Marronnier

Le marronnier est un arbre de la famille des Sapindacées, originaire du Nord de la Grèce et d'Asie Mineure. Pouvant vivre plus de 300 ans, il est apprécié pour ses fleurs rouges ou blanches. Son fruit, le marron, est toxique et ne doit pas être confondu avec la châtaigne - fruit du châtaignier - que l'on consomme. Il existe plusieurs variétés de marronniers, avec des feuillages aux couleurs différentes, et des fleurs simples ou doubles.

Marronnier
© faithie/123RF
  • Nom scientifique : Aesculus hippocastanum
  • Famille : Sapindaceae
  • Variétés : 'Baumanii', 'Digitata', 'Globosum', 'Pyramidalis', 'Incisa'
  • Couleur des fleurs : Fleurs blanches, Fleurs rouges
  • Plantation : Plantation en octobre, Plantation en novembre
  • Exposition : Soleil, Mi-ombre
  • Type de sol : Profond, Frais, Bien drainé, Riche
  • Utilisation : Isolé
  • Floraison : Floraison en mai, Floraison en juin
  • Feuillage : Caduc
  • Maladies, animaux nuisibles : Cochenilles, Cameraria ohridella
  • Arrosage : Modéré
  • Longévité : Vivace
  • Hauteur : 15-25 m
  • Vertus médicinales : Plante fébrifuge, Plante vasoconstrictrice, Fruits toxiques en cas d'ingestion

Plantation du marronnier

Le marronnier est un arbre rustique qui tolère jusqu'à -15 °C, -20 °C. De ce fait, il est possible de le planter dans de nombreuses régions françaises. En revanche, il redoute un sol trop sec et les embruns. On évitera donc de le planter en bord de mer. Le marronnier apprécie le soleil, mais sera à l'aise à la mi-ombre. Prévoyez au moins 20 m entre l'arbre et votre maison car il atteint entre 15 m et 45 m de haut. Imaginez que le système racinaire est globalement proportionnel au houppier (= partie en feuille). La plantation s'effectue en automne, ou en début d'hiver, hors périodes de gelées.

Les étapes pour planter un marronnier

  1. Creusez un trou deux fois plus large que la motte
  2. Mélangez la terre de jardin à un peu de compost
  3. Placez la motte au fond du trou
  4. Comblez les vides avec le mélange terre/compost
  5. Tassez en formant une cuvette autour du pied
  6. Arrosez copieusement

Entretien et taille du marronnier

Arrosez en été durant les premières années. N'hésitez pas à ajouter une couche de paillage, afin de conserver l'humidité. Le marronnier supporte très bien la taille, c'est pourquoi, il est souvent planté en arbre d'alignement en ville. Cependant, si le sujet a la place de se développer elle n'est pas nécessaire. Pensez juste à couper les branches mortes ou fragiles. Si votre arbre devient trop gros et qu'il empiète chez le voisin, appelez directement un élagueur.

Gare à la mineuse du marronnier !

Les Cameraria ohridella sont des petits papillons dont les larves se nourrissent des feuilles du marronnier. Elles creusent des galeries dans les feuilles, causant des taches brunes. Si vous voyez ces taches apparaître ainsi que des petites chenilles jaunes et translucides, il est temps d'agir ! Il est conseillé de brûler les feuilles touchées pour venir à bout de la mineuse du marronnier. De plus, installez des nichoirs à mésanges qui se régalent des Cameraria ohridella.

Quelle est la différence entre un marron et une châtaigne ?

La châtaigne est le fruit du châtaignier, alors que le marron est la graine du marronnier. Ce que l'on appelle couramment un marron est en réalité une châtaigne ! Car le marron est toxique. Celui qui accompagne nos dindes à Noël est une variété de châtaigne, dont la bogue (enveloppe piquante) ne contient qu'un seul fruit. En effet, d'autres variétés de châtaignes contiennent plusieurs fruits dans leur bogue.