9ème mois de grossesse : vers la naissance (33e à 36e semaine)

[35e à 38e SA, 33e à 36e semaine] A 9 mois de grossesse, vous êtes sur le point de donner la vie, fatiguée mais heureuse à l'idée de serrer enfin ce petit être dans vos bras. Il est d'ailleurs paré pour découvrir le monde extérieur. Tenez-vous prêts tous les trois pour vivre le grand jour...

9ème mois de grossesse : vers la naissance (33e à 36e semaine)
© Suphakaln Wongcompune - 123 RF

Enceinte de 9 mois, vous entamez la 35ème semaine de grossesse ; votre dos se cambre, votre ventre devient de plus en plus proéminent et vos seins sont tendus. Vous ressentez des contractions irrégulières et peu douloureuses. Le relâchement des ligaments du bassin provoque des douleurs. Bonne nouvelle : comme bébé descend, la pression de l'utérus sur les autres organes diminue. Bébé appuie moins sur vos côtes. Au 9ème mois, vous respirez mieux et vous avez moins de mal à digérer. En revanche, vous avez besoin d'aller aux toilettes fréquemment et vous avez du mal à trouver une position confortable pour dormir. Sans compter le stress qui monte à l'approche du grand jour. C'est le moment de vous reposer sur le futur papa ! Et de discuter avec lui de son rôle pour le jour-J.

Les symptômes du 9e mois de grossesse

Fatigue et insomnies

Les dernières semaines de la grossesse ne sont pas les plus propices à des nuits paisibles. La fatigue est aussi bien morale que physique et les raisons de ne parvenir à dormir sont nombreuses ! Votre gros ventre vous gène et vous peinez peut-être à trouver une position confortable. Pour vous soulager, utilisez le coussin que vous aviez prévu pour l'allaitement, installez vous sur le côté, mettez le coussin entre vos jambes et faites reposer votre ventre dessus. La nuit, vous pourriez aussi être réveillée par de fréquentes envies d'uriner ou les mouvements du bébé dont le rythme de sommeil n'est (bien entendu !) pas calé sur le vôtre. L'accouchement est proche, vous vous posez mille questions et appréhendez peut-être le jour de la naissance. Il faut formaliser ces peurs avec le futur papa mais aussi avec votre sage-femme. Elle saura répondre à toutes vos interrogations et vous rassurer. 

Envies fréquentes d'uriner

Au 9ème mois de grossesse, votre utérus appuie sur votre vessie et provoque des envies fréquentes d'uriner pendant la journée… et la nuit ! Ce symptôme est courant et n'a rien d'anormal, il pourrait même s'intensifier encore à mesure que bébé s'engage dans le bassin. Si vous sentez une brûlure à la miction, consultez immédiatement votre médecin car il pourrait s'agir d'une infection urinaire

Pertes de sang

Au 9ème mois de grossesse, les signes inhabituels doivent faire l'objet d'une vérification par un médecin. Une perte de sang légère le lendemain d'un toucher vaginal ou après un rapport sexuel n'est pour autant pas forcément alarmante. Le col, très vascularisé à ce stade de la grossesse, peut en effet saigner en réaction à une stimulation. Si le sang est rouge vif, il peut s'agir d'un décollement du placenta, mieux donc donc aller à la maternité surtout si votre médecin vous avait déjà alerté sur le positionnement atypique de votre placenta. Les pertes brunes ou rosées peuvent être annonciatrices de la naissance si elles s'accompagnent de contractions douloureuses et régulières.

Bouchon muqueux

Le bouchon muqueux correspond aux sécrétions qui s'accumulent au niveau du canal du col. Ce dernier est en réalité un petit canal fermé en haut et en bas et à l'intérieur duquel se concentre ce bouchon muqueux. Il permet une protection contre les agents infectieux et lorsque le col mature en fin de grossesse, c'est-à-dire se ramollit et commence un petit peu à s'ouvrir, le bouchon peut s'extérioriser. Toutes les femmes ne le constatent pas et la perte du bouchon muqueux, qui ressemble à un amas glaireux plus ou moins compact, n'est pas un motif pour se rendre à la maternité.

Contractions

La douleur des contractions est assez caractéristique et vous saurez la reconnaître. En début de travail elle peut être assimilée à la douleur qui accompagne une forte diarrhée, votre ventre se durcit en totalité pendant plusieurs secondes puis se relâche. Les femmes ressentent parfois des douleurs dans le bas du dos ou qui irradient dans les jambes. 

