Fellation en voiture : 5 précautions à prendre

Vous avez décidé de pratiquer une fellation en voiture, pour son petit côté dangereux ? Pour éviter tout accident ou incident bête, voici quelques conseils.

Fellation en voiture : 5 précautions à prendre
© undefined

S’arrêter
On préfère s’arrêter sur le bas-côté que de se lancer à 130 km/h sur la A87 (ou même à 50 km/h dans le centre-ville). La fellation est incompatible à la conduite : il serait dommage de prendre des risques inutiles. Donc on se gare à l’abri du danger puis on opère. Si ce qui nous attirait dans la fellation en voiture, c’était justement le fait de rouler, on n'a qu’à simuler. Monsieur dit "vroum" les deux mains sur le volant et voilà qui est fait.

Remplir sa boîte à gants
De mouchoirs et de chewing-gums, surtout si on va chez belle-maman. Sauf si on déteste belle-maman. On pense aussi aux préservatifs (des fois qu’on soit avec le moniteur de l’auto-école, un parfait inconnu dont on ne connaît que le profil et bientôt plus), aux jouets si on veut aller plus loin, à la bouteille d’eau si on a soif après et au gel antibactérien, si on est un peu maniaque et qu’une fellation plus tard, on n’ose plus ouvrir la portière de peur de la salir.

Couper la radio
Si notre voiture date d’un autre temps et ne nous prévient pas lorsque la batterie chute, on fait donc attention à ne pas laisser tourner Darling FM pour la petite ambiance au risque de ne plus jamais redémarrer. Si notre voiture est moderne et se coupe juste avant le drame, on profite d’une bonne musique, en modulant tout de même le son. Parfois, les policiers ne frappent pas assez fort au carreau.

Se cacher des enfants
On le sait, les enfants adorent faire coucou depuis leur bus. On s’en voudrait de leur offrir un tel spectacle, eux qui partent gentiment passer la journée à Nigloland, avec Véronique, maman volontaire accompagnatrice qui devra répondre toute la journée à "Mais ils faisaient quoi les gens dans la voiture ?". On pense à Véronique qui leur répondra peut-être "l’écureuil", comme le raconte Fabrice Eboué dans son premier spectacle : "Est-ce que vous avez remarqué quand une fille te fait une fellation dans une voiture, on dirait un écureuil ?" Puis qui mîme : fellation, tête qui se lève, guette les alentours, redescend.

… et des regards tout court
On n’oublie pas que "L'exhibition sexuelle imposée à la vue d'autrui dans un lieu accessible aux regards du public est punie d'un an d'emprisonnement et de 15 000 euros d'amende", selon l’article 222-32 du Code Pénal. Si l’idée d’être vus fait monter l’adrénaline, elle peut tout de suite la faire redescendre. Soyez... discrets.

© Fotolia