Quand et comment se peser pour mincir efficacement ?

A quelle fréquence dois-je me peser et à quel moment de la journée ? Quel type de balance choisir ? Voici quelques conseils d'experts pour bien utiliser votre pèse-personne... Et surtout pour garder de bonnes relations avec lui !

Quand et comment se peser pour mincir efficacement ?
© serezniy

Quand on veut perdre du poids, les relations avec notre balance deviennent vite conflictuelles. Voilà quelques conseils pour apprendre à mieux se peser.

Comment choisir ma balance ?

Si vous surveillez votre ligne, vous pouvez opter pour un pèse-personne tout simple, qui vous indiquera votre poids, avec un affichage numérique ou non. C'est simple et tout à fait efficace.
Certaines d'entre vous préféreront opter pour un pèse-personne avec impédance-mètre. Ce type d'appareil doit vous permettre de connaître le pourcentage de masse graisseuse de votre corps, votre taux de masse hydrique ou de masse musculaire. Il envoie en effet un courant électrique de faible intensité et indolore qui parcourt votre corps. Et comme la graisse n'est pas aussi conductrice que les autres tissus, l'appareil peut évaluer la part de masse graisseuse dans votre corps.   

Faut-il investir dans une balance ultra performante ?

Les taux affichés par les balances perfectionnées seraient à manier avec précaution. "Les balances sophistiquées avec impédance-mètre utilisées à domicile ne sont pas forcément aussi fiables que cela, explique Solveig Darrigo-Dartinet, diététicienne. En général, il faut être debout sur ces appareils, certains ne tiennent donc compte que de la partie inférieure du corps. Du coup, les masses graisseuse, musculaire ou hydrique indiquées ne concernent pas la partie supérieure du corps. Un impédance-mètre utilisé dans un cabinet médical ou à l'hôpital est plus fiable : on place des électrodes sur la personne, elle est allongée., le circuit électrique est donc plus fiable et concerne l'ensemble du corps. Une personne qui utiliserait un impédance-mètre chez elle puis à l'hôpital pourrait être très surprise par les résultats obtenus !"  

Attention, les balances à impédance-mètre ne doivent pas être utilisées par les femmes enceintes ou les personnes disposant d'un appareil de stimulation cardiaque. 

À quelle fréquence dois-je me peser ?

Pour surveiller votre ligne ou si vous voulez prendre ou perdre du poids, pesez-vous à intervalle régulier mais pas trop souvent.
"Une fois par semaine, c'est idéal, souligne la diététicienne Solveig Darrigo-Dartinet. En effet, lorsque l'on se pèse tous les jours, les fluctuations observées d'un jour sur l'autre n'ont pas forcément à voir avec la masse grasse. Cela peut être lié à l'eau que l'on stocke plus ou moins en fonction des aliments consommés. Il n'est pas recommandé de se peser tous les jours ou plusieurs fois par jour : adapter son comportement en fonction de ce qu'indique quotidiennement la balance est contre-productif à court terme. Faire beaucoup de sport ou ne pas manger de gras du tout dans une journée parce que la balance a annoncé un nombre un peu trop élevé le matin, ce n'est pas sain et même toxique pour l'esprit et l'organisme." "Et si l'on constate, par exemple, que durant deux ou trois semaines de suite, le poids augmente de plusieurs centaines de grammes, là il faut faire attention. Mais si l'on adapte chaque jour son alimentation en fonction de ce que dit la balance le matin, cela ne va pas dans le sens de l'équilibre de l'alimentation. Devenir maniaque de la balance au quotidien ne sert à rien !" complète Muriel Marreau, de Weight Watchers France.

Quand dois-je me peser ?

