Les techniques pour éliminer la cellulite

Se débarrasser de sa cellulite, on en rêve toutes ! Massages, crèmes, mésothérapie ou chirurgie esthétique... Découvrez toutes les méthodes pour en venir à bout !

Les techniques pour éliminer la cellulite
© Iuliia Kryvko

Éliminer cette cellulite qui nous gâche la vie, un rêve bientôt réalité ? Massages, crèmes, mésothérapie ou chirurgie esthétique... Il existe un tas de méthodes pour en venir à bout ! Toujours est-il qu'il faut savoir choisir la bonne, selon l'ampleur de la problématique et le budget qu'autorise le porte-monnaie. S'il s'agit d'un véritable complexe, tournez-vous vers des solutions de professionnels, qui vous donneront un avis d'expert. Mais avant de choisir, réfléchissez bien. Si les capitons ne vous gênent que sur la plage, alors un traitement régulier avec des soins adaptés pourra les atténuer. Et parfois, une bonne hygiène de vie suffit !

Crème et massage anti-cellulite, une méthode à domicile

S'il n'existe à ce jour aucune méthode "miracle" pour vaincre définitivement la cellulite, les crèmes anti-capitons et autres massages peuvent s'avérer efficaces... s'ils sont réguliers !

Pour lutter contre la peau d'orange, rien ne vaut une bonne hygiène de vie. En complément, il est possible de se tourner vers des soins anti-cellulite à faire à la maison. Les cosmétologues ne cessent de les améliorer, tant par leur texture (spray, gel, fluide, mousse) que par leur composition. Ainsi, il est possible de choisir son soin en fonction de son type de cellulite.

Pour une cellulite infiltrée, mieux vaut miser sur une action drainante à l'aide de crèmes à base de vigne rouge, de marron d'Inde, de pépins de raisins, d'hamamélis ou de cyprès. En revanche, pour une cellulite adipeuse, l'idéal reste la caféine, qui désinfiltre les tissus, raffermit la peau, limite le stockage des graisses et favorise l'élimination des toxines.

Pour un effet optimal de la crème, le massage est une arme anti-cellulite indispensable. Il est recommandé de l'effectuer une à deux fois par jour, après la douche sur les zones ciblées. Côté technique, rien de plus simple : il suffit d'effectuer des mouvements circulaires larges, en veillant à aller toujours du bas vers le haut du corps. Si on n'y pense pas toujours, le massage a aussi un effet psychologique non négligeable et constitue à lui seul une certaine dépense d'énergie !

Le palper-rouler manuel

A celles pour qui les soins à domicile ne suffisent pas, il est possible de se faire bichonner par un professionnel. 

Parmi les soins les plus efficaces, le palper-rouler manuel, qui se réalise en institut de beauté ou chez un kinésithérapeute. A la fois tonique et soutenu, il consiste à alterner pétrissages de la peau, pressions et mouvements circulaires, pour un effet en profondeur. Moins économique (50 euros la demi-heure environ), il a néanmoins l'avantage d'être réalisé avec un certain savoir-faire. L'effet doit se faire sentir au bout d'une dizaine de séances.

Le drainage lymphatique

Autre méthode, le drainage lymphatique qui s'effectue également chez un kinésithérapeute. Préconisé en cas de rétention d'eau et de jambes lourdes, il s'effectue à l'aide de pressions puis de relâchements doux, pour accélérer la circulation lymphatique, éliminer les déchets de l'organisme et désengorger les cellules. Une douzaine de séances (environ 75 euros la séance d'une heure) "suffisent" pour avoir un résultat probant sur la cellulite et retrouver des jambes légères.

L'aquadrainage lymphatique

Enfin, dans certaines thalassothérapies, il est possible d'effectuer un aquadrainage lymphatique, encore plus performant puisque le courant masse la peau tout en agissant sur les muscles. Là encore, une dizaine de séances sont nécessaires pour espérer voir la cellulite s'atténuer !

Le Cellu M6® : un concentré de technologie

Mis au point dans les années 80 par LPG® pour traiter les cicatrices et autres brûlures, le Cellu M6® s'est vu attribué par la suite des vertus esthétiques pour lutter activement contre la cellulite. La technique que désigne la marque ENDERMOLOGIE® n'est pratiquée que par des professionnels. Cette technique exclusive (et brevetée) se propose d'intervenir sur les graisses sous-cutanées grâce à l'utilisation de deux rouleaux motorisés - pour le fameux effet palper-rouler - qui mobilisent les capitons et d'une aspiration contrôlée.

L'intensité de l'aspiration est modulé par le praticien selon l'état de la peau et le volume de cellulite à traiter. Les deux techniques en une du palper-rouler permettent de former un pli tissulaire et de manipuler les graisses et la peau. De nombreuses études scientifiques et cliniques indépendantes ont été effectuées (notamment par l'Agence Française de Sécurité Sanitaire des Produits de Santé) et ont fait preuve de l'efficacité du Cellu M6® pour atténuer la cellulite. Résultats : la circulation sanguine et lymphatique est relancée, l'élimination des déchets métaboliques est accélérée, les graisses sont libérées et remises en circulation avec en prime un effet amincissant, une silhouette affinée et une peau raffermie.