Le bébé au 9e mois de grossesse

Taille, poids, position du bébé

Bébé grandit, c'est peu de le dire ! Il passe son dernier mois dans votre ventre à s'épaissir et prend environ 250 g et 1,5 cm par semaine. Le jour de sa naissance il devrait atteindre environ 3 kilos pour 50 cm. Au 9e mois de grossesse, il perd aussi son duvet et le "vernix caseosa" qui le recouvrait. Sa peau est désormais toute rose et presque plus fripée. Il ne peut plus tellement bouger car la place lui manque. Il se tient les bras croisés sur sa poitrine et les jambes relevées et pliées, sa tête dirigée vers la sortie dans la majorité des cas. La quantité de liquide amniotique a diminué. A partir du 9ème mois, votre bébé ne peut plus être considéré comme prématuré. Tous ses organes fonctionnent parfaitement. Il est prêt !

Mouvements du bébé

En fin de grossesse, il n'est pas rare que bébé bouge moins. Il dispose de moins de place et la quantité de liquide amniotique peut aussi légèrement décroître. Sa position dans votre ventre a également une incidence sur ses mouvements. Si sa tête s'engage déjà dans le bassin, il a par exemple moins de liberté pour se mouvoir. Même si le nombre de ses mouvements diminue il est important que vous le sentiez bouger tous les jours à plusieurs reprises. Si vous avez le sentiment qu'il n'a pas bougé depuis plusieurs heures, qu'il ne répond pas à vos stimulations ou que son rythme a changé brutalement, rendez vous à la maternité sans attendre. 

C'est le moment de...

Anticiper le retour à la maison

Pour que le retour à la maison se passe au mieux après la naissance, un seul mot d'ordre : anticipation ! La priorité est de profiter de vos premières semaines à trois avec bébé et de vous reposer au maximum. Même si votre médecin a déterminé une date approximative pour la naissance, dites-vous bien que bébé peut décider d'arriver à tout moment ! Elle peut survenir à la 36ème semaine de grossesse, ou à la 37ème semaine de grossesse par exemple ! Il faut donc vous tenir prête et ne pas vous éloigner de votre maternité.

Mettez à contribution votre maman ou même belle-maman afin qu'elles vous préparent de bons petits plats que vous pourrez congeler. Le futur papa s'occupera de remplir le frigo et les placards pour que vous ne manquiez de rien. Préparez également la chambre ou le petit coin sommeil de bébé dans la votre. Entraînez-vous à installer le siège-auto dans la voiture afin de ne pas passer 30 minutes à essayer de le faire en sortant de la maternité avec un nourrisson qui pleure dans vos bras. 

Savoir quand partir à la maternité

Si vous perdez les eaux (dès cet instant votre bébé n'est plus protégé contre les infections, c'est pourquoi il faut partir immédiatement), si vous avez des contractions douloureuses et régulières (d'une durée de 30 secondes à une minute toutes les 5 à 10 minutes pendant une heure), des pertes de sang ou que vous ne sentez plus bébé bouger. Mais il faut également y aller si vous ne présentez aucun de ces signes mais que vous avez atteint la date théorique de votre accouchement.

Signes accouchement

Au 9ème mois de grossesse, les consultations servent à suivre le développement de l'enfant, à déterminer la manière dont se déroulera l'accouchement, à enregistrer vos contractions et le rythme cardiaque du bébé mais aussi à mesurer votre poids, votre tension et à réaliser une analyse urinaire. Vous serez également obligée de passer un bilan avec un anesthésiste et ce, même si vous n'envisagez pas la péridurale. En effet, ce bilan permet au médecin d'intervenir en cas de problème lors de l'accouchement en procédant à une anesthésie générale. Lors des cours de préparation à la naissance, la sage-femme vous informera sur les signes annonciateurs de la naissance. Voici les symptômes auxquels vous devrez être attentive :

  • Les contractions sont douloureuses et s'intensifient
  • Les contractions ne sont pas soulagées par un changement de position
  • La poche des eaux se fissure ou se rompt
  • Vous avez des pertes vaginales, parfois avec du sang

Un dernier conseil : faites vous confiance ! Votre corps sait comment la vie. Soyez à son écoute, votre instinct ne vous trompera pas. Si des angoisses subsistent sur l'accouchement, rassurez-vous avec notre dossier "SOS, j'ai peur d'accoucher !"