Aulne

Arbre emblématique de nos paysages de bord de rivières, l'aulne apprécie les sols humides. Son système racinaire unique lui offre la possibilité de régénérer les sols les plus incultes. Garni en permanence de châtons coniques, il séduit par sa discrète présence au charme champêtre.

Aulne
© Samuel Areny/123RF
  • Nom scientifique : Alnus
  • Famille : Bétulacées
  • Variétés : Alnus glutinosa, Alnus cordata, Alnus rubra, Alnus viridis, Alnus incana, Alnus japonica
  • Couleur des fleurs :  Fleurs violettes
  • Plantation : Plantation en mars,  Plantation en octobre
  • Exposition : Soleil, Mi-ombre
  • Type de sol : sol humide, sol frais, sol pauvre
  • Utilisation : En bassin
  • Floraison : 
  • Feuillage : Caduc
  • Maladies, animaux nuisibles : phytophtora, oïdium, taches foliaires, psylles
  • Arrosage : maintenir humide à frais
  • Croissance : rapide

Quand et comment planter un aulne ?

L'aulne se plante en terre humide à fraîche en octobre ou en mars dans un trou de 60 cm de large comblé de terre végétale mélangée à 50 l de compost. L'aulne est caractérisé par des racines qui lui permettent la fois de supporter l'immersion dans l'eau et de se nourrir malgré un terrain très pauvre. En jouant en symbiose de bactéries et de champignons, il réussit à capter l'azote de l'air pour croître. Et ré-enrichir le sol. C'est un arbre idéal pour régénérer un terrain difficile et inculte ou une zone humide, mais non calcaire.

Choisissez-lui un espace dégagé et ensoleillé car Il peut dépérir sous le couvert d'un autre arbre.

Il faut veiller à ce que l'arbre reste dans un sol bien frais en maintenant un arrosage régulier les premières années et un paillage.

Entretenir un aulne

L'aulne ne nécessite pas d'entretien spécifique en dehors de veiller à ce que le sol reste frais. Surtout la première année de plantation.

Quand et comment tailler un aulne ?

La taille ne s'effectue qu'en cas de problème de gêne avec un autre arbre ou d'empiétement chez le voisin. Le port naturel, presque horizontal des branches de l'aulne glutineux doit même être préservé pour rester harmonieux. Néanmoins, il peut s'effectuer au bout un an, une taille à ras, pour stimuler un recépage et la formation de plusieurs troncs. Elle peut aussi se conduire pour obtenir une haie champêtre qui sera alors régulièrement retaillée en automne.

Comment multiplier l'aulne ?

Plusieurs modes de multiplication permettent d'obtenir des aulnes. Pour tous les aulnes qui sont des espèces-types et ne proviennent pas d'obtentions variétales avec des caractéristiques secondaires très particulières, la multiplication peut s'effectuer par semis de graines de moins de 1 an.

  1. Semez les graines au printemps en pleine terre à 15 cm de distance. Maintenez en permanence la terre humide.
  2. Au bout d'un an, espacez les plantes de 60 cm.
  3. Au bout de deux ans, mettez en place au printemps.

Vous pouvez également effectuer des boutures de tiges ligneuses ou semi-ligneuses, au bois déjà assez durci, au mois d'août.

Une autre technique consiste à prélever à l'automne des rameaux de 60 cm à 1 m, puis à maintenir ces branches à tremper durant tout l'hiver. Plantez au printemps en pleine terre en maintenant la terre bien humide bien sûr.

Quel est le fruit de l'aulne ?

Véritable image iconique de l'aulne, son fruit lui semble indissociable, quelle que soit la saison... Et pour cause, le strobile reste sur l'arbre deux années durant !

fruit-aulne
© johnaapw/123RF

Variétés d'aulne

  • L'aulne commun, le plus répandu en plaine, reste l'aulne glutineux (Alnus glutinosa), également surnommé aulne noir. Facile à identifier, il suffit de couper sa feuille en deux pour voir un mince fil de glu s'étirer. Il est aussi reconnaissable à sa feuille ovale, comme tronquée à son extrémité.
  • L'aulne de Corse (Alnus cordata) prend une forme pyramidale pour une taille comprise entre 10 m et 18 m. Il séduit par ses petites feuilles et formes de cœur d'un vert sombre aux reflets brillants. Seul l'aulne de Corse résistera à des terrains plus secs et plus calcaire. Ce qui en fait un aulne assez répandu chez les pépiniéristes. 
  • L'aulne blanc (Alnus incana) se rencontre en moyenne altitude, où il peut vivre 100 ans. Feutré de poils gris-blanc qui lui ont donné son nom en latin (incanus = couvert de poils gris-blanc), il est très utilisé en phytothérapie.
  • Le cousin d'Amérique du Nord, l'aulne rouge (Alnus rubra) est ainsi nommé pour son écorce qui se met à rougir dès qu'on l'entaille. C'est un solide gaillard de 25 m, riche en huiles essentielles qui en fait un excellent arbre pour le fumage de poisson.