7 agrumes originaux à faire pousser

Bergamotier, citronnier caviar, oranger sanguin, calamondin... Découvrez ces agrumes qui changent de l'ordinaire, que ce soit par la forme de leurs fruits, leur couleur ou leur saveur, et apprenez à les cultiver en pot ou en pleine terre.

7 agrumes originaux à faire pousser
© Heiti Paves/123RF

Parmi tous les fruitiers, pourquoi opter pour un agrume ? Première caractéristique non négligeable, la plupart des agrumes possèdent un feuillage persistant : seulement 1/3 de leurs feuilles se renouvellent chaque année. Ce qui fait que ces arbres sont toujours verts et donc parfaits pour un jardin coloré en hiver. Qui plus est, beaucoup d'agrumes ont pour caractéristique de conserver longtemps le fruit mûr sur l'arbre. Mais lequel choisir parmi toutes les variétés d'agrumes ? En voici quelques-unes qui changent des classiques citronnier ou oranger et qui ne manqueront pas de vous surprendre par leurs qualités ornementales et gustatives !

Le bergamotier

Le bergamotier (Citrus bergamia) a une fructification plutôt avare et restera en pot car il ne tolère guère le froid et le gel. Connu principalement pour son zeste, le fruit de cet agrume - la bergamote - aromatise des thés noirs ou verts mais sachez que les feuilles de l'arbre sont elles aussi très parfumées : une demi-feuille dans de l'eau frémissante avec du thé noir suffit à aromatiser la boisson, beaucoup plus que du zeste séché. En pâtisserie, une jeune feuille de bergamotier émincée très finement rehaussera le goût d'une madeleine, par exemple.

bergamotier-agrume
Bergamote, fruit du bergamotier © Agrumes de Méditerranée

Le calamondin

Souvent appelé "oranger d'appartement", le calamondin (Citrus madurensis) est un des rares agrumes à accepter de vivre l'hiver dans une pièce bien chauffée. On évitera tout de même de le placer à côté d'un radiateur ou d'une cheminée ! Ces fruits abondants - dont on dit souvent à tort qu'ils ne sont pas comestibles - ressemblent à de petites oranges. Ils possèdent une saveur légèrement acidulée et amère. Son jus peut être utilisé pour des boissons et cocktails, et sa chair pour des chutneys. On le dégustera également confit, pour accompagner du foie gras par exemple.

Le cédratier

Le cédratier (Citrus medica) est notamment bien connu en Corse. Son fruit, le cédrat, ressemble à un citron de grosse taille et possède une écorce épaisse, parfois bosselée et très riche en saveurs. Parmi les variétés, celle dite main de Bouddha (Citrus medica 'Digitata') présente une forme atypique, celle d'une main à multiples doigts plus ou moins resserrés. La feuille du cédratier est aussi très parfumée.

cedrat-main-de-bouddha-agrume
Cédrat Main de Bouddha (Citrus medica 'digitata') © Agrumes de Méditerranée

Le citronnier caviar

Très à la mode, cet agrume (Microcitrus australasica) offre des fruits dont la chair se présente sous forme de petites vésicules rondes, comme des billes. Il existe plusieurs couleurs de citron caviar : jaune, rouge, rosé ou blanc. Si l'arbre est plutôt buissonnant dans sa forme, avec un petit feuillage et quelques piquants, le fruit est souvent très allongé et appelé finger car il ressemble à un petit doigt. Sa couleur passe du vert au violet-pourpre, puis tombe de l'arbre. La chair du citron caviar s'utilise dans les huîtres, sur le dessus d'un gâteau ou d'un entremets.

citronnier-caviar-agrume
Citronnier caviar blanc © Agrumes de Méditerranée

Le combava

Le combava (Citrus hystrix) fructifie au moment des fêtes de fin d'année. Ses fruits sont verts, avec une écorce épaisse et grumeleuse. Le parfum de ses feuilles et fruits se rapproche de celui de la citronnelle. Côté plantation, on privilégiera le pot et on gardera la pleine terre uniquement pour une culture le long du littoral méditerranéen.

L'oranger sanguin

La chair des fruits de cet oranger est zébrée de rouge. Certaines variétés d'orange sanguine (Citrus sinensis sanguinea) sont même presque noires à l'intérieur. La fructification, selon les variétés, dure de novembre à avril, comme pour un oranger classique.