Lorsqu'on ne se pèse qu'une fois par semaine, il faut bien choisir son jour. Si vous êtes une habituée des excès du week-end, ne vous pesez pas le lundi. Si vous dînez entre copines le mercredi, évitez de monter sur votre pèse-personne le jeudi. Réfléchissez au jour qui vous correspond le mieux, en fonction de vos habitudes. "Pourquoi pas le vendredi matin, à jeun ? C'est à la veille du week-end et on pourra alors se fier au poids obtenu", explique Solveig Darrigo-Dartinet.

Comment se peser ? 

La plupart des professionnels conseillent de se peser à jeun, le matin. Si ce n'est pas possible pour vous ou que vous n'aimez pas ce moment, ce n'est pas le plus important. Il est surtout essentiel de se peser à heure et jour fixes chaque semaine, dans la même tenue. "Certaines femmes préfèrent ainsi se peser en fin de matinée, complète Muriel Marreau de Weight Watchers. Elles se trouvent bouffies le matin au réveil, elles font de la rétention d'eau et se trouvent moins lourdes en fin de matinée."

Les expériences des lectrices

Nombreuses sont les lectrices à adapter leur alimentation si l'aiguille ou l'écran leur indiquent un poids plus haut que le poids souhaité. Marie-Thérèse souligne ainsi que les résultats indiqués par la balance pèsent sur elle : "Ça me casse le moral, où ça me le remonte..."
Sarah quant à elle se pèse trois fois par jour : "Cela a pour effet de moduler mon humeur... Soit mon poids me plaît, bonne humeur assurée, soit non, et je me sens mal toute la sainte journée. Si mon poids me plaît, j'aurais tendance à faire plus de choses, à m'amuser, etc. Si ce n'est pas le cas, je passerai la journée à manger. C'est très mauvais et j'en suis consciente, mais j'ai du mal à arrêter... J'essaie de me peser moins souvent, je voudrais arriver à une fois par semaine parce que cela a des conséquences disproportionnées sur mon mode de vie."

Pour Martine, au contraire, la balance n'est pas un supplice. Elle se pèse une fois par semaine en moyenne et sa balance est "un coach, une copine". Le poids indiqué sur son écran est pour elle "une indication précieuse sur les efforts accomplis ou les écarts, ce qui permet de rééquilibrer dans ce cas-là et, passé 50 ans, c'est d'autant plus précieux. Mais ce n'est pas une angoisse ou un stress, c'est plus une aide... Comme une copine qui te dirait : "oh ! fais gaffe là !" ou "c'est bien, continue". 

Il n'est pas bon d'être obnubilée par son poids, il ne faut pas devenir dépendante de cette dictature quotidienne de la balance, prévient la diététicienne Solveig Darrigo-Dartinet. Ce n'est ni bénéfique pour le mental, ni pour le corps" Sans le bannir pour autant, il faut savoir mettre de la distance vis-à-vis de son pèse-personne. "Il ne faut pas négliger cet outil car il est utile, poursuit la professionnelle. Mais il existe d'autres baromètres : un vêtement dans lequel vous entrez à nouveau car le sport vous a affinée, la mesure du tour de taille..."

Plus important encore, le verdict de la balance le matin ne doit pas déterminer l'alimentation à adopter ou l'intensité de l'activité sportive à pratiquer dans la journée. "Il faut être dans le ressenti, dans le plaisir aussi de temps en temps, conclut Solveig Darrigo-Dartinet. L'important est de réapprendre à manger, de savoir lorsqu'on a faim, de travailler sur le goût. Et surtout ne pas hésiter à se faire aider si besoin : plus on consulte tôt, plus on aura des solutions efficaces. Il n'est pas forcément nécessaire de réaliser une psychothérapie sur 10 ans pour mieux manger, mais une consultation peut aider à se remettre sur les rails."

Merci à Solveig Darrigo-Dartinet, diététicienne
Plus d'informations sur son site : Nutriveig, le chemin de la nutrition  

Merci également à Muriel Marreau, directrice recherche et développement chez Weight Watchers France. Plus d'informations sur le site : Weight Watchers France.

Voir aussi