Myosotis

Petite fleur printanière naturellement bleue, rose ou blanche, le myosotis est une plante vivace de la famille des Borraginacées. Celle que l'on nomme parfois "Ne m'oubliez pas" pousse à l'état naturel dans les régions tempérées, notamment en Europe. Il existe 50 espèces différentes, dont la plus connue Myosotis alpestris.

Myosotis
© Allan Wallberg/123RF

Le myosotis, un couvre-sol aux multiples couleurs

Cultivé en vivace, en annuelle ou en bisannuelle, le myosotis dessine des tapis fleuris entre avril et juin. Pour les couleurs, il y a l'embarras du choix ! Le Myosotis sylvatica dévoile des fleurs bleues, alors que la variété 'Snowsylva' offre une floraison blanche. Les adeptes du rose apprécieront le Myosotis Sylva 'Rosylva'. En graines, vous pouvez trouver des mélanges, avec le myosotis des Alpes, qui proposent plusieurs teintes pour des touffes fleuries multicolores.

Plantation du myosotis

Le myosotis aime avoir la tête au soleil et les pieds au frais. Il apprécie une situation ensoleillée ou à la mi-ombre dans les régions les plus chaudes. Cette herbacée apprécie un sol humifère, frais mais drainé. On plante le myosotis en automne ou au printemps, hors périodes de gelées.

Les étapes pour planter des myosotis :

  1. Faites tremper les godets dans une bassine d'eau
  2. Creusez un trou deux fois plus large et plus profond que la motte
  3. Disposez une couche drainante au fond (billes d'argiles ou gravier)
  4. Mélangez un peu de compost à votre terre de jardin. Si votre terre est lourde, ajoutez-y également un peu de sable
  5. Disposez la motte sur la couche drainante, de manière à ce qu'elle atteigne le niveau du sol
  6. Comblez les vides avec le mélange de terres
  7. Tassez et arrosez

Semer des myosotis

Le semis se réalise en mai-juin en godets, ou en août-septembre en pleine terre.

  1. Remplissez vos godets d'un terreau spécial semis
  2. Arrosez-le
  3. Semez vos graines et recouvrez d'une fine couche de terreau
  4. Arrosez en vaporisant
  5. Maintenez le substrat humide, sans le détremper, jusqu'à la levée
  6. Une fois que le godet est garni de petites feuilles, vous pouvez le planter en pleine terre
  7. En pleine terre, une fois les plants un peu développés, gardez uniquement les plus beaux, espacés de 20 cm.

Entretenir des myosotis

Peu d'entretien est nécessaire pour cette jolie herbacée. Elle aime avoir un sol frais, un arrosage régulier est donc de rigueur. Il suffit que le substrat soit humide, pas besoin de tremper la terre. De temps en temps, au moment d'arroser, n'hésitez pas à ajouter un peu d'engrais liquide dans votre eau. Pour les myosotis vivaces, il suffit de rabattre la touffe après floraison. Les annuels auront besoin d'être arrachés.

Multiplication du myosotis

Le myosotis est une plante qui se ressème toute seule ! Si vous souhaitez en offrir ou les placer dans un endroit particulier, vous aurez besoin de récupérer les graines. Après floraison, des petites gousses apparaissent contenant les graines. Vous pouvez les récupérer et les faire sécher avant de les offrir. Sinon, une fois que la gousse est sèche, coupez-la et secouez-la au-dessus de votre espace de plantation.

Myosotis
Myosotis

Nom scientifique :  Myosotis Famille : Borraginaceae Variétés :  Myosotis alpestris, Myosotis sylvatica, Myosotis rehsteineri Couleur des fleurs : Fleurs blanches , Fleurs bleues , Fleurs roses Plantation :  Plantation en janvier ,...