Le yuzu

Le yuzu (Citrus junos) est originaire du Japon. Cet arbuste épineux résiste plutôt bien au froid. Comme le cumbawa, il fructifie en fin d'année. Ses feuilles ont un saveur légèrement poivrée, proche du gingembre. Il se démocratise beaucoup en pâtisserie, notamment avec la tarte au citron yuzu.

Comment bien faire pousser un agrume ? Conditions de plantation

Climat et exposition

Un agrume pousse aussi bien en pot qu'en terre. Notez qu'en pleine terre, il se plaira davantage en zone littorale, que ce soit sur la côte Atlantique ou méditerranéenne. Plantez votre fruitier devant un mur de la maison, pour qu'il soit mieux abrité du vent, ou en plein soleil dans le jardin. Dans tous les cas, évitez une zone trop venteuse. En cas de plantation plus dans l'intérieur des terres ou au nord de la Loire, privilégiez le pot à la pleine terre et placez-le contre un mur, exposé plein sud ou sud-est. N'oubliez pas, un agrume peut vivre toute sa vie dans un pot sans problème !

Rempotage

Les trois premières années, il est possible de rempoter un agrume, en augmentant progressivement la taille de son pot d'accueil. Ne passez pas directement d'un pot de 3 ou 5 litres à un pot de 20 ou 30 litres, au risque de voir votre agrume ne pas fleurir et donc ne pas donner de fruits car il va en profiter pour faire des racines. En effet, une plante ne produit pas à la fois des racines, du feuillage et des fruits. Si vous voulez un bel arbre et l'accompagner dans sa croissance, rempotez-le dans un contenant d'1 ou 2 cm de diamètre supplémentaires seulement.

Taille et pousse

La taille d'un agrume se fait après les dernières gelées. Évitez de le tailler avant car le froid peut pénétrer par les branches coupées et endommager, voire tuer l'arbre. Après cette taille, de façon générale, la première floraison a lieu au printemps, puis des nouaisons (tout petits fruits) apparaissent en juin qui vont se transformer en fruits vers septembre, grossir jusqu'en novembre, puis se colorer entre décembre et février-mars. C'est la différence de température entre le jour et la nuit (et donc le froid) qui fait la couleur de l'agrume. Si l'écart de température ne dépasse pas les 2 °C-3 °C, le fruit ne se colore pas et reste vert, tout en étant mûr à l'intérieur.

Arrosage et entretien

Veillez à donner un peu de stress hydrique à votre agrume afin qu'il fleurisse plus facilement. Pour autant, ne l'asséchez pas ! A l'inverse, il ne faut jamais noyer ce type de fruitier. Évitez de placer une soucoupe sous le pot pour que les racines ne trempent pas dans l'eau : la plante ne va pas apprécier et risque de perdre ses feuilles.

Si votre agrume est en intérieur, vous aurez tout de même besoin d'une soucoupe pour ne pas tacher votre sol : dans ce cas-là, placez une briquette entre le pot et la soucoupe pour éviter que les racines trempent. Au printemps et à l'été, diminuez l'arrosage en humidifiant seulement le haut du pot, sans le remplir intégralement.

Si possible, placez au fond du pot des billes d'argile, de la pouzzolane ou des morceaux de pot en terre cuite brisés. Optez pour un terreau bien drainant ou spécial agrumes - généralement riche en tourbe - et rempotez dans ce mélange. Au printemps, lors du redémarrage de la sève, enrichissez la terre de votre agrume avec un peu d'engrais bio spécial agrumes ou tomates, riche en potasse. Respectez les doses inscrites sur le paquet.

En hiver, protégez votre agrume du froid avec un voile d'hivernage et paillez la motte, s'il est planté dans le jardin en pleine terre. Notez que la majorité des agrumes ne tolèrent guère le gel.

Dans le cas d'un fruitier en pot, rentrez-le dans une pièce type véranda ou garage avec fenêtre et placez-le à la lumière. Il appréciera une température aux alentours de 13 °C et un arrosage tous les 10-15 jours. Attention, au-delà de 18 °C en intérieur, l'agrume aura beaucoup trop chaud.

(La rédaction remercie Christophe Reineri, directeur de l'entreprise Agrumes de Méditerranée, pour ses précieux conseils.)