Pourquoi la respiration abdominale aide-t-elle à maigrir ?

Technique-clef de la détente, la respiration dite abdominale (c'est-à-dire qui engage le ventre) peut aider à chasser les kilos sans souffrir. Comment ça marche ?

Pourquoi la respiration abdominale aide-t-elle à maigrir ?
© mitarart

Alors que nous respirons souvent superficiellement, en engageant seulement le thorax, nous devrions toutes penser plus souvent à respirer avec le ventre : plus ample, plus profonde, cette respiration a de nombreux bienfaits pour notre bien-être, y compris de vraies vertus minceur

Muscler notre "corset" naturel

Si nous connaissons les muscles superficiels de la région abdominale que sont les grands droits et obliques, nous ne savons pas toujours que, plus profondément, nous possédons un autre muscle abdominal, pourtant essentiel et qui forme un corset autour du ventre : c'est le muscle transverse, sorte de gaine naturelle dont le rôle est de maintenir les viscères. Relâché, le transverse remplit mal sa fonction et l'abdomen tend à pointer vers l'avant. A l'inverse, s'il est entraîné (notamment par la respiration abdominale) il devient plus tonique et le ventre est mieux " tenu ", donc plus plat. En outre, cette respiration ample et profonde, en mobilisant fortement l'abdomen, effectue un massage du système bénéfique qui va favoriser la digestion et améliorer le transit : elle aide notamment à lutter contre la constipation et les ballonnements.

Gérer son stress et mincir sans souffrir

La respiration abdominale a d'autres bienfaits : en effet, en apaisant le mental et en calmant les émotions, elle exerce une forte action anti-stress, bénéfique pour perdre du poids ou pour garder la ligne. En effet, le stress fait secréter à l'organisme du cortisol, une hormone qui favorise physiologiquement le surpoids ou qui empêche de maigrir. De plus, respirer " anti-stress " va non seulement calmer, mais aussi, du coup, atténuer les comportements pervers liés au stress. Ainsi, cela va aider à réduire progressivement les grignotages compulsifs auxquels on se livre de façon " pulsionnelle ". Ceux-ci sont généralement provoqués par une émotion négative (fatigue, tristesse, colère, déception, agacement…) et nous avons souvent tendance à y répondre par l'alimentation pour trouver du réconfort (et non par véritable faim), ce qui calme sur le moment (surtout avec du gras et/ou du sucre), mais est fortement préjudiciable pour la ligne et le mental : c'est une " faim psychologique " et non " physiologique ", qui mène à des surconsommations d'aliments " doudous " forcément nocifs pour la silhouette. Face à une envie de chocolat, de chips ou de simple " remplissage ", respirer longuement et profondément avec le ventre pendant quelques instants va immédiatement relaxer… et chasser l'envie de grignoter sans difficulté, et sans artifice. Une étude parue en 2015 a d'ailleurs montré que si manger des aliments " réconfortants " en réaction au stress augmentait l'IMC (donc le poids), changer d'habitudes de compensation allait à l'inverse réduire celui-ci. Si tous les grignotages ne cessent pas du jour au lendemain, on va réellement les voir disparaître progressivement : plus apaisée, on se " venge " moins sur les aliments.

Pratiquée avant le repas, la respiration abdominale sera également bénéfique puisqu'en apaisant ainsi le mental, elle permettra d'éviter de se jeter sur la nourriture et se remplir à toute allure (donc manger trop). En aidant à se calmer et à se rapprocher de ses sensations alimentaires, elle permet de manger plus en conscience, et donc de façon plus calée sur ses besoins physiologiques, ce qui aide à trouver et conserver son poids de forme. On améliore ainsi son rapport à la nourriture, qui n'est plus une compensation aux difficultés personnelles.

Comment pratiquer la respiration abdominale ?

Pour démarrer, l'idéal est de s'allonger sur le dos, et de poser un livre sur son ventre (ou sa main). On inspire longuement et lentement, en gonflant le ventre le plus possible, comme un ballon : le livre doit bouger, ou la main, s'élever naturellement. On expire ensuite en creusant le ventre au maximum, comme pour plaquer le nombril contre la colonne vertébrale. Cet exercice demande de la concentration au début (on peut le faire les yeux fermés pour mieux sentir les mouvements de l'abdomen), et deviendra plus naturel au fil des séances. Une fois à l'aise, on peut le pratiquer n'importe où, dans n'importe quelle position (assise à son bureau ou au volant, debout dans la queue à la poste ou dans le bus). Et le répéter plusieurs fois par jour pour en tirer de vrais bénéfices anti-stress.

Pourquoi la respiration abdominale aide-t-elle à maigrir ?
Pourquoi la respiration abdominale aide-t-elle à maigrir ?

Alors que nous respirons souvent superficiellement, en engageant seulement le thorax, nous devrions toutes penser plus souvent à respirer avec le ventre  : plus ample, plus profonde, cette respiration a de nombreux bienfaits pour notre bien-être, y...