Déodorant naturel : lequel choisir et comment le fabriquer

Les déodorants naturels sont-ils plus efficaces que les traditionnels ? Est-ce qu'ils contiennent des sels d'aluminium ? Pourquoi changer ? Recettes maison, utilisation... On vous dit tout sur la version green de ce produit d'hygiène quotidienne.

Déodorant naturel : lequel choisir et comment le fabriquer
© : milkos

Le déodorant traditionnel laisse petit à petit sa place à davantage de naturalité. Mais pour trouver un bon déodorant naturel ou le fabriquer soi-même, il faut d'abord commencer par démêler le vrai du faux. Suivez le guide. 

Un déodorant naturel, c'est quoi ? 

Le terme naturel en lui-même ne signifie pas grand-chose (et en tous cas, n'est pas une norme ou une législation). Toutefois, les déodorants naturels ont ceci en commun :

  • Ils ne contiennent plus de sels d'aluminium (généralement identifiable sous les noms de chlorohydrate d'aluminium ou Aluminium chlorohydrate Zirconium Glycine complexe, ou tout autre mention comprenant le terme d'aluminium), ces produits longtemps jugés indispensables car ils resserrent les pores de la peau et captent l'eau, ce qui permet de réguler la transpiration (et de limiter le côté "aisselle humide"). Fréquemment présents dans les anti-transpirants et souvent dans les déodorants, ces sels fabriqués artificiellement sont soupçonnés d'être toxiques, voire cancérigènes (notamment pour le sein) et d'induire des maladies neurodégénératives, car (c'est prouvé) ils traversent la peau particulièrement fine sur cette zone, avec un risque majoré après le rasage ou l'épilation (qui peuvent provoquer des micro-coupures). L'ANSM, en 2011, concluait manquer d'éléments à leur sujet pour conclure fermement à leur effet cancérogène, mais recommandait toutefois de réduire leur concentration à 0,6% afin de limiter le risque lié aux effets systémiques –osseux et neurotoxiques- de l'aluminium lors d'une exposition chronique : l'aluminium est un métal dit "lourd" qui n'a rien d'anodin. Toutefois, bon nombre de produits traditionnels dépassent allègrement cette dose. Il convient de limiter au maximum leur utilisation.  
  •  Ils ne contiennent plus de parfums synthétiques, potentiellement allergisants et irritants (et dont certains peuvent cacher des perturbateurs endocriniens) ni de conservateurs chimiques (parabènes, triclosan).

Quels actifs dans les déodorants naturels ?

Les déodorants axés "anti-humidité" sont en général composés de perlite (sorte de sable à base de silice), de kaolin (argile blanche), de talc (qui reste controversé), d'amidon de maïs et le bambou. Ceux axés "anti-odeurs" car antibactériens (puisque ce sont les bactéries qui procurent à la transpiration son odeur parfois forte ou désagréable) contiennent de l'alcool (parfois irritant), le bicarbonate de soude et des huiles essentielles (souvent de palmarosa ou de sauge toutes deux naturellement anti-transpirantes, et de tea-tree -ou arbre à thé- anti-bactérien). On peut trouver également du karité ou des huiles végétales (jojoba, amande douce, huile de coco…), des corps gras hydrophobes qui en outre procurent une texture douce qui s'étale facilement, ou de l'aloé vera, actif multi-fonctions très à la mode, à la fois antibactérien, hydratant et à l'effet frais, ou encore des ferments lactiques ou probiotiques pour lutter contre les bactéries impliquées dans les mauvaises odeurs.

Quelle différence entre un déodorant classique et un déodorant naturel ?

Les déodorants naturels n'empêchent pas de transpirer, et d'ailleurs, si on passe d'un produit traditionnel aux sels d'aluminium à la version green, le corps peut mettre un peu de temps à réguler sa transpiration naturelle : on peut alors avoir la sensation de transpirer plus. Toutefois, cela reste transitoire (3 semaines environ). Ils conviennent pour une transpiration normale mais ne suffisent pas toujours à celles chez lesquelles elle est excessive, ou alors il faut faire des retouches.

Les déodorants à la pierre d'alun, efficaces ou pas ?

Certes, ils sont plus efficaces (souvent une action longue durée). Toutefois la pierre d'alun, quoique naturelle, contient de l'aluminium (c'est un sulfate d'aluminium et de potassium). Les produits qui en contiennent font donc parfois encore débat, même si la plupart d'entre eux sont en dessous des normes fixées par l'OMS. Si on y est accro pour leur grande efficacité, on les utilise plutôt ponctuellement, pour le sport par exemple, et jamais après épilation ou rasage des aisselles.

Quel est le déodorant le plus naturel ? 

On regarde les étiquettes pour choisir un produit sans sels d'aluminium ni pierre d'alun, ni alcool, parfum de synthèse, conservateurs, parabènes. Evidemment, on évite tous les aérosols (pas naturels du tout) et on le choisit en stick, bille, en version solide ou en pot (il faut alors l'étaler au doigt mais on en prend très vite l'habitude et le pot dure très longtemps), écologiques et très appréciées.

Comment fabriquer un déodorant naturel ? 

Fabriquer ses cosmétiques maison est une véritable tendance. Si vous n'avez pas encore essayé, pourquoi ne pas sauter le pas avec le déodorant naturel ? 

Avec quelques ingrédients naturels et un peu de temps, il est possible de fabriquer le vôtre. A vous de jouer.