Comment faire une fellation parfaite ?

Même quand on a le sentiment de bien pratiquer la fellation, on ne peut pas s'empêcher de douter : et si je m'y prenais mal et qu'il n'osait pas me le dire ? Pour s'assurer de bien faire, procurer le maximum de plaisir à votre homme et le mener jusqu'à l'éjaculation, découvrez notre tuto !

Comment faire une fellation parfaite ?
© FOTOLIA

Commençons par le commencement : sous la couette, il est hors de question de se forcer ! Le sexe est avant tout une question de partage et de respect. La fellation n'échappe pas à la règle, bien évidemment ! Pour procurer du plaisir à votre partenaire et pourquoi pas le conduire jusqu'à l'éjaculation et l'orgasme, il est essentiel d'écouter vos envies et vos limites. Maintenant que nous avons posé ce premier conseil, découvrez notre tuto pour réaliser une fellation parfaite !

La fellation, c'est quoi ?

La fellation est une pratique de sexe oral ou dite bucco-génitale : cela signifie la même chose. C'est-à-dire que vous stimulez le pénis de votre partenaire avec votre bouche, votre langue, vos lèvres… Et quand votre partenaire caresse votre sexe avec sa bouche et sa langue, on parle alors de cunnilingus.

La fellation peut être pratiquée pendant les préliminaires mais aussi pendant le rapport, quand on désire stopper la pénétration un instant pour de nouveaux plaisirs. Elle peut aussi clôturer le rapport : ainsi, la fellation entraîne généralement l'éjaculation. D'autres fois encore, le rapport sexuel EST la fellation. On surprend notre partenaire et on lui offre un moment agréable, sans préambule ! Et la fois d'après, il peut s'occuper de nous, juste de nous…

Conseils pour faire une bonne fellation

Pour réussir une fellation, plongez dans notre tuto de dix conseils

  • Salivez : Parfois, le stress rend la bouche sèche et ce n'est pas agréable pour monsieur. Alors discrètement, réapprovisionnez-vous, puisque l'humidité génère du plaisir.
  • Fuyez la mécanique : Faire une fellation, ce n'est pas garder le pénis en bouche en initiant une série de va-et-vient. C'est aussi malaxer ses testicules, lécher sa verge de bas en haut (et de haut en bas) et utiliser ses mains pour le masturber tout en serrant bien son pénis. Variez les plaisirs ! Vous pouvez aussi promener un doigt sur la zone du périnée (entre les bourses et l'anus) et la caressez avec un peu de pression.
  • Libérez-vous l'esprit : vous pouvez jouer les soumises ou bien dominer… Tous les rôles sont dans la nature et c'est agréable de changer de costume, à condition d'être d'accord.
  • Occupez-vous du frein : La zone du frein est la plus sensible du sexe de l'homme. Alors passez-y délicatement sa langue. Trop point n'en faut : léchez puis reculez, puis revenez… et ainsi de suite. Vous ferez grimper le plaisir !
  • Faites durer le plaisir : Quand votre partenaire commence à perler, ralentissez et éloignez-vous de son gland car c'est signe que l'éjaculation ne va pas tarder. Et pour le rendre fou, choisissez le moment.
  • Rangez vos dents : S'il y a bien un truc qu'il ne faut pas faire, c'est laisser ses dents errer contre le sexe de  monsieur. On ne s'en aperçoit pas toujours, mais on peut lui faire mal ou rendre le moment désagréable. Soyez vigilante !
  • Buvez pétillant : Un coup de champagne (ou d'eau pétillante) et hop, votre bouche frétille… et le pénis de votre partenaire aussi ! Quelques petites gorgées ici et là suffisent.
  • Regardez votre partenaire : Sans le fixer tout du long, balancez-lui quelques œillades cochonnes ou romantiques.
  • Variez les positions : Vous n'êtes pas obligée de pratiquer la fellation à quatre pattes au fond du lit, planquée sous la couette. Vous pouvez vous mettre à genoux au bord du lit, placez votre homme sur une chaise ou lui demander de s'asseoir sur la table. Laissez votre imagination voguer : plus elle s'exprimera, plus Monsieur aussi.
  • Avalez (si vous voulez) : Beaucoup d'hommes aiment "finir au chaud", autrement dit éjaculer dans une bouche ou un vagin… Les sensations seraient meilleures ! Sauf qu'il est hors de question de vous forcer. A vous de voir si ça vous attire, vous excite… Quoiqu'il en soit, le frustrer n'est pas bien grave : cela ne peut rendre que meilleures les fois où vous oserez (ou pas…).

Risques de MST et précautions

Tuto terminé… mais pas vraiment. Un dernier conseil, et pas des moindres : ce n'est pas parce qu'il n'y a pas pénétration que le risque de contracter le VIH ou une MST est nul. Bien au contraire ! La fellation est un mode de contamination "comme un autre". Même s'il n'y a pas éjaculation dans la bouche, l'homme sécrète ce que l'on appelle du liquide pré-séminal lorsqu'il est excité. Le risque augmente si la personne qui octroie la fellation a des problèmes buccaux, comme une plaie ouverte dans la bouche, ou encore une gingivite (une gencive enflammée ou qui saigne facilement), une angine… Il est donc indispensable de se protéger en utilisant un préservatif. Sinon, faites tous les deux des tests de dépistage afin de vous assurer de vos états de santé.