Balayage californien : conseils et technique pour un joli blond

C'est peut-être la technique de coloration la plus connue chez nous : le balayage californien fait rêver plus d'une blonde, qu'elle soit surfeuse ou non ! Pour savoir s'il est adapté à votre chevelure, faisons le point.

Balayage californien : conseils et technique pour un joli blond
© Irina Pusepp

On n'y peut rien si tout ce qui vient de Californie nous fait envie ! Le balayage californien ne déroge pas à la règle et nous donne soif de mer et de soleil. Mais en quoi consiste-t-il exactement ?

La technique du balayage californien

Le balayage, c'est cette technique de coloration qui consiste à éclaircir des mèches plutôt fines sur les demi-longueurs et les pointes, tout en gardant la couleur d'origine au niveau des racines. A ne pas confondre avec la technique des mèches, qui offre un résultat plus contrasté et demandera un entretien plus régulier. 
Une technique idéale pour cacher les premiers cheveux blancs par exemple, ou encore apporter de l'éclat à votre couleur sans en changer complètement, car elle apportera un rendu naturel qui se fondera avec le reste de votre chevelure.
Le balayage californien, lui, se distingue par l'éclaircissement assez intense de certaines mèches - celles qui seraient décolorées naturellement par la mer et le soleil - pour arriver à une différence assez forte entre le blond de base et les mèches très claires. "Il faut que le résultat soit assez irrégulier", explique le coiffeur Olivier Lebrun, "Irrégulier dans le bon sens du terme : il faut vraiment qu'on sente l'effet très naturel du balayage, que le blond soit réparti entre des zones plus foncées et des zones plus claires."

Pour quelle couleur de cheveux ?

Vous l'aurez donc compris, le balayage californien est généralement réservé aux cheveux blonds, du blond clair au blond foncé. Pour les cheveux plus foncés, d'autres balayages plus naturels seront recommandés comme le balayage miel ou encore le balayage caramel, tout aussi tendance.

Pour quel type de cheveux ?

Tous les types de cheveux pourront être mis en valeur par un balayage californien : les cheveux bouclés gagneront en profondeur alors que les cheveux fins joueront enfin la carte du volume.
Côté coupe, le balayage californien montrera tout son potentiel sur des cheveux longs, mi-longs, ou au minimum à la coupe carré, et sera moins intéressant sur des cheveux courts.

Comment entretenir un balayage californien ?

Pas de secret, pour que votre balayage californien continue à illuminer votre chevelure, il va falloir nourrir en profondeur la fibre capillaire fragilisée et rendue poreuse par la coloration. Adoptez donc des shampoings et soins spécialement adaptés aux cheveux colorés, comme par exemple un masque nourrissant à appliquer à "rebrousse-écailles", c'est-à-dire en faisant remonter le produit des pointes vers la racine, en s'arrêtant là où le cheveu n'est pas abîmé. 
Vous trouvez que votre blond a tendance à virer au jaune ? Demandez alors à votre coiffeur d'utiliser une patine ou un toner lors du prochain rendez-vous, et utilisez un shampoing anti-jaune, également appelé shampoing bleu ou violet, de manière hebdomadaire.
Et on n'oublie pas de passer par la case coloriste tous les 2 à 3 mois environ pour des retouches en racine et pour conserver tout l'éclat de vos mèches claires.
Un grand merci à Olivier Lebrun, fondateur du salon OLAB PARIS et à Estelle Clergue, Education Manager chez Wella pour leurs précieux conseils.

Balayage californien : conseils et technique pour un joli blond
Balayage californien : conseils et technique pour un joli blond

On n'y peut rien si tout ce qui vient de Californie nous fait envie ! Le balayage californien ne déroge pas à la règle et nous donne soif de mer et de soleil. Mais en quoi consiste-t-il exactement ? La technique du balayage californien Le...