Poirier

Le poirier vient des régions d'Asie centrale. Appartenant à la famille des Rosacées, il est présent sur tous les continents. Parmi la trentaine d'espèces du genre Pyrus, Pyrus communis est l'espèce cultivée pour ses poires, mais d'autres espèces sont appréciées pour leurs qualités ornementales. Choisir, planter, entretenir, tailler, récolter, multiplier, traiter... devenez un pro des poiriers !

Poirier
© 123RF

Faut-il choisir un poirier auto-fertile ou auto-stérile ?

La plupart des espèces de poiriers sont auto-stériles, c'est-à-dire qu'elles ont besoin du pollen d'autres poiriers pour produire des fruits. Il faut donc planter une autre variété de poirier dont la pollinisation est simultanée, à proximité. Si certaines variétés sont auto-fertiles ('Williams', 'Conférence' ou 'Guyot'), la fructification sera meilleure avec une deuxième essence. Prenez conseil auprès de votre pépiniériste pour choisir les deux variétés.

Plantation du poirier

Installez le poirier au soleil, dans un sol riche, drainant et profond. On évite les sols calcaires, secs ou au contraire, l'eau stagnante. Le poirier préfère être protégé du vent, mais tolère jusqu'à -20 °C, selon les variétés. On le plante de novembre à mars, en évitant les périodes de gel. Vous pouvez choisir des variétés naines pour cultiver le poirier en pot.

Les étapes pour planter un poirier :

  1. Faites tremper la motte dans une bassine d'eau
  2. Creusez un trou deux fois plus large et plus profond que la motte
  3. Si le sol est un peu lourd, disposez une couche de drainage au fond (billes d'argiles ou gravier)
  4. Mélangez du compost et de l'engrais à libération lente à votre terre de jardin
  5. Mettez en une couche au-dessus du drainage
  6. Positionnez le poirier de manière à ce que le pied arrive au niveau du sol
  7. Comblez les vides avec le mélange terre/engrais
  8. Tassez et arrosez

Entretien et maladies du poirier

Le poirier demande peu d'entretien mais quelques soins préventifs pour les maladies les plus courantes. En mars, avril et mai, pulvérisez régulièrement de la bouillie bordelaise, afin de lutter contre les champignons. Pour éviter la tavelure, on traite le poirier avec du purin d'ortie, dès les premiers bourgeons sortis. Les poiriers plantés trop près des genévriers souffrent souvent de la rouille grillagée. Elle forme des taches orange sur les feuilles et affaiblit considérablement le sujet. Attention à ne pas planter ces essences trop près ! Pensez bien à arrêter les traitements deux semaines avant de récolter vos poires.

Tailler un poirier

En février, c'est le moment d'effectuer une taille de fructification. Ne faites pas de taille les premières années. Les rameaux doivent garder au moins trois yeux. Supprimez alors le bois mort et les branches qui se croisent au cœur du fruitier. Vous pouvez aussi rabattre, toutes les branches à l'extérieur, de quelques centimètres. Respectez bien le port de l'arbre en coupant tout autour.

Récolter les fruits du poirier

Un poirier prend entre 5 et 10 ans à donner ses premiers fruits. Il faut donc vous armer de patience avant de récolter des poires sucrées. Il est conseillé de récolter lorsque les fruits sont encore sur l'arbre. Comme ceci, vous pourrez les conserver plus longtemps chez vous. Comment savoir si la poire est assez mûre ? Elle doit se détacher dès lors qu'on la tourne doucement. Sinon, patientez encore quelques jours avant de récolter.

Multiplier un poirier

On multiplie le poirier en le greffant. Cette opération est délicate et nécessite un certain savoir-faire. Faites appel à un professionnel pour greffer votre poirier. Sinon, direction le pépiniériste pour trouver un nouveau sujet !

Ports et variétés de poirier

Palissé, en palmette, nain, sur tige… Il n'y a que l'embarras du choix chez les poiriers ! De 1 à 10 mètres de hauteur, choisissez votre sujet en fonction de la taille de votre jardin. Mais ce n'est pas la seule caractéristique à observer. Certaines variétés comme 'Beurré Giffard' ou 'Saint-Jean vert' donnent des poires en été. Le cultivar 'Conférence' offre ses fruits juteux au cœur de l'automne. En hiver, vous pouvez compter sur 'Comtesse de Paris' et 'Olivier de Serres'.

Poirier
Poirier

Sommaire Choisir un poirier auto-fertile ou auto-stérile Plantation du poirier Entretien et maladies du poirier Tailler un poirier Récolter les fruits du poirier Multiplier un poirier Ports et variétés de poirier Nom...