Missionnaire : la position sexuelle classique mais efficace

Vous aimez la position du missionnaire, mais parfois, vous culpabilisez, tenue par un devoir imaginaire, celui de tester toute une palette de positions du Kamasutra. Or, on s'en fiche. Le missionnaire offre une pénétration très agréable pour un maximum de plaisir !

Missionnaire : la position sexuelle classique mais efficace
© Roman Samborskyi - 123RF

Trop bateau, la position du missionnaire ? Non ! Mais à force de la qualifier de banale et de la comparer à une levrette, en effet, on peut la trouver légèrement ennuyeuse. Il est pourtant dommage de se priver d'une position aussi bonne qu'accessible. L'un sur l'autre, partez toujours plus loin et profitez d'une pénétration profonde et fusionnelle. Revenons donc aux basiques du Kamasutra.

Comment faire un missionnaire : explication

Dans la position du missionnaire, vous vous allongez sur le dos en écartant les jambes et l'homme s'allonge face à vous et sur vous ! Et ensuite ?

  • L'homme peut faire varier votre plaisir en passant d'une pénétration lente à une plus rapide, initiant des allers-retours profonds ou en surface.
  • N'hésitez pas à accompagner votre partenaire en bougeant à son rythme. Cela renforcera les sensations exquises de la pénétration.
  • Pour plus de sensations et de plaisir, vous pouvez serrer les jambes afin que votre vagin soit plus étroit. 
  • Vous pouvez découvrir de nouvelles sensations selon l'angle de pénétration. Sortez du missionnaire ordinaire tel qu'il est défini dans le Kamasutra en relevant vos jambes (un peu, ou beaucoup, jusque sur les épaules de votre partenaire). 
  • Essayez de vous cambrer à l'aide d'un petit coussin sous les fesses. A vous de voir quelle option vous procure le plus du plaisir et de sensations au niveau de votre intimité. Chaque femme aura sa préférence !

Le missionnaire : avantages et inconvénients

  • Le missionnaire est la position du Kamasutra la plus accessible et confortable. Fréquemment, elle est la position de la première fois car elle est naturelle et permet de se découvrir sans tenter des pratiques farfelues !
  • On se regarde dans les yeux. Des sentiments qui jaillissent en pleine pénétration, c'est le bonheur ! Pour s'éclater au lit, il est préférable d'être totalement détendue. Et plus la position est compliquée, plus on peine à profiter.
  • Le missionnaire répond à un plaisir de domination. Sentir son homme sur soi, quand on aime perdre le contrôle et se laisser guider, c'est très agréable. Nous ne sommes que réceptives et réactives.
  • Le missionnaire est tendre, contrairement à la levrette qui affiche une part animale. On se regarde, on se parle plus facilement, nos visages sont proches. Une position du Kamasutra que l'on pourrait décrire comme plus intime, plus douce. Certaines personnes disent alors que l'inconvénient du missionnaire se loge dans cette simplicité. Mais rien n'empêche de varier les plaisirs en profitant d'autres positions plus bestiales.

Missionnaire et grossesse

Pour tomber enceinte, la première chose à faire est de veiller à son cycle et d'avoir des rapports sexuels durant la période d'ovulation. Ensuite, bien entendu, on peut s'en remettre à la loi de la gravité : en toute logique, les spermatozoïdes prendront la bonne direction dans la position du missionnaire ! On ne s'en prive pas, donc !

Une fois enceinte, le missionnaire est accessible jusqu'à cinq mois de grossesse environ. Après ce délai, le ventre prend de la place. C'est à chaque femme de jauger ! Il est essentiel de se sentir à l'aise, d'écouter son plaisir, ses envies et ses limites. Quand la position du missionnaire n'est plus faisable, alors on se dirige vers d'autres positions du Kamasutra, très pratiques pendant la grossesse, comme l'Andromaque (le missionnaire inversé), la levrette ou encore la cuillère.

Qu'est-ce que le missionnaire inversé ?

Le missionnaire inversé est ce que l'on appelle l'Andromaque. Dans cette position, la femme est cette fois sur l'homme. Elle est donc maîtresse de son plaisir, puisqu'elle gère les mouvements, le rythme, la pression… L'homme peut s'abandonner au moment présent et se laisser guider. Tout comme en missionnaire, la pénétration est profonde et les partenaires se regardent dans les yeux. C'est beau !

Le missionnaire et l'orgasme

Pour atteindre l'orgasme en missionnaire, voici deux conseils à retenir : 

  • Généralement, les femmes atteignent plus facilement l'orgasme si la pénétration est accompagnée d'une stimulation du clitoris. En effet, la double stimulation – vagin et clitoris – mène plus simplement au septième ciel. Bonne nouvelle : le missionnaire permet… cette double stimulation grâce aux frottements du clitoris sur le pubis du partenaire.
  • Pour un orgasme puissant, vous pouvez contracter votre périnée ! Serrez-le lorsque votre bassin bascule vers l'avant et que vos fessiers se contractent déjà naturellement à ce moment-là. Lorsque vous rebasculez vers l'arrière, décontractez votre périnée. Les contractions permettent d'accentuer les sensations en position du missionnaire. Et pour les hommes, c'est comme un massage !