Arum

Plante de la famille des Aracées, l'arum aussi appelé calla ou arum lily est originaire d'Afrique du sud. On l'apprécie pour son feuillage et ses spathes colorées qui apporte une touche d'élégance à nos extérieurs.

Arum
© Александр Соколенко/123RF

On en compte une vingtaine d'espèces mais l'arum des jardiniers, ou calla, n'est pas un arum à proprement parler mais un Zantedeschia. Également de la famille des Aracées, il se reconnaît à ses feuilles de 30 à 40 cm et ses larges spathes blanches renfermant un spadice jaune-crème. 

Si l'arum est communément appelé ainsi, c'est à cause de la ressemblance de sa fleur avec celle du vrai arum. Cependant, ils ne sont pas de la même famille botanique et ont des besoins différents.

Planter un arum

Pour le planter correctement, enfouissez les bulbes à 5 cm de profondeur pour ceux en pot et à 10 cm pour ceux en pleine terre : ils seront ainsi plus résistants au gel pendant l'hiver.

Si vous souhaitez en planter plusieurs, il faudra les séparer de 40 cm les uns des autres car les feuilles de l'arum sont grandes et larges. La meilleure période pour le planter est en automne, avant les premières gelées. Il pourra ainsi commencer à s'enraciner avant les fortes chaleurs de l'été.

Le terreau devra toujours être frais et bien drainé : pour cela, vous pouvez mélanger un tiers de sable de rivière avec deux tiers de terreau classique pour plantes d'extérieur.

Entretenir un arum

Dans son milieu naturel, l'arum pousse dans les zones marécageuses, il est même considéré comme une plante semi-aquatique et aura donc des besoins en eau important. L'idéal serait de pouvoir le planter près d'un bassin. A contrario, si votre arum manque d'eau, il ne pourra pas fleurir...

Cependant sa culture en pot est aussi possible, veillez simplement à ce que la terre reste humide pendant toute la période de floraison, de mai à août. Après celle-ci, réduisez l'arrosage jusqu'à ce que les feuilles sèches complètement. Une fois que toutes les feuilles auront séché, coupez les tiges à ras le sol. Ne coupez jamais les feuilles de votre arum avant qu'elles n'aient fini de sécher naturellement car c'est pendant cette période que l'arum fait ses réserves dans son bulbe, pour l'hiver.

Au niveau de l'exposition, l'arum aura besoin de soleil mais va craindre les situations trop brûlantes, la mi-ombre est parfaite pour lui.

Pour garder ses racines au frais et son terreau toujours humide pendant la floraison, il est conseillé de pailler la base de votre plant.

Bien que l'arum soit assez rustique et résiste à des températures négatives, jusqu'à -10 °C selon les espèces, le paillage protégera aussi les bulbes du gel pendant l'hiver.

Pour ceux qui sont plantés en pot, vous pouvez les déterrer à la fin de la floraison et les stocker dans une pièce fraîche et sombre. Vous pouvez aussi les laisser dans leur terreau en stoppant l'arrosage mais vous devrez renouveler le terreau plus régulièrement, tous les deux ans environ.

Multiplier un arum

Pour multiplier votre arum, la méthode la plus simple est la division du rhizome. À la fin de la floraison et quand les feuilles auront fini de sécher, prélevez les rhizomes, puis coupez-les en plusieurs morceaux que vous pourrez ensuite replanter individuellement en automne.

Vous pouvez aussi prélever les rejets directement sur le bulbe.

Arum
Arum

On en compte une vingtaine d'espèces mais l'arum des jardiniers, ou calla, n'est pas un arum à proprement parler mais un Zantedeschia . Également de la famille des Aracées, il se reconnaît à ses feuilles de 30 à 40 cm et ses larges spathes...

Fleurs