Le viaduc

Comme pour la position de l'équilibre précaire, celle du viaduc est réservée aux pros du Kamasutra, car elle requiert de la souplesse et de la confiance en son partenaire. Il faut disposer deux chaises, solides et qui ne risquent pas de basculer dans le feu de l'action. La femme met un pied sur chaque siège et une main sur chaque dossier. Son partenaire se met debout derrière elle et écarte peu à peu les deux chaises, jusqu'à un intervalle qui correspond au grand écart maximum que la femme peut tenir. La vulve de celle-ci est alors bien écartelée, offerte à la verge de son amant, qui ne pourra qu'être excité par la vue qui s'offre à lui...
©  Mathilde Morieux