Tout nu et tout bronzé, et si on jardinait à poil le 1er mai ?!

C'est une pratique pour le moins insolite que l'on vous propose de (re)découvrir aujourd'hui. En ce 1er mai, Journée mondiale du jardinage nu, faites vraiment ce qu'il vous plaît, dans le respect de vos voisins et de leurs regards indiscrets.

Tout nu et tout bronzé, et si on jardinait à poil le 1er mai ?!
© Lola Russian - Pexels

Alors que le mois de mai sonne la saison des plantations et autres semis, une initiative un peu spéciale a piqué notre curiosité et réveillé notre esprit mal placé. Ce 1er mai, quand certains iront gentiment acheter leur brin de muguet comme c'est la tradition, d'autres s'adonneront au jardinage dans le plus simple appareil. 

Journée mondiale du jardinage nu, ça vient d'où ?

Rédacteur pour la revue Nude & Naturel magazine, Mark Storey et son ami Jacob Gabriel, lui aussi rédacteur et permaculteur ont eu la drôle d'idée de créer cette journée, appelée World Naked Gardening Day, en 2005. Leur ambition ? Encourager l'acception de soi mais aussi favoriser la communion de l'homme avec la nature. Chaque premier samedi du mois de mai, la Journée mondiale du jardinage nu invite celles et ceux qui le souhaitent à jardiner en tenue d'Eve. 

jardiner-nu-conours-photo-federation-francaise-de-naturisme
Envie de participer au concours photos organisé par la © Fédération Française de Naturisme

Alors que cet événement fait des adeptes aux quatre coins du globe, en France, la Fédération Française du naturisme (FFN) appelle ses adhérents à participer en masse, qu'ils soient seuls, en famille ou entre amis. Comme chaque année, elle lance même un concours photos (dé)culotté avec, à la clé, un lot mystère à gagner. Pour vous inspirer et/ou vous rincer l'œil, rendez-vous sur le #worldnakedgardeningday d'Instagram qui recense quelques beaux spécimens de jardiniers nus comme des vers ! 

Couvrez ce sein que je ne saurais voir au jardin 

Loin de prôner l'exhibition, cette Journée mondiale du jardinage nu vous incite à le faire à l'abri des regards (in)discrets. L'exhibitionnisme reste puni par la loi en France et nous ne voudrions pas que vous finissiez derrière les barreaux. Pour rappel : "L'exhibition sexuelle imposée à la vue d'autrui dans un lieu accessible aux regards du public est punie d'un an d'emprisonnement et de 15 000 euros d'amende", stipule l'article 222-32 du Code pénal. Pour vivre comme d'heureux jardiniers dénudés, vivons cachés !