La mésothérapie, une technique alternative pour se débarrasser de la cellulite

Mise au point dans les années 1950 dans un but antalgique (contre la douleur), la mésothérapie s'est vue investie par la médecine esthétique pour lutter notamment contre la peau d'orange. Son principe est simple : introduire directement des produits actifs sous la peau à l'aide de seringues à usage unique ou avec un pistolet-injecteur électronique appelé mésoperfuseur. Ce n'est qu'après un examen approfondi que le médecin prépare lui-même son mélange en fonction du degré de cellulite à traiter. Le plus souvent, il s'agit d'une association de vitamines, de minéraux et de caféine. Il faut compter en moyenne, deux séances par semaine pour voir un début d'amélioration. Les tarifs varient de 45 à 75 euros environ la séance. Cette méthode est indolore et se pratique sans anesthésie. Cependant, côté résultat, les avis sont partagés : la mésothérapie peut être efficace pour raffermir la peau mais moins pour attaquer les cellules graisseuses. Le mieux reste de l'associer à d'autres méthodes comme le drainage lymphatique.

L'électrolipolyse, l'électrostimulation pour vaincre la cellulite

L'électrolipolyse consiste à implanter des aiguilles de différentes longueurs dans les zones capitonnées. Elles sont ensuite reliées à un générateur qui envoie un courant électrique de faible intensité censé détruire les cellules graisseuses, diminuer leur volume et accélérer le drainage des toxines. Cette technique est indiquée pour des cellulites peu importantes et très localisées mais n'aura absolument aucun effet sur une cellulite diffuse et très prononcée. Par contre, il semblerait que son effet se fasse davantage sentir sur le raffermissement des tissus en donnant un aspect plus lisse à la peau. Pour ce qui est de la fréquence des séances, elle est variable : cela peut varier de six à douze séances à environ 55 euros, espacées d'une à deux semaines et allant de quarante-cinq minutes à une heure et demie ! Mais attention : l'électrolipolyse est loin d'être relaxante. Le bruit et les sensations n'invitent en rien à un moment de détente. Enfin, il est conseillé de ne pas insister s' il n'y a pas d'amélioration constatée au bout de trois séances.

Les ultrasons, récente mais pas sans risques

Cette autre méthode de traitement externe de la cellulite se base sur des plaques génératrices d'ultrasons qui se disposent sur les zones à traiter. Les ultrasons attaquent les cellules graisseuses avec pour objectif de les transformer en déchets, censés s'éliminer par les voies naturelles. Au final, la peau d'orange devrait être diminuée avec en prime une perte de centimètres. Evidemment, cette méthode ne promet pas de miracles et doit être associée si possible à d'autres techniques telles que la mésothérapie ou le drainage lymphatique. Toutefois, le véritable inconvénient des ultrasons (et pas des moindres) reste le risque de petites brûlures si les plaques venaient à chauffer un peu trop ou si la peau est à la base fine ou sensibilisée. Quant à la fréquence des séances, elle varie entre huit à dix, de 45 à 60 euros, pour observer une éventuelle amélioration de l'aspect peau d'orange.

La lipotomie, une innovation anti-capitons

C'est la dernière née des méthodes anti-cellulite existant sur le marché. Le principe consiste à détruire les capitons superflus, l'aspect peau d'orange et à limiter le relâchement cutané en "gonflant au maximum" les cellules graisseuses (hyperhydratation intracellulaire) avec une injection de sérum physiologique qui détruit les membranes de ces cellules. Pour optimiser l'effet, il faut y ajouter des ultrasons spécifiques puis des massages comme le palper-rouler manuel et le Cellu M6. Les graisses passent ensuite dans la circulation sanguine, sont dégradées par le foie et enfin les déchets sont libérés par le système lymphatique. Cette technique nécessite toutefois une anesthésie locale et le port d'un panty de contention pendant quinze jours. De plus, il peut demeurer quelques hématomes. Selon son concepteur, la lipotomie présente l'avantage de ne se réaliser qu'en trois séances (envrion 380 euros l'une) et d'offrir des résultats visibles rapidement avec une stabilité dans le temps.

La lipoaspiration, une méthode plus radicale

La liposuccion, communément appelée lipoaspiration ou liposculpture, est l'une des opérations de chirurgie esthétique les plus demandées et les plus réalisées dans le monde. Elle consiste à corriger de manière importante la silhouette en aspirant les cellules graisseuses localisées à divers endroits du corps, à l'aide de canules rentrées sous la peau grâce à de petites incisions, tout particulièrement au niveau de la culotte de cheval, des hanches, des fesses, des cuisses et de l'abdomen. Si les résultats sont souvent spectaculaires, avec une silhouette véritablement affinée et une perte probante de cm (parfois jusqu'à 2 tailles), il est important de préciser que le traitement chirurgical n'agit pas sur tous les types de cellulite. Il y a donc des risques de voir réapparaître la peau d'orange après l'intervention. Les spécialistes ont tendance à conseiller la lipoaspiration en cas d'embonpoint déjà bien installé associé à une cellulite adipeuse bien localisée, avec une peau qui est encore ferme et élastique. Par contre, elle n'aura aucun effet sur une cellulite infiltrée ou fibreuse puisque la peau est plutôt relâchée. Et même en cas de cellulite adipeuse, il apparaîtrait que seulement deux tiers des patientes voient leur cellulite atténuée visiblement.

Voir aussi :

Les techniques pour éliminer la cellulite
Les techniques pour éliminer la cellulite

Sommaire Crèmes et massages anti-cellulite Palper-rouler manuel Drainage lymphatique Aquadrainage lymphatique Endermologie® : Cellu M6 Mésothérapie Electrolipolyse Ultrasons Lipotomie Lipoaspiration Éliminer...