Boutures de rosier : les étapes pour les réussir

Afin de multiplier ses rosiers préférés et les préserver, il peut être nécessaire de procéder à un bouturage. Comment faire ? Voici nos conseils pour bouturer un rosier.

Boutures de rosier : les étapes pour les réussir
© 123RF/andristkacenko

Réaliser des boutures permet de multiplier vos plantes à partir d'organes d'autres végétaux. Cette technique économique et accessible à tous vous permettra de profiter de vos plantes préférées. Le moment idéal pour le bouturage de vos plantes dépend de l'espèce concernée. Pour bouturer un rosier, voici nos conseils.

Quand bouturer un rosier ?

Pour les rosiers, septembre est la période parfaite pour procéder à cette multiplication de votre arbuste. Si toutes les variétés de rosiers se bouturent, certaines espèces "prennent" mieux que d'autres, donc n'hésitez pas à réaliser plusieurs boutures pour la même variété.

Quel matériel faut-il pour réaliser une bouture ? 

Pour réaliser le bouturage de votre rosier, pensez à vous équiper d'un sécateur propre, de pots, de terreau léger (ou spécial bouturage et semis), d'un arrosoir, d'un pulvérisateur d'hormones de bouturage et d'une cloche en plastique (ou d'une serre si vous en avez une). 

Les étapes pour faire une bouture de rosier

  1. Coupez des jeunes branches de l'année (qui ont fleuri), au niveau de la naissance de la feuille. Portez votre choix sur des branches saines, droites et sans tache qui comportent de 6 à 8 feuilles et de jolis bourgeons. Coupez le bas de la tige au-dessous d'une feuille, comptez 15 à 20 centimètres et coupez le haut de la tige : vous avez en main votre bouture. Coupez les feuilles, en ne laissant que celles du haut ainsi que les bourgeons, et retirez les épines. Enfin, à l'aide d'une lame, faire une fente au bas de la tige.
  2. Laissez tremper vos tiges dans de l'eau quelques minutes.
  3. Pendant ce temps, remplissez les pots de terreau, en veillant à ne pas trop le tasser. Faites un trou au centre du pot, pour pouvoir y mettre la bouture.
  4. Trempez le bas de la tige dans de l'hormone de bouturage (ou du stimulateur racinaire) et enfoncez-la dans le terreau. Tassez légèrement autour de la tige et arrosez abondamment mais délicatement, à l'aide d'un pulvérisateur. Si vous ne souhaitez pas utiliser de l'hormone, vous pouvez plonger la bouture dans un pot contenant de l'eau. Veillez à changer l'eau toutes les semaines, et ainsi la bouture va se développer. 
  5. Placez le pot (avec la terre ou l'eau) avec la bouture dans une pièce lumineuse, entre 20 et 25 degrés. Idéalement, placez-la sous une cloche pour conserver l'humidité et arrosez régulièrement de façon à ce que la terre reste fraîche. En quelques semaines, la bouture va s'enraciner. 
  6. Lorsque les nouvelles feuilles apparaissent, après quelques semaines, transplantez la bouture feuillue dans un pot plus grand pour qu'elle continue à se développer, avant une plantation du rosier en terre.