Quels sont les endroits du jardin les plus propices au gel ?

Vous préparez vos futures plantations mais souhaitez les préserver des dégâts de l'hiver ? Mieux vaut prévenir que guérir, donc mieux vaut étudier les parties de votre jardin qui seront les plus propices au gel, pour ne pas vous laisser surprendre et risquer d'y exposer les végétaux les plus frileux.

Quels sont les endroits du jardin les plus propices au gel ?
© lianem - 123RF

Savez-vous qu'il existe des microclimats au sein même de votre jardin ? La température, l'exposition au vent et à la lumière - donc à la chaleur -  ne sont pas les mêmes selon où vous vous trouvez. Certains lieux seront plus propices pour les plantes les plus frileuses. Voici les éléments qui peuvent jouer sur le climat de certaines parcelles - donc sur leur sensibilité au gel : 

  • un jardin en pente
  • la proximité d'un mur, d'une maison ou d'une haie qui abrite du vent
  • l'exposition 
  • la proximité d'un cours d'eau

Au jardin, quelles sont les zones les plus exposées au gel ?

Pour connaître les endroits du jardin les plus propices au gel, il vous faudra enquêter en amont pour trouver des indices ! 

  1. Etudiez la terre après une pluie : si les flaques d'eau mettent plus longtemps à s'évaporer, il y a de grandes chances que le sol soit argileux ou compact. En revanche, s'il sèche plus vite après la pluie ou les arrosages, il est plus drainant - et c'est un atout pour éviter le gel : plantez les végétaux les plus frileux sur ce type de terre. 
  2. Mesurez l'inclinaison de votre jardin : s'il est en pente, les parties basses seront moins exposées aux vents froids mais elles auront plus de chance d'avoir de l'eau stagnante - donc des risques de gel. 
  3. Examinez la valse des feuilles mortes : elles indiquent les coins les plus exposés au vent. Moins il y en a dans un coin du jardin, plus il y a de vent à cette endroit. 
  4. Prenez la température : tout au long de l'année, à différents endroits du jardin, surtout là où vous comptez effectuer vos plantations. Notez les températures minimales et maximales pour connaître les parcelles les plus froides. 
  5. Observez l'exposition et l'ensoleillement : plein sud, il fera généralement plus chaud. Où va être le soleil en hiver? Prenez en compte les arbres caducs qui vont perdre leurs feuilles donc laisser filtrer les rayons à cette saison. En outre, avec des racines importantes ces arbres prélèveront une grande partie de l'eau du sol et limiteront les risques d'eau stagnante. Par ailleurs, la localisation et la proximité d'un mur peuvent jouer sur le vent et les températures. 
  6. Si vous le pouvez, attendez l'automne et observez les premières gelées blanches. A cet endroit, les risques de gelées hivernales seront plus importants.

Comment protéger mes plantations du gel ?

Une fois votre observation de terrain terminée, vous pouvez passer à l'action : 

  • Pour maximiser vos chances, plantez les végétaux les moins résistants au gel au printemps et non à l'automne, pour leur laisser le temps de développer leurs racines. 
  • Choisissez toujours des végétaux adaptés à votre climat, ne sélectionnez pas de plantes exotiques ou méditerranéennes si elles ne poussent pas naturellement dans votre région.
  • Si nécessaire, déplacez les plantes trop exposées aux risques de gel dans un endroit plus abrité. Vous pouvez aussi installer des haies pour les protéger. 

Vous voilà prêts pour l'hiver, vous pouvez d'ores et déjà penser au printemps : les zones où la neige fond en premier après les grands froids sont celles qui vont se réchauffer plus vite au début des beaux jours. C'est là que vous installerez vos premières plantations printanières.