Agrumes : liste et conseils pour cultiver les Citrus en pot ou en pleine terre

Avec leurs fruits vitaminés, leurs fleurs parfumées et leur feuillage persistant, les agrumes (famille des Citrus) ont tout pour plaire ! Découvrez quelques règles d'or pour cultiver vos agrumes dans le jardin ou en pot.

Agrumes : liste et conseils pour cultiver les Citrus en pot ou en pleine terre
© Volodymyr Shevchuk/123RF

Comment bien faire pousser un agrume ? Où planter un agrume ?

Un agrume pousse aussi bien en pot qu'en terre. Notez qu'en pleine terre, il se plaira davantage en zone littorale, que ce soit sur la côte Atlantique ou méditerranéenne. Plantez votre fruitier devant un mur de la maison, pour qu'il soit mieux abrité du vent, ou en plein soleil dans le jardin. Dans tous les cas, évitez une zone trop venteuse. En cas de plantation plus dans l'intérieur des terres ou au nord de la Loire, privilégiez le pot à la pleine terre et placez-le contre un mur, exposé plein sud ou sud-est. En termes de sol, choisissez un substrat léger, riche et non calcaire. N'oubliez pas, un agrume peut vivre toute sa vie dans un pot sans problème !

Liste d'agrumes

Quand et comment planter les agrumes ?

On plante plutôt les agrumes au printemps afin d'assurer une bonne reprise des racines avant l'arrivée de l'hiver. Toutefois, en climat doux ou en pot, il est possible de planter à l'automne.

Plantation d'un agrume en pleine terre

  1. Faites tremper la motte dans une bassine d'eau
  2. Creusez un trou deux fois plus gros que le volume de la motte
  3. Si votre terre est lourde, coupez-la avec du sable ; si elle est sableuse, enrichissez-la avec un peu de compost et du terreau
  4. Placez votre agrume dans le trou, de manière à ce que le collet arrive au niveau du sol et ne soit pas enterré
  5. Rebouchez, tassez et arrosez.

Plantation d'un agrume en pot

  1. Garnissez le fond de votre pot d'une couche de billes d'argile ou de graviers
  2. Recouvrez d'une couche de terreau spécial agrumes
  3. Placez votre sujet de manière à ce que le collet arrive en haut du pot
  4. Comblez les vides avec le terreau, tassez et arrosez copieusement

Comment rempoter un agrume ?

Les trois premières années, il est possible de rempoter un agrume, en augmentant progressivement la taille de son pot d'accueil. Ne passez pas directement d'un pot de 3 ou 5 litres à un pot de 20 ou 30 litres, au risque de voir votre agrume ne pas fleurir et donc ne pas donner de fruits car il va en profiter pour faire des racines. En effet, une plante ne produit pas à la fois des racines, du feuillage et des fruits. Si vous voulez un bel arbre et l'accompagner dans sa croissance, rempotez-le dans un contenant d'1 ou 2 cm de diamètre supplémentaires seulement.

Comment tailler un agrume ?

La taille d'un agrume se fait après les dernières gelées. Évitez de le tailler avant car le froid peut pénétrer par les branches coupées et endommager, voire tuer l'arbre. Après cette taille, de façon générale, la première floraison a lieu au printemps, puis des nouaisons (tout petits fruits) apparaissent en juin qui vont se transformer en fruits vers septembre, grossir jusqu'en novembre, puis se colorer entre décembre et février-mars. C'est la différence de température entre le jour et la nuit (et donc le froid) qui fait la couleur de l'agrume. Si l'écart de température ne dépasse pas les 2 °C-3 °C, le fruit ne se colore pas et reste vert, tout en étant mûr à l'intérieur.

Comment entretenir et arroser un Citrus ?

Veillez à donner un peu de stress hydrique à votre agrume afin qu'il fleurisse plus facilement. Pour autant, ne l'asséchez pas ! A l'inverse, il ne faut jamais noyer ce type de fruitier. Évitez de placer une soucoupe sous le pot pour que les racines ne trempent pas dans l'eau : la plante ne va pas apprécier et risque de perdre ses feuilles.

Si votre agrume est en intérieur, vous aurez tout de même besoin d'une soucoupe pour ne pas tacher votre sol : dans ce cas-là, placez une briquette entre le pot et la soucoupe pour éviter que les racines trempent. Au printemps et à l'été, diminuez l'arrosage en humidifiant seulement le haut du pot, sans le remplir intégralement.

Si possible, placez au fond du pot des billes d'argile, de la pouzzolane ou des morceaux de pot en terre cuite brisés. Optez pour un terreau bien drainant ou spécial agrumes - généralement riche en tourbe - et rempotez dans ce mélange. Au printemps, lors du redémarrage de la sève, enrichissez la terre de votre agrume avec un peu d'engrais bio spécial agrumes ou tomates, riche en potasse. Respectez les doses inscrites sur le paquet.

Que faire de son agrume en hiver ?

En hiver, protégez votre agrume du froid avec un voile d'hivernage et paillez la motte, s'il est planté dans le jardin en pleine terre. Notez que la majorité des agrumes ne tolèrent guère le gel.

Dans le cas d'un fruitier en pot, rentrez-le dans une pièce type véranda ou garage avec fenêtre et placez-le à la lumière. Il appréciera une température aux alentours de 13 °C et un arrosage tous les 10-15 jours. Attention, au-delà de 18 °C en intérieur, l'agrume aura beaucoup trop chaud.

Maladies et nuisibles des agrumes

Psorose écailleuse

C'est une maladie courante qui provoque l'écaillement de l'écorce et un tronc criblé et granuleux. Les fruits restent petits, sont parfois déformés et tombent. Cette maladie ne touche que les sujets greffés et ne concerne pas les citronniers. Le seul moyen de lutter contre est d'acheter des agrumes indemnes de cette maladie.

Tristeza

Le diamètre du porte-greffe rétrécit, la sève ne se transmet plus vers les racines. Tels sont les symptômes de cette maladie menant au dépérissement de l'arbre. Véhiculée par les pucerons, le moyen de lutter contre la Tristeza est encore de combattre ces insectes piqueurs suceurs. Pour cela, diluez 10% de savon noir liquide dans 90% d'eau. Ajoutez-y une cuillère à soupe d'huile et pulvérisez ce mélange sur l'ensemble de la plante, revers des feuilles inclus.

Fumagine

Cette maladie cryptogamique survient lorsque des nuisibles comme les pucerons ou les cochenilles sécrètent du miellat. L'agrume se recouvre alors d'une poudre noire qui empêche la photosynthèse. Le plus simple est de lutter contre les insectes responsable de l'arrivée du champignon. Utilisez le remède biologique décrit ci-dessus pour en venir à bout. Réitérez l'opération avec une semaine d'intervalle, autant de fois que nécessaire. Si la fumagine est déjà présente, traitez avec de la bouillie bordelaise.

(La rédaction remercie Christophe Reineri, directeur de l'entreprise Agrumes de Méditerranée, pour ses précieux conseils.)