Amélanchier

Bronze au printemps, jaune et vert en été, puis rouge-orangé en automne. Le feuillage de l'amélanchier est un spectacle changeant ! Il est accompagné d'une généreuse floraison blanche au printemps. Découvrez comment cultiver l'Amelanchier dans votre jardin.

Amélanchier
© Evgeny Dubasov/123RF

Où et comment planter un amélanchier ?

L'amélanchier est un arbre rustique qui aime un substrat frais, profond et riche. En revanche, il redoute les sols secs et les vents asséchants. Le soleil comme la mi-ombre lui conviennent parfaitement. Idéalement, préférez planter l'amélanchier en automne, afin d'assurer un bon enracinement. Toutefois, vous pouvez aussi le mettre en terre au printemps, en prenant soin d'arroser régulièrement après la plantation.

  1. Faites tremper la motte dans une bassine remplie d'eau
  2. Creusez un trou deux fois plus gros que le volume de la motte
  3. Ajoutez une à deux pelletées de compost dans le trou de plantation
  4. Placez la motte dans le trou, de manière à ce que le collet arrive au niveau du sol
  5. Rebouchez, tassez et arrosez copieusement

Entretenir un amélanchier

Installé dans un sol frais et profond, l'amélanchier n'aura pas besoin d'arrosage. Il suffit de faire un apport d'eau hebdomadaire durant les 2-3 mois suivant la plantation. En terrain plutôt sec, pensez à arroser régulièrement et à pailler votre sujet pour limiter l'évaporation de l'eau. Si votre terrain est pauvre, n'hésitez pas à faire un apport d'engrais chaque année à l'automne. Misez alors sur des engrais organiques comme du compost, du purin d'ortie ou de la corne broyée.

Quand et comment tailler un amélanchier ?

Pas obligatoire, la taille est toutefois bien acceptée par l'amélanchier. Supprimez alors le bois mort, les branches qui se croisent ou qui se dirigent au sol. La taille a lieu juste après la floraison, autour de juillet-août.

Comment s'appelle le fruit de l'amélanchier ?

Les fruits de cet arbre sont appelés les amélanches. Dans un premier temps, ils arborent une teinte rouge clair, avant de virer au violet-pourpré. Ressemblant à des myrtilles, ils sont comestibles et révèlent une saveur sucrée et juteuse. On les utilise pour parfumer des viandes en sauce, composer des confitures ou des tartes. Les oiseaux aussi aiment ces petites baies, qui permettent alors de les attirer au jardin.

Quand cueillir les amélanches ?

La récolte a lieu de mi-juillet à fin août. Cueillez uniquement les fruits qui sont bien colorés, ceux encore rouges ne sont pas assez mûrs. Vous pouvez alors les déguster frais ou les conserver en faisant des coulis et des confitures.

Quel amélanchier choisir ? Les différentes variétés

  • Amélanchier du Canada (Amelanchier canadensis) : il est recouvert de fleurs crème au printemps, ses feuilles ovales passent par toutes les couleurs : bronze, vert, jaune, rouge, orange...
  • Amélanchier de Lamarck (Amelanchier lamarckii) : ses fleurs blanches en épi forment des petites étoiles. Très ramifié, cette espèce mesure 10 m de haut pour 12 m de large.
  • Amelanchier 'Ballerina' : cette variété de l'espèce lamarckii est idéale en haie champêtre avec son feuillage changeant et ses fleurs arquées.
  • Amelanchier laevis : il tire son charme de ses feuilles d'abord bronze, puis vert tendre, avant de s'empourprer à l'automne. Son port étalé lui confère une envergure de 4 m à 6 m de large.
  • Amélanchier à feuilles d'aulne (Amelanchier alnifolia) : avec ses grands pétales, cet amélanchier dispose d'un port étroit, il convient bien pour les haies ou les alignements.
  • Amelanchier alnifolia 'Regent' : ce cultivar presque nain ne mesure qu'un à deux mètres de haut !
  • Amélanchier commun ou à feuilles ovales (Amelanchier ovalis) : ses fleurs blanches forment des grappes parfumées, cette variété mesure 2-3 m de haut et a un port buissonnant.