Pachira

Appelé châtaigner de Guyane, cacaotier d'eau ou "money tree", le pachira est originaire d'Amérique centrale et du Sud. Cette plante aux feuilles palmées d'un vert sombre et satiné se cultive dans une certaine humidité et une chaleur ambiante afin de s'épanouir en tant que plante d'intérieur. Originalité du pachira : il peut être tressé !

Pachira
© 123artfotodi/123RF
  • Nom scientifique : Pachira aquatica
  • Famille : Malvacées ou Bombacacées (première dénomination)
  • Variétés : Pachira aquatica, la plus courante, pachira macrocarpa,

pachira grandiflora, pachira patinoi, pachira insignis

Où placer un pachira ?

Le pachira - avec ses 24 espèces - est habitué à un climat tropical dans son milieu d'origine. Le Pachira aquatica, l'espèce la plus courante, est celle que vous rencontrerez le plus en tant que plante d'intérieur. Elle est souvent confondue avec le Pachira glabra, lui aussi assez répandu.

Quelle que soit son espèce ou sa variété, le pachira a besoin de lumière sans pour autant être en contact direct avec le soleil. Il peut être en serre chauffée par exemple mais toujours à la lumière. Une exposition au soleil sans en subir les chauds rayons est donc la règle d'or pour votre plante sud-américaine. Sans oublier de la maintenir dans une certaine humidité, comme au cœur d'un climat tropical, et une chaleur constante.

La serre chauffée est donc idéale selon votre région. Sachez que le pachira est assez solide pour supporter des différences de températures, exception faite du gel.

Quelle terre pour le pachira ?

Pour bien se développer, le pachira a besoin d'un terreau horticole, de type terre pour plantes d'intérieur enrichi en minéraux. Le plus important est de laisser de l'espace à ses racines qui se développent assez vite. Ces dernières peuvent d'ailleurs devenir assez encombrantes. Le volume du pot est donc primordial dès le départ. Au même titre que les graviers ou les billes d'argile afin d'assurer un bon drainage.

Comment entretenir un pachira ?

Arrosage

La règle est la même que pour beaucoup de plantes d'intérieur : il faut arroser quand le terreau est sec. Un excès d'eau peut avoir de fâcheuses conséquences, notamment le pourrissement des racines. Surveillez aussi la soucoupe et retirez l'eau s'il y en a. L'arrosage du pachira est assez régulier durant la période estivale, une fois par semaine, et plus faible en hiver, une fois par mois, ce qui est normal.

Si les feuilles de votre pachira s'affaissent ou s'enroulent, cela signifie qu'il manque d'eau.

Fertilisation

Vous pouvez mettre de l'engrais spécial plantes vertes deux fois par mois à partir du printemps et arrêtez tout dès l'automne.

Rempotage

Étant donné la vitesse de développement de son système racinaire, le pachira se rempote chaque année, à l'arrivée du printemps.

  1. Optez pour un pot plus grand, deux fois plus que la motte ;
  2. Retirez votre châtaignier de Guyane délicatement afin de ne pas endommager les racines ;
  3. Déposez des billes d'argile ou des graviers dans le fond ;
  4. Ajoutez du terreau horticole ;
  5. Installez votre pachira ;
  6. Recouvrez-le de terreau et arrosez.

Comment tresser un pachira ?

Le cacaotier d'eau a une jolie particularité, celle d'être pourvu de tiges pouvant être entrelacées afin de former une tresse. Parfois même, vous achetez votre pachira déjà "coiffé". Si vous avez envie de vous lancer dans le tressage de votre pachira, il faut que les tiges soient souples donc que votre plante soit jeune. En grandissant, les tiges durcissent. Débutez la tresse à la base des tiges en faisant une tresse classique en faisant simplement pivoter les tiges les unes sur les autres, en les tordant délicatement. Au fur et à mesure, vous trouverez des feuilles sur votre passage : restez au plus près de la plante afin de les voir arriver et de les préserver. Une fois le tressage achevé, stabilisez-la à l'aide de deux tuteurs et le tour est joué.

Comment couper un pachira ?

La taille ou coupe du pachira peut se faire au printemps, après le rempotage annuel. Il s'agit surtout d'une taille de formation, légère en général, qui permet de conserver le port général de votre plante, pareille à un bonsaï. Pour bien faire votre taille :

  • Supprimez les branches mal placées ou dépassant de l'ensemble dès leur base ;
  • Harmonisez la tresse si la base est tressée selon vos goûts et surtout, la souplesse des tiges ;
  • Retirez le feuillage mal en point ;
  • Coupez juste au-dessus d'un œil les branches dont vous souhaitez stimuler la repousse.

Feuilles de pachira qui jaunissent

Si les feuilles de votre pachira ont tendance à jaunir, la cause est souvent un excès d'eau ou un mauvais drainage. Pour remettre sur pied votre Money Tree :

  • Attendez que le terreau sèche et stoppez l'arrosage ;
  • Revoyez peut-être le drainage de votre terreau, notamment en ajoutant des billes d'argile ou des graviers ;
  • Retirez les feuilles ayant trop jauni ;
  • Gardez bien votre plante à la lumière et surveillez-la ;
  • Reprenez un arrosage modéré une fois le terreau séché.

Feuilles de pachira déformées

La déformation des feuilles du châtaignier de Guyane est le signe d'une carence de lumière en général. Dans ce cas, il lui faut donc un autre emplacement, exposé à une luminosité suffisante, en le préservant du soleil direct.

Feuilles de pachira qui pointent vers le bas

Comme lorsqu'elles s'enroulent, les feuilles de pachira qui ont tendance à s'incliner vers le bas manquent d'eau et ont besoin de boire un petit coup ! Surveillez votre plante ensuite afin de voir si elle présente un meilleur port une fois qu'elle aura étanché sa soif.