Cosmétiques : la fin des étiquettes "sans paraben" "sans sulfates"

Depuis le 1er juillet les mentions "sans paraben", "sans silicones", "sans sulfates" ou encore "hypoallergénique" ont disparu des packagings des cosmétiques en France et dans toute l'Europe. Laissant libre place à un décryptage des étiquettes plus clair. Explications.

Cosmétiques : la fin des étiquettes "sans paraben" "sans sulfates"
© Olena Yakobchuk

Depuis le 1er juillet 2019, les mentions "sans paraben", "sans silicones", "sans sulfates" ou encore "hypoallergénique" ont été supprimées des flacons de shampoings et crèmes pour faciliter la lecture des étiquettes des produits de beauté. Ainsi, décrypter la composition de ses cosmétiques sans être chimiste est devenu plus simple. 

Créée en 1973 aux Etats-Unis et obligatoire en Europe depuis 1999, la liste INCI ou nomenclature internationale des ingrédients cosmétiques correspond à la composition précise d'un produit. Ainsi, vous avez l'œil sur tous les ingrédients contenus dans vos cosmétiques favoris. Mais encore faut-il apprendre à les déchiffrer. 

1. Dissociez les ingrédients indiqués en latin et en anglais

La liste INCI doit être claire et visible sur le packaging. Tout y est écrit en latin et en anglais. Difficile donc de s'y retrouver. Pour commencer, sachez tout de même que les termes en latin correspondent à des substances naturelles tandis que les ingrédients indiqués en anglais correspondent à des substances de synthèse. Il est donc important de faire la différence entre les deux pour avoir un premier aperçu de ce que contient le produit.

2. Regardez les premiers ingrédients sur la liste

Les 3 ou 4 premiers ingrédients sont les plus importants à retenir. Il s'agit des composants qui ont la plus haute concentration dans le produit. Plus vous avancez dans la liste, plus les ingrédients sont en concentration moindre. En revanche, le fabriquant peut mettre les ingrédients concentrés à moins de 5 % dans le produit fini. Faites donc attention aux différentes mentions trompeuses : "à l'aloe vera" "à l'huile de jojoba"... vérifiez que ce composant se trouve bien en haut de la liste et pas tout à la fin. 

3. Soyez exigeante avec les produits qui ne se rincent pas

Soyez particulièrement vigilante avec les produits que vous ne rincez pas type crème, déodorant qui vont ainsi pouvoir pénétrer dans la peau. Évitez par exemple l'alcool qui peut être très asséchant, le Phenoxyethanol, l'aluminium, le Tricolsan...  Traquez donc les composants controversés qui peuvent être irritantsallergisants ou dangereux pour la santé. Pour vous aider, vous pouvez utiliser certains sites ou applications mobiles qui peuvent être plus ou moins fiables. Parmi les plus sérieux, l'Observatoire des Cosmétiques ou La Vérité sur les Cosmétiques.  En cas de doute sur l'un des ingrédients, vous pouvez facilement vérifier à quoi il sert exactement

4. Attention aux produits "bio" et "naturels"

Tous les produits bio ne se valent pas. Fiez-vous aux labels qui peuvent donner une bonne indication concernant la fiabilité du produit et renseignez-vous sur les différents labels de référence. Certains produits se disent également naturels alors qu'ils ne le sont pas, ou pas complètement. N'oubliez pas, naturel ne veut pas dire sans risque.  

Cosmétiques : la fin des étiquettes "sans paraben" "sans sulfates"
Cosmétiques : la fin des étiquettes "sans paraben" "sans sulfates"

Depuis le 1er juillet 2019, les mentions "sans paraben", "sans silicones", "sans sulfates" ou encore "hypoallergénique" ont été supprimées des flacons de shampoings et crèmes pour faciliter la lecture des étiquettes des produits de beauté. Ainsi,...