Callistemon

Connu aussi sous l'appellation de rince-bouteille, qu'il doit à la forme de ses fleurs en forme de goupillon, le callistemon (callistemon citrinus) est originaire d'Australie où il s'épanouit sous diverses couleurs. La plus emblématique étant le rouge vif qui illumine les jardins au moment de la floraison.

Callistemon
© Olha Solodenko - 123RF

Sous nos latitudes, la culture du callistemon est assez simple mais il faut lui assurer un bon arrosage et une taille légère une fois les fleurs fanées. Arbuste à la fois mellifère et nectarifère, le rince-bouteille mérite bien son nom de callistemon, callis provenant du mot grec "kallistos", se traduisant par très beau, et stêmôn, se traduisant par étamine. 

Plantation du callistemon

Quand planter un callistemon ?

Le callistemon s'épanouit dans des régions où le climat est doux. Il se plante lors du printemps, après les dernières gelées. Il peut être planté en pleine terre ou dans un pot mais en fonction de votre lieu d'habitation (le nord de la France), préférez une culture en pot afin de pouvoir le rentrer lors des périodes hivernales.

Où planter un callistemon ? 

Le sol peut être frais ou sec, neutre ou acide mais bien drainé, non calcaire et profond de façon à ce que les racines se développent bien. Côté emplacement, optez pour une zone ensoleillée qui stimulera la floraison alors qu'un emplacement à l'ombre ralentira sa croissance. Si les vents sont trop forts, pensez à installer votre callistème contre un mur.
Et, autre information à avoir en tête, l'arbuste grandit vite et peut arriver à des hauteurs et des largeurs de quelques mètres : prévoyez donc de l'espace.

Comment planter un rince-bouteille ?

La plantation du callistemon en pleine terre :

  1. Commencez par creuser un trou 3 fois plus large de la motte ;
  2. Déposez des billes d'argile ou des gravillons dans le fond ;
  3. Réalisez un substrat de qualité à base de terreau, de compost, de sable et de terre de jardin ; vous pouvez ajouter un peu de corne broyée, ce qui enrichira davantage le sol ;
  4. Installez votre callistème bien au centre en prenant soin des racines ;
  5. Recouvrez de substrat jusqu'au collet et tassez doucement ;
  6. Installez un paillage aux pieds de l'arbuste ;
  7. Arrosez généreusement et renouvelez l'arrosage régulièrement jusqu'à la fin de l'été.

La plantation du callistemon en pot :

  1. Choisissez un pot volumineux qui permettra au système racinaire de prendre ses aises ;
  2. Déposez, là aussi, des billes d'argile ou des gravillons dans le fond du pot ;
  3. Réalisez le même type de substrat que pour une plantation en terre en pensant à ajouter du sable car il sera utile à une culture en pot ;
  4. Recouvrez de terre jusqu'au collet et tassez doucement ;
  5. Mettez en place un paillage et arrosez bien. Là encore, l'arrosage sera régulier jusqu'à la fin de l'été ;
  6. Lors du printemps, pourquoi pas le jour de la plantation, intégrez un peu d'engrais à diffusion lente.

La plantation d'un callistemon est assez simple, sous couvert d'éviter les sols calcaires et de préserver les racines au frais, surtout par temps sec en été.

Entretien d'un callistemon

Arrosage

Il doit être régulier, entre une à deux fois par semaine, surtout lors des périodes chaudes et sèches, car votre arbuste ne vivrait pas bien cette sécheresse, qui fera jaunir son feuillage. D'où l'importance d'un bon drainage, de façon à bien nourrir les racines, et d'une terre fraîche.
Bien arroser les premières années suivant la plantation est vital pour l'enracinement de votre callistème. Et cela vaut autant pour une culture en pleine terre que pour une culture en pot. Après cette période, un callistemon planté en pleine terre peut mieux tolérer la sécheresse. Un callistemon en pot sera davantage surveillé afin d'éviter tout signe de sécheresse.

L'arrosage est réduit en automne et se rarifie en hiver.

Fertilisation

Faire régulièrement, toutes les deux semaines, un apport d'engrais liquide peut être bénéfique au callistemon en pot.

Taille

La taille du callistemon se fait à la fin de la période de floraison. Elle sera utile pour la future floraison des autres fleurs de l'arbuste mais aussi pour maintenir son port. Pour ce faire, coupez de moitié les tiges de l'année qui semblent les plus faibles, mal en point ou mortes.

Il est d'ailleurs recommandé de supprimer les fruits car cette étape de fructification épuise la plante, ce qui est dommage car elle est justement la plus belle du bal quand elle fleurit pleinement.

Comment bouturer un callistemon ?

Le rince-bouteille peut être multiplié par bouturage à la fin de l'été. La bouture sera semi-ligneuse, c'est-à-dire composée d'un bois mou qui est en cours de durcissement. On parle de rameaux semi-aoûtés.
Pour bien bouturer ces derniers :

  1. Coupez vos rameaux sur 15 cm environ, sous un bourgeon ;
  2. Faites une entaille de 5 cm sur la longueur ;
  3. Retirez les feuilles se trouvant en bas de la tige ;
  4. Préparez un mélange de terre frais et drainé, composé de terreau et de sable ;
  5. Installez votre bouture au centre ;
  6. Préservez l'humidité du substrat de façon à stimuler la venue de racines, lesquelles prennent vie plusieurs mois après la bouture ;
  7. Une fois les racines assez développées, transplantez votre bouture en pot ou en pleine terre au moment du printemps ;
  8. Arrosez bien la première année, comme précisé car c'est la condition d'un bon enracinement.

Le semis est également une technique de multiplication possible mais il vous faudra être patient car les fleurs ne montrent le bout de leurs épis que 4 ou 6 ans après le semis des graines.