Aérer et scarifier une pelouse

Profiter de son jardin et de sa pelouse, marcher, déambuler, jouer, c'est aussi contribuer au tassement du sol. Pour éviter en conséquence une asphyxie des racines, on peut aérer son sol. L'opération est à effectuer une à deux fois par an en moyenne. Des patins ou des rouleaux aérateurs existent et creusent des trous d'une dizaine de centimètres de profondeur. On peut également utiliser une bêche ou une fourche.

Aérer et scarifier une pelouse
© Paul Maguire / 123RF

Aérer une pelouse

L'objectif ici est de "faire respirer" votre pelouse afin soit de faciliter l'implantation des racines, soit de leur permettre de mieux "respirer". Normalement, l'air pénètre dans le sous-sol par ses trous et l'eau a également un accès facilité vers les racines. Mais la terre se compacte avec le temps et les passages répétés d'hommes et/ou de machines sur votre pelouse ; l'aération des racines (et par conséquent la bonne santé du végétal) est alors de plus en plus mise à mal. On peut réaliser cette opération en même temps que l'apport de nutriments, au printemps et en automne. Pour les terrains peu sablonneux, cette opération peut être suivie d'un épandage de sable sur la surface. Le sable se glissera alors dans les trous creusés et formera de petits puits qui permettront un meilleur développement des racines.

Méthodes pour l'aération d'une pelouse

Vous pouvez utiliser une fourche à bêcher toute simple pour piquer votre surface par coups verticaux et rapprochés. Cette méthode est néanmoins relativement rébarbative.

Vous pouvez également utiliser une machine mécanique fonctionnant sur le même schéma que celui d'une tondeuse à main.

Il est possible d'utiliser un accessoire vendu dans les magasins de golf : les chaussures à clous. Elles sont plantées de clous de 3/4 cm de hauteur, afin de marcher sur les greens sans les abîmer (anti-dérapantes, et aérateurs en même temps). Vous les chaussez quand vous vous occupez du jardin, et aérez votre pelouse sans y penser !

Scarifier une pelouse

Par manque d'aération, le gazon à tendance à former des zones feutrées au niveau du sol. Lorsque l'étendue des dégâts devient trop importante, il peut être utile de scarifier son gazon. Cette opération consiste à réaliser des lanières sur votre pelouse et à éliminer les parties mortes à l'aide d'un scarificateur qui découpe la partie supérieure du sol sur une épaisseur de 2 à 3 cm. La pelouse ainsi rajeunie, il faut ratisser et enlever les déchets afin de pouvoir refaire un semis complémentaire si nécessaire. La scarification est idéale pour redonner vie à une pelouse vieillissante.  

Méthodes pour la scarification d'une pelouse

Vous pouvez utiliser un râteau à scarifier.

Il existe également des scarificateurs électriques et thermiques, qui ont l'avantage d'être munis de réglages permettant de faire varier la hauteur.

La période idéale pour procéder à des scarifications s'étale de mars à octobre, avant et après chaque tonte.