Mincir avec l'Ayurveda

Médecine traditionnelle indienne, l'Ayurveda compte plusieurs piliers, dont l'alimentation. Ses principes peuvent nous aider à perdre les kilos superflus sainement et à rester mince sans régime frustrant. Explications.

Mincir avec l'Ayurveda
©  barmalini

Le mot régime est un non-sens en Ayurveda : si on est en surpoids, c'est qu'il existe un déséquilibre, qui devra être corrigé pour mincir naturellement sans souffrance ni privation. Selon cette médecine, les kilos superflus s'expliquent d'ailleurs de plusieurs façons. Ils peuvent être liés à des excès alimentaires et notamment de sucres et de gras : on les réduira alors avec une alimentation soignée et plus légère. Ils peuvent aussi être favorisés par une mauvaise digestion et assimilation, avec un " agni " (feu digestif) trop faible, qu'on relancera. Enfin, ils peuvent être provoqués par à un mauvais équilibre de vie : stress, sommeil difficile, manque d'activité physique. L'idée générale sera donc de manger mieux, mais aussi de bouger plus et de soigner son hygiène de vie. Un programme complet mais sans violence, plein de bon sens et dans le respect du corps.

Conseils pour mincir ayurvédique

Manger "juste comme il faut"

  • S'alimenter seulement quand on a faim et non par simple envie de manger ou par habitude sociale, toujours dans le calme et un endroit agréable, et jamais en faisant autre chose en même temps (télévision, ordinateur…), en ayant des discussions houleuses ou en ruminant ses soucis et préoccupations. Le temps du repas en Inde est  considéré comme " sacré ".
  • Manger lentement, et en mâchant bien pour favoriser une bonne digestion (les enzymes salivaires commençant le travail de digestion).
  • Manger copieusement, suffisamment pour se rassasier mais sans dépasser son appétit, et sans jamais se gaver. En Ayurveda, on suit ce précepte : " Mange un tiers de la capacité de ton estomac, bois un tiers et laisse un tiers à Dieu " ! Il s'agit donc de remplir l'estomac avec 1/3 d'aliments solides, 1/3 de liquide et 1/3 de … vide, ce qui lui permet de se contracter plus aisément ! Pas question donc de sortir de table trop repu. Et si on n'a pas d'appétit, on ne s'oblige pas à passer à table : on boit juste une tisane. Il importe d'écouter ses sensations alimentaires pour éviter de se surcharger.
  • Boire tout au long de la journée, avant le repas mais peu pendant, pou ne pas "noyer" le feu digestif. On choisit plutôt de l'eau mais aussi des bouillons, soupes ou tisanes, jamais trop froids ou glacés, plutôt chauds ou tièdes. Pour mincir, et aider à supprimer " Ama " (qui représente les toxines mais aussi les graisses en excès), on privilégie les décoctions de fenouil, cumin et coriandre (1/2 c. à c. de chaque, écrasées, pour 1 litre d'eau, infuser 5 à 10 min et emporter dans un Thermos).
  • Respecter des horaires réguliers : les repas sont espacés au moins de 4 à 5 heures pour éviter de surcharger le système digestif, et aux moments ou " Agni " est le plus fort. Le petit déjeuner est pris tôt, le déjeuner vers 12h-12h30 et le dîner, idéalement vers 19h pour pouvoir ensuite profiter de sa soirée et se coucher une fois la digestion bien avancée. Ce dernier repas doit être le plus léger possible.

Manger quoi ?

  • Choisir des aliments sains, frais, cuisinés simplement, joliment présentés. La cuisine ayurvédique n'est pas strictement végétarienne et utilise le ghee (beurre clarifié) pour cuisiner et les produits laitiers.  Viande, poisson et œufs sont consommés avec modération (trois fois par semaine maximum, surtout en période de fatigue ou de convalescence). L'assiette quotidienne comprend surtout des fruits et légumes, céréales, légumineuses toujours choisis de saison, idéalement bio, ou locaux. On les mijote et mange chaud, à la limite tiède, mais pas froid car la chaleur est la première étape de la digestion (les crudités sont réservées aux déjeuners d'été).
  • Manger seulement ce qu'on digère facilement, qui ne provoque ni lourdeurs, troubles digestifs, sensation de fatigue, intolérances ou allergies. Quand un aliment ne convient pas, on l'évite !
  • Faire une monodiète au moins un jour par semaine, à base de végétaux cuits et crus, pour mettre le système digestif au repos et l'aider à être plus efficace. On peut, encore mieux, la prendre sous forme liquide (jus, bouillons, soupes).
  • Réduire le sucre (pâtisseries, sucreries) et le sel (de table mais aussi les produits de la mer, algues et sauce soja) qui retient l'eau. Par contre, on utilise beaucoup d'épices, pour leurs vertus digestives et santé, qui aident à réduire sel et sucre : gingembre, curcuma, safran, coriandre, cardamome, cannelle, muscade et cumin sont recommandées.
  • Soigner son moral et apaiser son système nerveux avec de bons acides gras (oléagineux, huile de colza, d'olive et de sésame), mais également safran dans la cuisine et le thé (le plus fréquemment possible).

Soigner son hygiène de vie

  • Marcher le plus possible : avant le petit déjeuner, après chaque repas, avant de rentrer chez soi après le travail sont trois parfaits moments pour augmenter son activité physique et se réconcilier avec la sensation d'effort doux.
  • Prendre soin de son sommeil : dîner tôt permet d'avoir une vraie soirée, qu'on passe agréablement avec sa famille, avec une activité tranquille (lecture, jeux, musique…),. On réduit la télévision, et on peut aussi méditer et se relaxer avant de dormir pour mieux dormir.
  • Se frictionner chaque jour avec un gant de crin (ou équivalent), pour améliorer la circulation sanguine et lymphatique.

L'astuce ayurvédique en plus

Faire une cure de Triphala : ce complément alimentaire naturel ancestral est une combinaison de trois baies qui améliore la digestion (il lutte contre la constipation) et l'élimination, stimule le foie, entretient la flore intestinale et réduit la masse grasse, élimine les toxines et régule la glycémie (taux de sucre sanguin) pour chasser les compulsions sucrées. En poudre, gélules ou boisson.

Mincir avec l'Ayurveda
Mincir avec l'Ayurveda

Le mot régime est un non-sens en Ayurveda  : si on est en surpoids, c'est qu'il existe un déséquilibre , qui devra être corrigé pour mincir naturellement sans souffrance ni privation. Selon cette médecine, les kilos superflus s'expliquent...