Chêne

Arbre le plus répandu en France, le chêne appartient à la famille des Fagacées. Présent dans tout l'hémisphère nord, il peut être à feuilles caduques ou persistantes. Ce genre, appelé Quercus, compte plus de 500 espèces, cultivées notamment pour leur bois.

Chêne
© Vladimir Blinov/123RF

Dans les jardins, on préférera des chênes moins gros que ceux des forêts comme Quercus cerris (chêne chevelu), Quercus ilex (chêne vert) ou Quercus suber (chêne-liège). Symbole de pérennité, le chêne affiche une longévité de 500 ans, voire 2 000 ans dans de rares cas.

  • Nom scientifique : Quercus
  • Famille : Fagacées
  • Variétés : Quercus agrifolia, Quercus alba, Quercus bicolor, Quercus cerris, Quercus ilex, Quercus palustris, Quercus pubescens, Quercus pyrenaica, Quercus robur, Quercus suber
  • Couleur des fleurs : Fleurs rouges
  • Plantation : Plantation en septembre, Plantation en octobre
  • Exposition : Soleil, Mi-ombre
  • Type de sol : Riche en humus, Profond
  • Utilisation : Isolé
  • Floraison : Floraison en mai, Floraison en juin
  • Feuillage : Caduc, Persistant
  • Maladies, animaux nuisibles : Oïdium, Cochenilles, Pucerons
  • Arrosage : Abondant
  • Longévité : Vivace
  • Hauteur : 15-50 m
  • Vertus médicinales : Plante antiseptique, Plante astringente, Plante fébrifuge
  • Symbolique : Le chêne symbolise la pérennité et la force

Sur les centaines d'espèces que compte le genre Quercus, la France en abrite principalement huit : les chênes vert, liège, kermès, tauzin, sessile, pédonculé, pubescent et chevelu. Le chêne est cultivé pour son bois très dense et solide que l'on utilise beaucoup en charpente et en menuiserie. Imputrescible, le bois de chêne est également très répandu en charpente maritime. Selon les variétés, son écorce peut être utilisée pour la création du liège.

Planter un chêne

Avant de planter votre chêne, assurez-vous que vous avez la place nécessaire à son bon développement. Suivant la variété du chêne, celui-ci peut atteindre plus de 40 mètres de hauteur pour 15 mètres de diamètre. De plus, ses puissantes racines en pivot peuvent abîmer les habitations alentours. 

Le chêne aime les terres bien drainées, riches et toujours fraîches. Assurez-vous que votre terre ne soit pas trop lourde car le chêne craint les excès d'eau qui le rendent vulnérable à l'oïdium et au pourridié. Il vaut mieux planter le chêne isolé des autres arbres car il a besoin de beaucoup d'espace pour étendre sa hampe et capter un maximum de soleil sur ses feuilles. Privilégiez une exposition au plein soleil en veillant à ce que sa terre reste fraîche pendant les premières années de sa plantation. Pour que le chêne puisse installer correctement son système racinaire, il est préférable de l'installer pendant l'automne. Cependant, une plantation au printemps est également possible si l'arrosage reste bien régulier.

Entretenir un chêne

Bien qu'elle ne soit pas forcément nécessaire, une taille est possible à la fin de l'été. Taillez les branches qui poussent trop bas sur le tronc pour pouvoir passer sous sa hampe quand celle-ci sera plus dense. Si votre jeune plant de chêne mesure moins de 1,50 mètre, vous pouvez le tuteurer pour l'aider à se maintenir, le temps que son tronc s'épaississe. 

Le chêne est un arbre très rustique, les espèces méditerranéennes, quant à elles, sont simplement rustiques mais résiste malgré tout à des températures pouvant descendre sous les -17 °C. Dans les régions froides, paillez ses racines en hiver pour le protéger du gel les premières années.

Multiplier un chêne

Le semis est la méthode la plus efficace pour multiplier votre chêne.

  1. Récupérez les glands à la fin de l'été, en septembre.
  2. Plantez-les dans un substrat adapté et toujours humide.
  3. Recouvrez les glands d'une fine couche de terreau.
  4. Laissez-les vernaliser à l'extérieur pendant l'hiver. Les glands vont germer naturellement au printemps suivant.

Le bouturage est également possible mais la reprise racinaire est souvent délicate.