Programmateur arrosage : comment le choisir ?

Arroser un jardin peut être un plaisir pour certains, une corvée pour d'autres. Il existe un moyen d'éviter cette tâche : la programmer. L'arrosage automatique permettra de gagner du temps, d'utiliser moins d'eau et d'éviter de retrouver vos plantes mortes au retour des vacances. Il existe de nombreux programmateurs, adaptés à tous les besoins.

Programmateur arrosage : comment le choisir ?
© Sirawit Hengthabthim - 123RF

Les avantages du programmateur d'arrosage

Le programmateur d'arrosage aidera le jardinier, lui fera gagner du temps et il pourra partir en vacances sans demander à un voisin ou ami de se porter volontaire pour arroser les plantes. Cette solution simple est adaptée à tous les systèmes d'arrosage : goutte à goutte, aspersion... En ciblant des zones et en régulant l'apport hydrique, vous économiserez de l'eau, cette option est donc aussi bien économique qu'écologique.

Comment choisir un programmateur d'arrosage ? 

Choisir un programmateur d'arrosage peut se révéler complexe, il est important de s'interroger en amont et de connaître les différents systèmes existants : 

  • la minuterie d'arrosage permet de programmer la durée de l'arrosage. Elle n'est pas automatisée et doit être relancée tous les jours, ou selon les besoins. 
  • le programmateur appelé "nez de robinet" est placé entre le robinet d'arrosage et le tuyau et convient à un réseau d'arrosage en surface, pour des cycles pas trop longs. Il est simple à installer et selon les options, il permet généralement de planifier à la fois la durée de l'arrosage et ses fréquences. 
  • le programmateur déporté, fonctionne le plus souvent avec un boîtier de commande et alimente plusieurs voies, c'est-à-dire qu'il se raccorde à plusieurs réseaux d'arrosage (jusqu'à 15). Ce programmateur convient en principe pour un système d'arrosage enterré dans un grand jardin avec plusieurs zones ayant différents besoins. Il nécessite une installation parfois assez lourde et la réalisation d'un croquis en amont pour connaître les espaces à arroser et le calcul du débit et la pression nécessaires. 

Pour définir le système le plus adéquat, posez-vous ces questions :

  • Avez-vous besoin de gagner du temps en définissant à l'avance la durée de l'arrosage ? Avez-vous besoin de plusieurs cycles d'arrosage par jour ?
  • Quel est votre budget ? Un minuteur coûte environ 30 euros, un programmateur pour un arrosage en surface jusqu'à 200 euros et pour un système enterré jusqu'à 400 euros. A cela s'ajoutent les coûts du réseau d'arrosage. 
  • Allez-vous vous absenter régulièrement, surtout en été ? Pour mieux contrôler votre programmateur, pensez à un système connecté au wifi. 

Comment installer le programmateur ?

Une fois le programmateur choisi selon les besoins, il faudra étudier les travaux nécessaires : la mise en place d'électrovannes ou d'un réseau d'arrosage adapté aux plantes, s'il n'est pas préexistant. Si le réseau est complexe, il est possible de demander à un spécialiste de se charger de l'installation. 

Il est ensuite nécessaire d'identifier la source d'énergie qui alimentera votre programmateur. Allez-vous raccorder le système à votre secteur ? Dans ce cas, prévoyez une pile de secours pour ne pas risquer une déprogrammation de l'outil en cas de panne de courant.

Pour plus d'autonomie, certains programmateurs fonctionnent avec l'énergie solaire, même les jours de faible luminosité. 

Il faudra ensuite estimer les besoins de vos plantes, la pluviométrie, la fréquence et la périodicité, tout en l'adaptant en fonction de la météo.