Roses anciennes : les plus belles variétés et leur entretien

Ils ont un parfum enivrant, presqu'entêtant, des fleurs opulentes et un charme désuet : les rosiers anciens offrent un véritable voyage dans le passé lorsqu'on les plante au jardin. Découvrez les différentes espèces et comment en prendre soin.

Roses anciennes : les plus belles variétés et leur entretien
© anmbph - 123RF

Célébrée et adorée à travers les siècles, la rose a toujours retenu l'attention : elle a été cultivée, importée, croisée à des fins décoratives ou pour son parfum. Zoom sur les roses anciennes belles et parfumées.

Qu'est-ce qu'un rosier ancien ?

Les rosiers anciens sont pour la plupart issus de variétés de roses originelles ou sauvages, ils font partie des premiers que l'homme a installés au jardin. Les rosiers modernes sont eux apparus vers 1867. On considère comme "anciens" les rosiers nés avant 1920. Ils ont généralement un aspect plus naturel, parfois plus "indomptable" et moins chargé en fleurs. Ils offriront à votre jardin un aspect romantique, rétro et surtout embaumeront vos massifs et vos bouquets. 

Aujourd'hui certaines variétés anciennes sont croisées avec des plus modernes, pour augmenter leur résistance ou leur floraison. 

Quelles sont les variétés de rosiers anciens ?

Il n'existe pas beaucoup d'espèces de rosiers anciens mais en revanche elles ont de nombreux cultivars : 

Rosier blanc ou alba 

Ses fleurs se déclinent dans une palette allant du blanc au rose pâle. Cet arbuste non remontant et robuste est à l'origine un croisement entre le rosier de Damas et l'églantier. Il a l'avantage de pouvoir fleurir à la mi-ombre. Hauteur : environ 1m80. 

Parmi les cultivars les plus connus, notons les fleurs 'Belle amour' rose saumoné ou encore les 'Cuisse de Nymphe', rose pâle mais au cœur plus foncé. Colette évoquait dans ses œuvres leur "haleine miellée".

rosier-ancien-cuisse-de-nymphe
Rosier Cuisse de nymphe © PIXATERRA - stock.adobe

Rosiers de Bourbon

Nés de graines envoyées de l'île de la Réunion, ces rosiers remontants fleurissent de juin aux gelées.

Parmi les cultivars les plus originaux, citons  le 'Commandant Beaurepaire' avec sa parure rose carmin et pourpre, le "Zéphirine Drouhin' et ses teintes rouge cerise ou encore le 'Mme Isaac Pereire' dont les volumineuses fleurs rose fuchsia au parfum poivré peuvent atteindre 15cm.

rosier-ancien-zephirine-drouhin
Rosier Zephirine Drouhin © stevenson1 - 123RF

Rosier cent-feuilles ou centifolia

Ce rosier au port buissonnant est issu d'un croisement réalisé en Hollande au XVIe siècle. Ses fleurs sont doubles, lourdes et dégagent un parfum intense. L'espèce est rustique, non remontante. Ces rosiers sont encore cultivés dans la région de Grasse pour leur parfum.

rosier-ancien-cent-feuilles

Rosier de Damas ou x damascena 

C'est l'un des plus connus et l'un des plus plébiscités par les parfumeurs. On tire de cet arbuste originaire de Syrie des essences et de l'huile essentielle. Ses fleurs sont généralement roses mais il existe quelques variétés blanches.

rosier-de-damas
Rosier de Damas © noneam - 123RF

Rosier gallique ou gallica

C'est de cette espèce, aussi appelée rose de Provins qu'ont dérivé un grand nombre d'autres espèces. Elle se rapproche le plus des roses sauvages des origines et offre des fleurs qui font partie des plus parfumées dans la grande famille des rosiers. 

Le cultivar 'Evêque' a été dessiné par Redouté dans l'un de ses célèbres recueils d'aquarelle, sa couleur est pourpre aux reflets légèrement bleutés.

rosier-gallica
Rosier gallica © (c) Jeannette Tas, Netherlands

Rosier mousseux

Dérivé des rosiers cent-feuilles, il faut partie des plus originaux. Ses sépales sont recouverts d'une fine mousse. 

Parmi ses cultivars, le 'Salet' fleurit du printemps aux gelées et résiste très bien aux maladies. Ses fleurs dégagent un parfum sucré qui s'enrichit des notes de pin de la mousse qui recouvre les sépales.

rosier-mousseux
Rosier mousseux © jeanmichel deborde - stock.adobe

Rosiers noisette

Autre hybride aux fleurs rondes et abondantes, ces rosiers ont été découverts au début du XIXe siècle par un dénommé Noisette. 

Dans ses cultivars, le 'Blush noisette' est le plus célèbre avec son parfum aux notes de girofle, il peut s'épanouir à la mi-ombre et la "Gloire de Dijon' avec son jaune aux nuances d'or est un grimpant remontant non épineux.

rosier-blush-noisette
Rosier Blush Noisette © Steve - stock.adobe.com

Rosiers rugueux ou rugosa 

Cette espèce originaire d'Asie de l'Est est très rustique et vigoureuse. Ne coupez pas les fleurs après la floraison : elles seront remplacées par de gros fruits très décoratifs.

rosier-rugosa
Rosier Rugosa © max5555 - 123RF

Comment entretenir des rosiers anciens ?

On compte deux types de rosiers anciens : les remontants (qui fleurissent plusieurs fois dans la saison) et les non remontants (qui ne fleurissent qu'une fois). 

Quelques consignes sont valables pour les deux :  enlevez les fleurs fanées au fur et à mesure et fertilisez avec un engrais riche en potassium pendant la période de végétation. 

Mais la taille diverge selon les variétés. Taillez toujours par temps sec en dehors des périodes de gel et coupez toujours en biais avec un sécateur aiguisé et propre :  

Les rosiers remontants se taillent comme les autres rosiers, c'est-à-dire à la fin de l'hiver vers février ou mars. 

  1. Supprimez les branches mortes. 
  2. Enlevez les rameaux abîmés ou trop frêles. 
  3. Taillez les branches d'un tiers. 

Les espèces non remontantes se taillent elles à une autre période. Procédez à cette opération juste après la floraison

  1.  Coupez les branches qui ont fleuri à la base, vous n'avez pas besoin d'une taille trop radicale. 
  2. Rabattez d'un tiers les autres branches pour aérer l'intérieur de l'arbuste. 
  3. Donnez un dernier coup de sécateur pour lui donner une silhouette harmonieuse. 

Vous pouvez tailler votre rosier non remontant une seconde fois en hiver, très légèrement : ne coupez que les extrémités.

Plantes extérieures