15 conseils pour devenir un bon coup

Vous avez été le meilleur coup de Xavier et le pire de Bertrand. C’est normal : au lit, on est deux. Et c’est cette rencontre qui nous mène au meilleur comme au pire. Mais pour être le plus souvent au top et éviter les ratés, voici 15 conseils pour faire de vos parties de jambes en l’air de vraies réussites et devenir inoubliable.

15 conseils pour devenir un bon coup
© Fotolia

Je zappe mes complexes

J’ai cinq kilos de trop et le triple de poils qui dépassent de ma culotte mais je m’en fous. Je m’assume et je laisse mon corps s’abandonner au plaisir même si je ne le trouve pas parfait.

J’aime
Le sexe, son sexe, son odeur, ses mains et les miennes sur son torse. J’aime le moment, le partage, le plaisir. Une fille qui vit l’instant excite son partenaire.

Je connais mon corps
Avec l’expérience et la masturbation, je sais où se trouve mon plaisir. Géolocaliser ses volcans permet de s’ouvrir plus facilement à l’autre et davantage profiter.

Et je le maîtrise
J’ai connaissance de la longueur de mes jambes et de l’espace il me faut dans un lit de 160 pour me retourner. Ainsi, j’évite les maladresses. Donner un coup dans le mur ou dans le dos de son partenaire, ça fait des bleus et du bruit.

Je ne suis pas dans la performance
A vouloir être trop technique, je risque d’intellectualiser l’acte sexuel plutôt que de le vivre. Trop penser est le meilleur moyen de perdre de son érotisme.

Je suis à l’écoute
Je me fie à la respiration de mon partenaire pour savoir ce qu’il aime et ce qu’il n’aime pas. Répondre à son plaisir lui en procurera toujours plus.

Je bouge
Je ne fais pas l’étoile de mer même si on est sous la douche. Si je suis passive et ne prends aucune initiative, mon partenaire va s’ennuyer.

Je travaille ma souplesse d’esprit
Je suis aventurière. J’essaie de bousculer mes habitudes au quotidien et de me laisser surprendre. Je vais au cinéma toute seule et je goûte enfin aux huîtres. C’est peut-être comme ça qu’un jour je serai ouverte à la sodomie.

Je prends mon temps
Je m’attarde sur les préliminaires et parcoure le corps de mon partenaire lentement. Je fais ainsi monter la pression et il risque de devenir fou.

Je soigne ma bouche et mes dents

Un joli sourire, ça charme. Monsieur ne fera que croquer mes lèvres. Pendant la fellation, l’idée même que ma magnifique bouche aborde son sexe le rendra dingue.

Je travaille mon regard
Avant le sexe, je le regarde droit dans les yeux. Pendant le sexe, je les lui transperce. Un bon Smoky Eyes et je l’entraîne où je veux.

J’apprends à me taire
Pour être mystérieuse de temps à autre et pour mieux l’étonner quand soudainement je réclame une levrette ou l’ordonne de s’agenouiller.

Je dédramatise
J’apprends à rire d’une position qu’on ne parvient pas à reproduire. L’idée n’est pas de se marrer pendant une heure, mais de dédramatiser. Idem si Monsieur a une panne : je n’en fais pas un cake. On relativise ensemble.

Je soigne mes mains
De jolies mains appellent aux caresses. De jolis ongles aux griffures érotiques. Il serait dommage de perdre ma part de tigresse. C’est bon d’être sauvage.

Je m’hydrate et soigne ma peau
La peau douce est un indispensable, elle donne à l’homme l’envie de nous manger (tous les soirs). Pour que l’homme apprécie le corps à corps, il faut éviter d’être aussi râpeuse qu’un morceau de scotch tout sale.

Merci à Alexandra Hubin, Docteur en Psychologie et Sexologue, et fondatrice de la Sexologie Positive.
http://www.sexologiepositive.be/

A LIRE AUSSI