Anémone

Originaire du bassin méditerranéen, l'anémone appartient à la famille des Renonculacées. Elle tient son nom du mot grec 'anemone' désignant le vent. Elle est particulièrement appréciée des jardiniers pour sa fleur fine et délicate. La plus connue est sans doute l'anémone dite du fleuriste, anemone coronaria, ainsi que l'anémone du Japon, anemone japonica.

Anémone
© Gianluca Rasile/123RF

L'anémone se décline en plus de 120 espèces et sous des aspects très variés. Parmi ces nombreuses espèces on distingue deux variétés ; celle à floraison printanière et celle à floraison automnale. Du blanc au mauve, en passant par toutes les teintes de rose et de rouge, leurs fleurs prennent aussi des formes diverses selon les espèces.

Planter une anémone

Il n'est pas nécessaire de planter les bulbes de vos anémones trop profond : 5 à 8 cm suffisent. Séparez les bulbes d'une quarantaine de centimètres les uns des autres. Les planter trop serrés peut favoriser l'apparition de certains champignons en augmentant le taux d'humidité autour des plants.

L'anémone est une bulbeuse, elle est donc sensible à la pourriture. Pour éviter cela, il est conseillé de la planter dans une terre sableuse et bien drainée. Une terre humifère et légère favorisera une bonne floraison.

Pour son exposition, cela va dépendre de la variété. De manière générale, les anémones automnales vont demander une exposition bien ensoleillée alors que les anémones printanières, comme l'anémone du fleuriste, se plairont à la mi-ombre.

Entretenir une anémone

L'anémone demande peu d'entretien : retirez simplement les fleurs séchées au fur et à mesure pour favoriser la pousse des nouvelles. Une fois la floraison terminée, vous pouvez tailler vos anémones à ras le sol et déposer un paillis pour protéger les bulbes du gel. Ce paillis pourra être conservé en été pour garder les bulbes au frais.

Faites attention à l'excès d'humidité au printemps qui peut provoquer des attaques d’oïdium et essayer de ne pas trop mouiller le feuillage pendant les arrosages. Vous pouvez également retirer les bulbes et les laisser dans une pièce fraîche et sèche à l'abri de la lumière pour les replanter à la saison suivante.

Pour aider sa floraison, vous pouvez apporter du compost afin d'enrichir sa terre en humus. En revanche, l'apport d'engrais aura tendance à augmenter la pousse des feuilles au détriment de celle des fleurs.

Multiplier une anémone : les étapes

  1. Déterrez les bulbes à la fin de l'été ou au début de l'automne, avant son repos hivernal.
  2. Séparez les bulbilles des bulbes et ne gardez que les plus gros.
  3. Replantez-les immédiatement ou attendez le printemps en fonction de la variété et du climat de la région.

Le semis d'anémone est également possible mais plus compliqué. Il peut se faire de façon naturelle : si vous laissez les fleurs sécher, elles se resèmeront d'elles-mêmes. Sinon, vous pouvez récupérer les graines à la fin de la floraison et les installer sur un substrat sablonneux en été : la floraison ne commencera qu'au printemps suivant. Vous pourrez ensuite récupérer le rhizome bulbeux après la floraison pour le laisser sécher puis le replanter au printemps ou à l'automne suivant.