Ces plantes qui absorbent l'humidité

Des problèmes d'humidité chez vous ? Optez pour une solution plus naturelle et déco qu'un déshumidificateur un peu moche : les plantes ! Mais pas n'importe lesquelles, lisez plutôt.

Ces plantes qui absorbent l'humidité
© posinote/123RF

Quand les plantes vertes ne se contentent pas de rendre notre intérieur plus beau et plus accueillant mais nous rendent aussi service en nous aidant à combattre l'humidité ambiante, on ne peut qu'adhérer ! Zoom sur cinq végétaux à accueillir chez vous sans plus attendre.

Les cactées

Vous n'avez peut-être pas pensé aux cactées pour votre intérieur humide car on les imagine évidemment en plein désert, mais quelle que soit l'espèce que vous choisissiez, elles pourront absorber l'eau ambiante. Arrosez-les tout de même très occasionnellement pour apporter de l'humidité à leurs racines.

On aime : leur entretien facile et leur floraison toujours surprenante.

La fougère de Boston

Tel un feu d'artifice de verdure, la fougère de Boston (Nephrolepis exaltata) donnera une touche de dynamisme végétal chez vous tout en captant l'humidité présente dans l'air. Assurez-vous simplement que son terreau soit toujours humide et installez-la dans une pièce lumineuse à l'abri des rayons directs du soleil. De manière générale, sachez que toutes les plantes tropicales trouveront parfaitement leur place dans un appartement humide.

On aime : la fougère de Boston a vraiment tout pour elle car c'est également une plante dépolluante ! Idéal pour les intérieurs citadins.

fougere-de-boston
Fougère de Boston © feelart/123RF

Les orchidées

Comme toutes les plantes épiphytes, qui s'installent naturellement sur une partie végétale comme un tronc d'arbre par exemple, l'orchidée n'aura pas forcément besoin d'être empotée et c'est grâce à ses racines qu'elle sera à même de puiser l'humidité environnante. Choisissez-lui un emplacement lumineux sans ensoleillement direct et bassinez-la une fois par semaine dans de l'eau non calcaire.

On aime : sa floraison longue et la multitude d'options colorées qu'elle nous offre.

orchidee-sabot-de-venus
Orchidée sabot de Vénus © Phattana Sangsawang/123RF

Le tillandsia

Autre plante épiphyte, le tillandsia, également surnommé "Fille de l'air", peut être suspendu, posé sur un support végétal ou encore empoté pour certaines variétés. Il se nourrira principalement en emprisonnant l'humidité et les nutriments ambiants dans ses feuilles. Même si l'air de votre appartement n'est pas sec, vaporisez-le tout de même une fois par semaine environ avec de l'eau non calcaire et bassinez-le une fois tous les 10 jours pendant une dizaine de minutes. Il ne vous laissera d'ailleurs aucun doute sur son manque d'humidité puisque ses feuilles s'enrouleront alors sur elles-mêmes. Le tillandsia appréciera également une belle luminosité sans recevoir directement les rayons du soleil.

On aime : son look un peu fou et ses fleurs aux coloris intenses.

tillandsia
Tillandsia © ezthaiphoto/123RF

Le spathiphyllum

Plante tropicale originaire d'Amérique du Sud, le spathiphyllum contribuera à faire diminuer le taux d'hygrométrie chez vous grâce à ses feuilles qui absorberont l'humidité ambiante. Vous n'aurez qu'à lui trouver une place à la fois lumineuse et protégée du soleil, et à l'arroser régulièrement mais sans excès pour qu'il s'épanouisse facilement dans votre intérieur.

On aime : ses feuilles brillantes et ses fleurs délicates dont vous pourrez vous réjouir une bonne partie de l'année. Autre bonus : ses qualités dépolluantes qui vous permettront d'assainir votre intérieur.

spathiphyllum
Spathiphyllum © posinote/123RF