Comment choisir mon vélo à assistance électrique ?

Pour vos déplacements du quotidien ou pour les loisirs vous avez envie de vous offrir une Petite Reine mais en tant que novices vous êtes un peu perdue ? Lionel Macaluso, brand manager de la marque Giant, vous aide à faire le bon choix.

Comment choisir mon vélo à assistance électrique ?
© boggy22

Le vélo comme la trotinette sont des modes de déplacements urbains écolo de plus en plus prisés. Vous êtes tentée par un vélo électrique ? Sachez qu'entre le poids, l'autonomie, le confort, les critères de choix sont nombreux.

Qu'est-ce qu'un VAE ?

Un vélo à assistance électrique (VAE) est un vélo électrique qui grâce à son moteur vous permettra de faire des sorties plus longues, de moins forcer en montée, de vous économiser un peu, de vous remettre en douceur à l'activité physique. Mais attention, comme le rappelle Lionel Macaluso du groupe Giant (qui a lancé la marque de vélos faits par des femmes pour les femmes LIV) : "Le VAE est avant tout un vélo, il faut donc pédaler. Avec ce type de produit, l'objectif n'est pas d'utiliser constamment l'assistance maximale car cela est énergivore." L'assistance est là pour vous rendre les sorties moins éprouvantes mais vous devrez tout de même pédaler.

L'utilisation, le critère numéro 1

Pour faire le bon choix, demandez-vous qu'elles sont vos intentions d'utilisation : "Ce qui est vraiment déterminant dans le choix de son VAE c'est son utilisation. Pour une utilisation du quotidien, se rendre au travail, faire ses courses, on se tournera vers un vélo de ville. La position est un peu plus aérée que sur un vélo de route et on peut les accessoiriser avec des sacoches, des porte-bagages. Si on souhaite quelque chose d'un peu plus sportif, tourné vers la performance, pour les loisirs, des balades le week-end, les vélos de route seront plus adaptés." Ces types de vélo ont une position plus sportive qui peut sembler un peu inconfortable pour les novices qui seront sans doute plus à l'aise sur un vélo de ville pour débuter. Les vélos de route sont destinés à une pratique mixte route/chemin. Leur polyvalence est leur atout principal. Il existe également des VTT à assistance électrique pour les plus sportives, les fans d'outdoor en quête de nouvelles aventures. Pour choisir le bon modèle, tenez compte du type de parcours (relief, dénivelé, distance), de votre position sur le vélo (relax, sportive, dynamique), de vos besoins en termes de transport (sacoches, panier).

L'importance de l'autonomie

La batterie est le deuxième point essentiel lors de l'achat de votre vélo. Sa capacité est exprimée en Wattheures (Wh), c'est à cela que vous devrez vous fier. Plus les watts sont importants plus l'autonomie sera grande. Toutefois, il n'est pas vraiment possible de standardiser la durée d'utilisation en kilomètres car elle dépend de beaucoup d'éléments. "Bien sûr, plus un produit est destiné à faire de longues distances plus son autonomie sera grande (VTT VS vélo de ville). Mais il n'y a pas de vérité sur l'autonomie des batteries, explique le professionnel. On peut parfaitement estimer qu'une batterie de 375 à 400 Wh sur un vélo de ville pour une utilisation urbaine avec des trajets de moins de 10 km pour se rendre au bureau, sans trop solliciter l'assistance, tiendra une semaine sans être rechargée. Mais si on l'utilise en montagne avec du dénivelé, que l'on sollicite beaucoup l'assistance, ou si le VAE est chargé de courses, l'autonomie sera fortement réduite. Le choix de la batterie est intimement lié au type de terrain, au poids embarqué, au parcours. Tout dépend aussi de comment on sollicite l'assistance."

Pour un VTT électrique, une batterie de 500 Wh semble être un minium quand un VAE de ville sera généralement équipé d'une batterie de 375 Wh. Plus la batterie est puissante, plus elle aura d'autonomie, mais plus aussi elle sera lourde.

