Que penser des régimes box ?

Régime Box, Comme J'aime, Cheef, Kitchen Diet... Les box minceur fleurissent sur le marché depuis quelques temps. Leur promesse ? Vous faire perdre du poids sans mettre la main à la pâte. Le point sur ces produits avec Florence Foucaut, diététicienne-nutritionniste.

Que penser des régimes box ?
© belchonock

Le principe 

Le concept est simple : vous aider à perdre du poids grâce à des repas préparés livrés dans une boite à domicile chaque mois ou chaque semaine. Les marques diffèrent mais les prestations sont peu ou prou les mêmes : 3 repas par jour (plus les collations) pour 6 jours par semaine (Cheef laisse le choix d'avoir 1, 2 ou 3 jours libres hebdos). Vous pouvez choisir vos menus parmi des dizaines de plats, histoire de varier les plaisirs et d'éviter la monotonie. Des options sans gluten ou végétarienne existent. A noter, les box ne contiennent pas de produits frais. Libre à vous d'ajouter au quotidien des fruits et légumes et un laitage comme vous le suggèrent les programmes.

A cela s'ajoute un accompagnement nutritionnel avec un spécialiste. Il s'agit généralement d'un appel téléphonique mensuel (Kitchen Diet propose un suivi tous les 15 jours). Ces rendez-vous sont l'occasion de faire le point et de réajuster le contenu des box si besoin.

La promesse ? Une perte de poids basée sur des régimes hypocaloriques. Toutes les formules tablent sur une perte de poids moyenne de 800 g à 1 kilo par semaine. Il existe des box femmes et hommes, les besoins nutritionnels n'étant pas les mêmes. En moyenne, les box femmes tournent à 1200 kcal par jour, soit le strict minimum pour maintenir le métabolisme de base (les besoins nutritionnels journaliers d'une femme sont d'environ 2000 kcal). Selon votre niveau d'activité physique, il est possible d'opter des box allant jusqu'à 1500 kcal par jour.

Quelques box minceur et leurs promesses

La Box Minceur

La promesse

Nombre de jour par semaine

Le prix et engagement

Comme J'aime

- 17 kilos

7 jours

À partir de 399 € par mois pour un engagement de 8 mois

Cheef

- 15 kilos et plus

6 jours

À partir de 297,80 € pour un engagement de 4 mois

DietBon

- 15 kilos et plus

6 jours

À partir de 59 € par semaine pour un engagement de 6 mois

Kitchen Diet

- 9 à 12 kilos

6 jours

À partir de 95 € par semaine pour 3 mois d'engagement

Avantages, prix et inconvénients

Le premier atout de ces produits c'est leur praticité. Une fois les menus choisis en quelques clics, vous n'avez plus rien à faire, autre que réchauffer les plats au moment voulu. Des plats prêts en 2 ou 3 mn chrono au micro-ondes, idéal pour les plus pressées. "Cela peut être intéressant pour une personne qui ne sait pas cuisiner, qui n'a pas le temps", concède Florence Foucaut, diététicienne nutritionniste.

Autre atout, la perte de poids rapide. Toutes ces marques affichent les témoignages alléchants de clients ayant perdu de nombreux kilos. Rien d'étonnant à cela, en réduisant aussi drastiquement l'apport calorique, la perte de poids immédiate est quasi assurée. Mais le risque c'est une perte de poids de courte durée avec la reprise des kilos à la fin du régime. "Avec un apport calorique aussi bas, on perd du poids mais on modifie aussi son métabolisme de base avec le risque d'un effet yoyo, prévient la professionnelle. Le jour où vous repartez sur une quantité de calories cohérente avec vos besoins, il y a forcément stockage et reprise de poids." Et puis, poursuit Florence Foucaut, "il faut aussi que le nombre de calories soit cohérent avec son niveau d'activité physique. Avec 1200 kcal par jour, le sport n'est pas recommandé. Il vaut mieux augmenter le nombre de calories et maintenir l'activité physique qui va préserver la masse musculaire. Le sport a un impact sur la silhouette qui se trouve transformée même avec une très faible perte de poids."

Même si les formules sont présentées comme équilibrées, préparées avec des professionnels de la nutrition (Comme J'aime met en avant ses formules sans colorant, ni conservateur ou arômes artificiels, ni OGM) si les fruits, légumes et laitages ne sont pas intégrés aux menus le risque de carence est réel. Par ailleurs, ce type de régime hypocalorique peut provoquer des fringales qui peuvent entraîner des craquages voire pire des troubles du comportement alimentaire.

Par ailleurs, à l'heure où l'on prône le manger local, de saison et fait maison, se contenter de plats préparés tous les jours de la semaine pendant des mois peut s'avérer être rébarbatif et un peu à contre courant.

Autre problème que note Florence Foucaut, le manque d'éducation nutritionnelle. Manger tous les jours des plats préparés ne vous apprend pas à composer des assiettes et menus nutritionnels équilibrés. Vous n'apprenez rien non plus sur les raisons qui ont pu engendrer cette prise de poids (trop de matières grasses, trop de sucre caché ou non, manque d'activité physique...). "Ce type de box ne résout pas le problème de base qui est l'éducation nutritionnelle. Il faut des conseils et des menus qui prennent en compte votre mode de vie, vos besoins. Se baser sur l'IMC d'une personne est loin d'être suffisant. En terme de prise en charge, on ne peut pas faire de copié-collé. Chaque patient est différent, il existe des différences entre les femmes et les hommes, on ne maigrit pas de la même façon à 20 ans qu'à 50 ans. Il faut aussi prendre en compte l'historique de la personne, les éventuelles grossesses, les régimes précédents, les traitements médicaux, le niveau d'activité physique... Une perte de poids durable doit être personnalisée" assure la diététicienne.

Autre inconvénient majeur : le prix, très excessif. Plus de 300 € par mois pour des plats préparés auquel s'ajoute le coût supplémentaire des laitages, fruits et légumes qui ne sont pas inclus dans ces box. Ces régimes sont loin d'être bons marchés.

Bien choisir sa box minceur

Si vous êtes tentée par ce type de régime, Florence Foucat conseille :  "Il faut bien évidemment faire attention aux nombres de calories mais également à leur qualité, se demander si ces calories sont apportées par les protéines, se questionner sur la quantité et la qualité des graisses, surveiller la présence d'additif... Attention aussi à la promesse, la perte de poids ne doit pas être trop importante et trop rapide. Personnellement, je ne donne jamais d'objectif de perte de poids sur un laps de temps donné car quand une personne arrive en cabinet, je ne connais pas son métabolisme de base, les différents facteurs qui peuvent favoriser la prise de poids... Il y a tellement de critères qui entrent en ligne de compte dans la prise en charge de la perte de poids que l'on doit faire du cas par cas."

Si ces box peuvent être dans certains cas envisagées comme un starter à la perte de poids, il est essentiel qu'elles soient accompagnées d'une vraie éducation nutritionnelle qui entraîne de vrais changements dans les habitudes de consommation. Car la clé pour perdre du poids de façon progressive et durable est de réapprendre à manger en conscience, de façon équilibrée tout en faisant de l'activité physique et en n'oubliant pas de se faire plaisir !

Merci à Florence Foucaut, diététicienne-nutritionniste à Paris