L’amour inconditionnel : pilier de l'estime de soi

L'amour inconditionnel du parent influe considérablement sur l’estime de soi de l'enfant... qui est elle-même une composante majeure de sa construction.

Il y a une phrase de Jacques Salomé qui me plaît beaucoup :

“L’estime de soi est une composante majeure de la construction de tout être humain pour lui permettre de se relier au monde et de pouvoir vivre sa vie pleinement.”

Si il y a une chose que tous les parents partagent, c’est le souhait d’offrir à leurs enfants la possibilité d’avoir cette “estime de soi”.

  Alors comment faire ?
L’estime de soi repose sur trois piliers principaux :

- L’image de soi : c’est le regard que l’on a de soi par rapport à l’autre, qu’il soit fondé ou non. On évalue ses défauts, ses qualités, on en tire une conviction. Elle est sans cesse confrontée à celle que les autres nous renvoient.

- L’amour de soi : c’est la capacité à s’aimer de façon inconditionnelle avec ses qualités et ses défauts, quelles que soient les situations de la vie. Cet amour est indépendant de ses performances, de son image, du paraître et du social.

- La confiance en soi : c’est penser que l’on est capable d’agir de manière adéquate, quelle que soit la situation. Elle est renforcée par les actions que l’on entreprend, la conscience des réussites et le bilan des erreurs.

Chacun de ces trois piliers possède sa fondation : ce qui, dans notre enfance, nous a donné les moyens de construire, adulte, ces piliers solides et indispensables.

Je m’intéresse ici à l’image de soi qui est, sans doute, le pilier le plus important. C’est l’amour inconditionnel que nous avons reçu pendant notre enfance qui permet adulte d’avoir une “bonne image de soi”.


Qu’est-ce que l’amour inconditionnel ?

L’amour inconditionnel, c’est (comme son nom l’indique), un amour qui n’est soumis à aucune condition. Aimer quelqu’un d’un amour inconditionnel c’est l’aimer en toutes circonstances, quelle que soit la situation.

Je me souviens d’avoir dit à ma fille quand elle avait 6 ans, et déjà son petit caractère : “Je te le dis maintenant parce que je pense qu’à ton adolescence, nous allons vivre des moments difficiles, quoiqu’il arrive, quoique tu fasses, je t’aimerai toujours !”.

C’est important de le leur dire, car il peuvent mal interpréter certaines paroles et penser que votre amour est “soumis à condition”.

Par exemple, dire “Je serai content(e) si tu as de bonnes notes.” risque de se transformer pour eux en “Mes parents m’aimeront si j’ai des bonnes notes...”.

 Alors bien sûr, aimer ses enfants d’un amour inconditionnel, c’est différent de tout leur pardonner et excuser tous leurs comportements mais c’est continuer à l’aimer, même dans les situations difficiles.

Cela a, entre autres, l’avantage de leur permettre de prendre des risques. Oui, les aimer d’un amour inconditionnel leur montre qu’ils ont le droit à l’erreur, à l’échec, aux essais : cela ne remet jamais en cause l’amour que vous leur portez ; et en conséquence celui que eux, se portent.

Cet amour inconditionnel, je vais jusqu’à dire que c’est la base d’une “bonne” vie et l’un des ingrédients les plus sûrs du bonheur.

Je pense que nous devons cela à nos enfants, pour leur donner toutes les bonnes conditions pour débuter dans la vie !          

L’amour inconditionnel : pilier de l'estime de soi
L’amour inconditionnel : pilier de l'estime de soi

Il y a une phrase de Jacques Salomé qui me plaît beaucoup : “L’estime de soi est une composante majeure de la construction de tout être humain pour lui permettre de se relier au monde et de pouvoir vivre sa vie pleinement.” Si il y a...