Le poids, à ne pas prendre à la légère

Les vélos à assistance pèsent plus ou moins une vingtaine de kilos selon le modèle. Comme le rappelle le brand manager de Giant, le poids de votre vélo électrique est important à l'arrêt : "A l'utilisation, 2 ou 3 kilos de plus ou de moins cela ne change pas grand chose." Le poids ne compte pas trop puisque vous êtes en effet aidée par l'assistance. Mais là où les choses se compliquent c'est à l'arrêt, si vous devez porter votre vélo jusqu'à votre appartement ou le descendre à la cave régulièrement. A ne pas négliger si vous habitez au 6ème étage sans ascenseur!

La taille

La taille du vélo est importante pour rouler en toute sécurité et de façon confortable, pour éviter les douleurs notamment au niveau des genoux. Comme pour les vêtements, il existe différentes tailles de vélo. La hauteur du cadre, de la selle seront fonction de votre taille. Pour ne pas vous tromper, vous n'aurez d'autres choix que d'essayer les modèles en magasin.

Un modèle adapté aux femmes

Pour Lionel Macaluso si la taille du vélo est importante, il faut aussi tenir compte du sexe du cycliste. "A taille égale, un homme et une femme n'ont pas les mêmes proportions. Une femme aura les jambes un peu plus longues et le torse légèrement plus court qu'un homme. Par ailleurs, le poids et les appuis ne sont pas répartis de la même façon chez un homme et une femme. C'est pourquoi, quand on est une femme il est préférable de se tourner vers des marques qui développent des vélos adaptés à la morphologie féminine et faire appel à de vrais professionnels du vélo."

Le prix

L'achat d'un VAE est un investissement à ne pas prendre à la légère. Si certains modèles d'entrée de gamme sont à moins de 1000 € les prix peuvent s'envoler et dépasser les 4000 € pour les modèles haut de gamme. Comptez en moyenne entre 1500 et 2000 € pour un produit durable et pensez au budget supplémentaire pour les accessoires indispensables : casque, anti-vol...

Mais la bonne nouvelle c'est qu'il existe de nombreuses aides pour l'achat d'un vélo électrique. Des aides locales, nationales, du leasing, vous pouvez aussi acheter votre vélo d'occasion. N'hésitez pas à vous renseigner.

Ne négligez pas la sécurité

Si le vélo cumule de nombreux avantages il s'agit aussi d'une pratique qui peut être à risque, notamment en milieu urbain. Lionel Macaluso, rappelle les conseils de base : "Il est essentiel de bien se protéger surtout au milieu de la circulation. Il faut bien sûr porter un casque mais il faut aussi se rendre visible avec des éclairages et des éléments qui rendent visibles comme à minima un gilet jaune."

La motorisation, un point essentiel

Le moteur peut être situé à différents endroits sur le vélo : au niveau de la roue avant, de la roue arrière ou au niveau du pédalier. Chaque système de motorisation est associé à des sensations différentes (sensation de poussée, ou accompagnement progressif). Pour le professionnel, "les moteurs par entrainement sur la roue avant sont un peu moins fiables et moins sûrs en termes d'utilisation. Dans la mesure du possible, mieux vaut se tourner vers un vélo avec moteur central, situé au niveau du pédalier."

Derniers conseils

Pour profiter au mieux de votre nouveau vélo, essayez-le absolument avant de l'acheter. C'est le meilleur moyen de savoir s'il est adapté à votre morphologie, si sa position de conduite est confortable pour vous. Enfin, n'oubliez pas que les vélos électriques sont la cible privilégiée des voleurs. Optez pour un vélo avec une batterie amovible que vous retirerez à chaque fois que vous devrez laisser votre vélo dans un lieu public.

Des modèles à découvrir

THRIVE E+1, Liv, 3450 € (modèle femme, poids 17,75 kg)

Commuter:On, Canyon, 3299 € (poids 17 kg)