : Je m'émerveille tous les jours sur Zohra. J'essaie de ne pas céder par exemple à certains de ses caprices. Je reconnais que ce n'est pas si simple. La journée, elle est à la crèche et en dehors de ces moments, une nounou m'aide. J'essaie vraiment que nous soyons très proches...

Sommaire