Aménager un jardin sauvage et poétique

Les jardins classiques, à la pelouse impeccable et aux arbres taillés au centimètre près ne vous font pas rêver ? Nous non plus. Au lieu de vouloir à tout prix maîtriser la nature, pourquoi ne pas entrer en communion avec elle en composant un jardin sauvage et poétique ?

Aménager un jardin sauvage et poétique
© Sylvère Fournier
sylvere-fournier-paysagiste
Le paysagiste Sylvère Fournier © Unep

Comme dans les jardins à l'anglaise, on laisse la nature respirer, on cultive le fouillis floral et végétal, le désordre volontaire… mais pas n'importe comment ! Sylvère Fournier, jardinier-paysagiste membre de l'Unep et gagnant du Carré des Jardiniers 2015, nous livre ses précieux conseils pour recréer une atmosphère sauvage dans notre jardin.

Je structure mon jardin pour lui rendre une atmosphère sauvage

Vous souhaitez donner à votre jardin un côté sauvage, sans pour autant laisser la nature à l'abandon ? Imaginez votre terrain comme une peinture dont vous êtes le créateur. Il va falloir composer plusieurs univers : allées, zones de plantations et terrasses, dans lesquelles vous laisserez ensuite la nature évoluer. Surtout, on bannit le gazon ! En arrêtant de tondre pendant plusieurs années, j'ai vu du tilleul, du laurier, des carottes sauvages et même des orchidées apparaître sur mon terrain. Un jardin sauvage, c'est avant tout un paysage mouvant.

jardin-sauvage-poetique
© Sylvère Fournier

Le choix des végétaux, étape décisive dans la composition de son jardin poétique

La règle d'or pour choisir ses végétaux : opter pour des plantes de sa région ! Ainsi, le jardin va s'autogérer naturellement et ne nécessitera pas beaucoup d'entretien. Pour donner une note de légèreté et de modernité au paysage, j'ai tendance à privilégier des graminées. Aussi, on laisse la part belle aux herbes folles, car certaines peuvent se révéler très utiles au jardin. Prenez le lierre : cette plante grimpante constitue un très bon couvre-sol !

jardin-sauvage-poetique
© Sylvère Fournier

La biodiversité au cœur de mon tableau naturaliste

Laisser se développer une flore sauvage, c'est aussi aider au développement de la faune locale. Plus il y aura de variétés et plus il y aura de diversité : les abeilles se régaleront du nectar du lierre et le paillage va amener des vers de terre pour favoriser naturellement l'aération du sol. De quoi laisser la nature reprendre ses droits et faire de vous un acteur de la protection de l'environnement et de la biodiversité !

jardin-sauvage-poetique
© Sylvère Fournier
logo-unep
© Unep

En partenariat avec Unep - Les entreprises du paysage

Aménager un jardin sauvage et poétique
Aménager un jardin sauvage et poétique

Le paysagiste Sylvère Fournier © Unep Comme dans les jardins à l'anglaise, on laisse la nature respirer, on cultive le fouillis floral et végétal, le désordre volontaire… mais pas n'importe comment ! Sylvère Fournier, jardinier-paysagiste...