Décoloration : mode d'emploi

Après une décoloration, la fibre capillaire se fragilise instantanément. Mais comment faire pour allier la couleur de nos rêves et cheveux en pleine santé ? Olivier Lebrun, fondateur du salon Olab Paris, nous livre ses secrets pour relever le défi avec succès.

Décoloration : mode d'emploi
© Ihor Voloshyn

La décoloration est une étape indispensable pour celles qui souhaitent éclaircir leurs cheveux et afficher un beau blond, lumineux et glamour. Mais attention: le procédé fragilise la fibre capillaire.


Qu'est-ce que la décoloration ?

La décoloration est une technique qui permet de retirer le pigment du cheveu. Lorsqu'elle est réalisée sur cheveux naturels on parle de "décoloration", alors que sur un cheveu déjà coloré, on parle de "décapage". La décoloration est utilisée pour éclaircir le cheveu. Elle peut aller jusqu'à cinq tons en-dessous de la couleur initiale. Quand les cheveux sont décolorés, ils perdent définitivement leurs pigments. Il faut donc bien réfléchir avant de se lancer car en cas de regret, la seule solution pour retrouver sa couleur de base, serait de faire une nouvelle coloration sur la décoloration.


Comment agit la décoloration ?

La décoloration contient du peroxyde d'hydrogène (en quantité plus ou moins importante). La technique consiste à ouvrir les écailles pour pouvoir procéder à l'oxydation des cheveux, afin de retirer les pigments. Le processus, progressif, nécessite de respecter parfaitement le temps de pose. Mieux vaut donc réaliser sa décoloration en salon, même si l'on trouve facilement de nombreux kits de décoloration en grande surface ou chez les grossistes. Quant aux décolorations sans ammoniaque, il faut rester prudent sur leur usage et composition. "Dans tous les cas, on doit oxyder le cheveu. Si un produit stipule qu'il est sans ammoniaque, il va forcément être remplacé par un autre ingrédient, parfois même plus néfaste que l'ammoniaque", précise Olivier Lebrun.

Réparer les cheveux fragilisés

La technique fragilise le cheveu, qu'elle rend poreux et sec. Bien évidemment, certaine chevelure se retrouve plus endommagée que d'autre. A l'évidence, une fibre déjà abîmée avant la décoloration aura plus de mal à se restaurer. Pour retrouver des cheveux doux et souples après une décoloration, l'application d'un masque nourrissant est indispensable. Commencez par un brossage soigneux des cheveux. Procédez des pointes vers la racine sans forcer, mèche après mèche, avec une brosse en poils naturels ", souligne notre expert. Ensuite humidifiez vos cheveux à l'eau claire et passez à la pose du masque. Optez pour un produit sans silicone et sans paraben. Si vous êtes plutôt produits "fait maison", choisissez un masque à l'avocat ou à l'huile d'argan, connus pour leur action nourrissante. Appliquez votre masque soigneusement, à l'aide d'un pinceau ou avec les mains, en insistant sur les longueurs, en évitant les racines. "Il faut bien faire pénétrer le produit, masser le cheveu avec les doigts, pas seulement le poser ", insiste Olivier Lebrun. Respectez le temps de pose puis procédez au rinçage avec de l'eau de coco associée à du jus de citron de préférence pour encore plus de brillance.

Entretenir des cheveux décolorés

Pour un résultat impeccable, si vous êtes brune, veillez à décolorer régulièrement vos racines. Au quotidien, utilisez des soins déjaunissant pour préserver l'éclat de votre blond et éviter qu'il ne vire au jaune. Usez et abusez des soins nourrissants et faites un masque après chaque shampoing pour éviter l'effet " paille ". Au quotidien, limitez l'utilisation des appareils chauffants. " Trouvez la température adaptée à vos cheveux. Commencez par le niveau le plus bas et augmentez progressivement jusqu'à trouver la température idéale. Il faut s'adapter à sa nature de cheveux ", conclut-il.  

Et aussi