Soin anti-pollution : le secret belle peau des citadines

Les citadines le savent : la pollution est un fléau qui dégrade non seulement la planète mais altère également la qualité de leur peau. Agressé par des agents polluants nocifs, le teint se brouille et le vieillissement cutané s'accélère. Comment remédier aux effets néfastes de la pollution, indissociables d'un environnement urbain ? Quelle routine adopter ? Décryptage.

Soin anti-pollution : le secret belle peau des citadines
© luckybusiness

Pollution : quels impacts sur la peau ?

Les particules fines contenues dans l'air dégradent la barrière cutanée qui protège la peau de la déshydratation, ce qui accélère le processus de vieillissement cutané. Si la pollution a un impact sur le vieillissement prématuré de la peau, elle agit également sur sa luminosité. Les agents polluants ternissent le teint, par un phénomène d'oxydation du sébum à la surface de la peau. Enfin, ces micro-particules peuvent impacter la qualité de la peau qui, fragilisée, montre alors des signes d'inflammations avec un assèchement, un épiderme inconfortable et réactif ou avec l'apparition de points noirs disgracieux : "La pollution modifie la composition du sébum le rendant plus irritant et induisant microkystes et points noirs, voire des poussées de boutons. Les particules fines, en particulier, sont accusées d'accélérer le vieillissement cutané," confie le Docteur Nadine Pomarède, dermatologue à Paris.

Comment protéger sa peau de la pollution ?

Pour lutter contre les méfaits de la pollution et préserver sa peau, il faut tout d'abord soigner son hygiène de vie. Dans l'assiette, on fait le plein d'oméga 3 et 6 (poisson gras, huile de noix…), on boit suffisamment et on se rue sur les aliments anti-oxydants contenants de la vitamine C (fruits et légumes), de la vitamine E (avocat) ou de la vitamine B (céréales). "Pour faire front à la pollution et protéger sa peau, on dope son assiette avec des aliments riches en anti-oxydants (légumes rouges-orangés car riches en beta carotène), des poissons gras pour renforcer la barrière cutanée et du thé vert pour sa richesse en polyphénols," détaille la dermatologue.

Ensuite, on intègre à sa routine beauté des soins adaptés à l'environnement auquel on est exposé (soins antipollution, nettoyants, gommages, masques purifiants…). Cette routine balaye les impuretés accumulées qui obstruent les pores de la peau. L'épiderme respire à nouveau et renoue avec l'éclat.

Soin anti-pollution : les bienfaits

Un soin anti-pollution est d'abord un produit qui freine les agressions extérieures et limite les effets indésirables des agents polluants sur la peau. Grâce à son pouvoir anti-oxydant, l'épiderme retient les lipides. La peau, correctement hydratée et protégée, n'est pas soumise à un vieillissement prématuré. Elle reste souple et rebondie, le teint est frais et lumineux.

Quelle composition pour un soin anti-pollution efficace ?

Les soins anti-pollution sont chargés d'empêcher les radicaux libres d'attaquer la barrière cutanée. Ils possèdent une formule anti-oxydante puissante qui aide les cellules à lutter contre les agressions extérieures. La pollution bien sûr, mais aussi les rayons UV qui accentuent le vieillissement prématuré de l'épiderme, comme nous l'explique Nadine Pomarède : "Un bon soin anti-pollution contient des actifs anti-oxydants : de la vitamine C (pour l'éclat) mais aussi de la vitamine A et E. Il peut aussi favoriser l'exfoliation des cellules mortes avec un complexe au retinol ou aux AHA, plus ou moins dosés en fonction de la sensibilité de sa peau pour retrouver un teint éclatant. Enfin, pour celles et ceux qui passent beaucoup de temps en extérieur, le soin anti-pollution doit contenir un indice de protection solaire car l'exposition couplée à la pollution accélère le vieillissement cutané.

A chaque peau son bouclier anti-pollution

Il existe une multitude de produits barrières à la pollution. En format brume, crème, masque ou même dans des fonds de teint ou des crèmes teintées.... à chacune son bouclier. Le choix du bon écran variera selon le type de peau mais aussi selon le mode de vie. Une peau mixte privilégiera un fluide ou une crème légère, une peau sèche se tournera vers une crème riche, ou encore une femme particulièrement exposée n'hésitera pas à vaporiser sur son visage une eau protectrice en journée.