Sarriette

Aussi appelée poivrette, la sarriette est une plante condimentaire et médicinale. Pour relever vos petits plats, découvrez comment la planter, la semer, l'entretenir et la récolter.

Sarriette
© Inna Nerlich/123RF

Où et quand planter la sarriette ?

La sarriette est une habituée des sols secs, calcaires, légers, voire pauvres. Elle préfère une situation au chaud, bien ensoleillée. La sarriette se plante aussi bien en pot qu'en pleine terre, au potager ou en massif. On plante en pleine terre à parti de mi-avril, une fois le risque de gelées écarté.

Planter la sarriette

1. Creusez un trou deux fois plus large et plus profond que la motte

2. Mélangez votre terre de jardin a un peu de sable

3. Disposez une couche drainante au fond du trou (billes d'argile ou graviers)

4. Recouvrez d'un peu de substrat terre/sable

5. Placez la motte de manière à ce que le collet arrive au niveau du sol ou juste au-dessous du haut du pot

6. Comblez les vides avec le substrat

7. Tassez et arrosez

Semer la sarriette

En pleine terre, on sème à partir d'avril, sous abri, on procède dès mars.

1. Faites un mélange de moitié de terre de jardin (ou terreau) et moitié de sable

2. Semez aléatoirement et recouvrez d'un centimètre de substrat

3. Arrosez en pluie fine et maintenez humide jusqu'à la levée

4. Lorsque les jeunes plants ont quelques feuilles, éclaircissez et ne gardez que les plus vigoureux

5. Laissez un espace de 20 cm entre chaque

6. Au bout de deux mois, repiquez en pleine terre

Comment entretenir la sarriette ?

La sarriette est une plante facile à vivre. Arrosez seulement en cas de forte chaleurs, sans détremper la terre. Si elle est en pot, videz bien la soucoupe après votre arrosage. Chaque printemps, rabattez la sarriette à 10 cm, afin de stimuler l'apparition de nouvelles tiges. La sarriette apprécie un paillage en automne, pour la protéger de l'hiver.

Récolter la sarriette

La sarriette des jardins a un feuillage persistant. On récolte donc tout au long de l'année, selon les besoins. Vous pouvez consommer les feuilles dans les 24 heures. Il est aussi possible de faire sécher la sarriette en bouquet, puis de l'effeuiller et de la conserver dans un bocal hermétique.

Reconnaître la sarriette

La sarriette est souvent confondue avec le thym. On peut la reconnaître grâce à ses feuilles plus grandes et dont la saveur est plus marquée. Son goût est légèrement poivré, c'est pourquoi elle est aussi appelée poivrette.

Les variétés de sarriette

La sarriette des jardins (Satureja hortensis), formant un petit buisson de feuilles persistantes, est une plante annuelle. Si vous préférez une variété vivace, misez plutôt sur la sarriette des montagnes (Satureja montana). Son goût est plus prononcé, le feuillage est persistant et elle est assez rustique (-15 °C). Au rayon des vivaces, il existe aussi la sarriette rampante (Satureja spicigera), dont le parfum est un peu plus piquant. Dotées de petites fleurs blanches, elle est idéale en tant que couvre-sol.