Aménager un jardin en longueur

Le rêve de jardin vient parfois se confronter à la réalité de l'espace dont nous disposons et à ses spécificités. C'est notamment le cas lorsque l'on doit aménager un jardin en longueur : comment recréer une impression d'espace ? Comment limiter le vis-à-vis ? Voici mes conseils pour surmonter les contraintes liées à ce type de disposition et créer son jardin d'Eden.

Aménager un jardin en longueur
© Nature & Prestige
vincent-porro-paysagiste-nature-et-prestige
Vincent Porro © Nature & Prestige

Imaginer différents espaces pour briser l'effet "couloir" 

Un jardin en longueur peut parfois nous donner l'impression d'être à l'étroit et nous sembler disgracieux. Pour y remédier, rien de tel que de segmenter le terrain en différents espaces. On peut ainsi imaginer la création d'un coin repas, d'un espace détente, d'une terrasse ou encore d'un espace aquatique ou fleuri. Ce type d'aménagement est particulièrement intéressant si votre habitation est implantée sur la longueur.

Par ailleurs, pensez à casser la longueur en compartimentant le jardin tout en conservant une même ligne directrice et une même ambiance afin d'assurer l'harmonie entre les différentes parties du jardin.  Il est astucieux d'envisager un petit dédale - minéral ou végétal - pour lier les différents espaces entre eux et conduire le regard. Faites attention à ce que ce dédale ne soit pas linéaire et misez plutôt sur les courbes au risque d'accentuer l'effet de longueur. En ce qui concerne le choix des matériaux, je conseillerais un dallage en opus si vous préférez un effet minéral, ou des pas japonais si vous souhaitez davantage faire la place belle au végétal.

Miser sur la diversité des végétaux

Le choix des végétaux est également déterminant pour maîtriser les effets visuels. On peut ainsi jouer sur les variations de taille, de matière et de couleur pour casser la longueur du jardin et en masquer le fond. Pourquoi ne pas envisager par exemple d'installer un petit champ de lavande pour écraser ou allonger le jardin ? Les graminées telles que le stipa, le pennisetum, le carex ou encore le miscanthus et les végétaux arbustifs persistants comme le nerium, le photinia, l'eleagnus ou l'escalonia sont également de très bonnes options pour créer des effets de volumes et masquer l'effet couloir d'un jardin en longueur.

Dans les espaces les plus vastes on peut aussi se permettre de disposer des arbres en verger ou une oliveraie pour couper la perspective et masquer la vue sans la casser totalement.

Jouer sur la perspective

Si votre jardin est très long et vaste, je vous invite à dégager une jolie perspective - particulièrement si la vue s'ouvre sur la mer, un monument ou sur un beau paysage. Dans ce cas, le mieux est d'opter d'abord pour un aménagement minéral – une terrasse ou une allée de gravier – qui se poursuit par un aménagement végétal. Le bois peut également être un très bon allié pour guider le regard et accentuer les effets visuels.

Se prémunir du vis-à-vis

Un jardin étroit et long en agglomération est souvent synonyme de vis-à-vis. Pour pouvoir profiter de son espace extérieur en toute intimité, je vous conseille de miser sur une barrière en bambou ou de plantes grimpantes - le trachelospermum ou le lonicera par exemple. Cette dernière a l'avantage de masquer la vue tout en apportant de la fraîcheur et permet de casser l'aspect parfois trop minéral d'un brise-vue classique. Un claustra en bois ou en aluminium sérigraphié peut également se révéler être une excellente option pour délimiter l'espace et préserver votre tranquillité.

En partenariat avec l' Unep - Les entreprises du paysage