Respiration alternée au yoga : les bienfaits insoupçonnés du pranayama

Pour bien pratiquer le yoga, il ne faut pas oublier de travailler le pranayama, autrement dit : la respiration. Coup de projecteur sur la respiration alternée qui apporte de merveilleux bienfaits.

Respiration alternée au yoga : les bienfaits insoupçonnés du pranayama
© Mart Production - Pexels

Avec les postures, le pranayama, qui veut dire "contrôle du souffle", fait partie des huit piliers du yoga. Il est incontournable lorsque l'on veut pratiquer le yoga correctement et en récolter tous les bénéfices. Parmi des dizaines d'exercices de respiration différente, on retrouve notamment la respiration alternée qui permet de lâcher prise.

La respiration alternée : c'est quoi ?

La respiration alternée s'appelle également Nadi Shodhana pranayama qui signifie "la purification". Elle est très utilisée au yoga et en méditation pour s'apaiser et se détendre. Le Kundalini yoga par exemple, utilise souvent la respiration alternée pour libérer l'énergie vitale. L'objectif de cette pratique est de respirer alternativement par la narine gauche puis par la narine droite. Notre quotidien survolté ne nous permet pas de respirer correctement. D'ailleurs, on observe souvent un blocage au niveau du diaphragme. Méditer permet de faire un recentrage. Revenir à ce qui compte vraiment : soi. Et, rien de tel que de se concentrer sur sa respiration pour revenir à l'essentiel.

Comment faire la respiration alternée ?

Pour réussir à faire la respiration alternée, il faut :

  1. S'installer confortablement, assis le dos droit et les yeux fermés.
  2. Placer sa main gauche sur sa jambe. Ce sont les doigts de la main droite qui vont permettre de boucher les narines alternativement avec le pouce et l'auriculaire.

Technique numéro 1

Inspiration narine gauche (5 temps) puis Expiration droite (5 temps). Il faut presser de manière alternée sur la narine droite puis gauche et essayez de respirer le plus silencieusement possible 

Technique numéro 2

On réalise la même technique en ajouter le Kumbhaka, une rétention d'air.

Inspiration narine gauche  (5 temps) – Pause (5 temps) – Expiration narine droite (5 temps) – Inspiration droite (5 temps) – PAUSE (5 temps) – Expiration narine gauche (5 temps) 

Pour en ressentir les effets, il faut effectuer au moins 10 cycles de l'une ou l'autre technique.

technique-respiration-alternee
Technique de respiration alternée © Cœlia Pelletier
respiration-alternee
Technique de respiration alternée © Cœlia Pelletier

Quels sont les bienfaits de la respiration alternée ? 

Pratiquer la respiration alternée apporte une sensation de calme au niveau de l'esprit, car on régule les fluctuations d'énergie mais aussi de pensées. Cette exercice permet de se débarrasser de l'air stagnant présent dans les poumons. C'est également une excellente introduction à la méditation. En vérité, il s'agit simplement de faire le vide un moment, et d'observer ce qui se passe lorsqu'on se connecte à l'instant présent grâce à sa respiration. Comme un spectateur qui regarderait le film de ses réflexions défiler devant lui. L'être humain souhaite en permanence tout contrôler : le présent et le futur. Ainsi, nous ne nous sommes pas 100% disponible pour ce qui se trame sous nos pieds à l'instant T.

Pour qui ?

Tout le monde peut pratiquer la respiration alternée, sauf contre-indications médicales. Il est donc important de consulter son médecin avant de débuter.

Quels sont les risques éventuels ?

Il s'agit d'avantage de précautions. Si le temps de rétention est trop long, et provoque un inconfort, il ne faut pas hésiter à le raccourcir. Aussi, cette technique ne doit pas être précipitée. Il vaut mieux la faire uniquement quand on sait qu'on a un peu de temps devant soi. Evitez également de la pratiquer quand vous avez le nez bouché.

Merci à Cœlia Pelletier, auteure et fondatrice du podcast Les Méditations de Cœlia.