Apprendre en dormant : possible ou pas ?

La Belle au bois dormant aurait-elle des souvenirs ? Peut-on apprendre en dormant ? Alain Lieury, expert en mémoire, répond.

Non, la Belle au bois dormant n’a pu apprendre ce qui s’est passé au cours du siècle où elle s’est endormie. Apprendre en dormant a pourtant produit un certain engouement à une époque et a été proposé comme « fausse » méthode pédagogique sous le nom d’hypnopédie (de hypno qui signifie en grec sommeil et pédie qui a trait à l’école). Des expériences ont montré qu’une liste de chiffres diffusée à des dormeurs ne laisse aucun souvenir à leur réveil. Tout au contraire, on apprend d’autant mieux qu’on est bien réveillé. Les recherches en chronopsychologie, concernant la variation des performances en fonction des moments de la journée, confirment que le moment de la digestion est le moins bon moment pour apprendre ;  donc pour les petits et les grands, la sieste est excellente.
    En revanche, le sommeil est bon pour consolider des apprentissages de la journée. Les expériences faites sur différents animaux révèlent que certaines périodes du sommeil, notamment la phase du « sommeil paradoxal » sont cruciales. D’ailleurs cette phase (en proportion) est très longue chez les bébés et dans l’enfance ; elle se réduit chez la personne âgée. Des études récentes montrent également que toutes les phases du sommeil sont bonnes, ayant chacune leur rôle à jouer.
   Apprendre en dormant n’est pas une bonne méthode mais bien dormir, en est une !

Crédit photo : Karramba Production - Fotolia.com

Apprendre en dormant : possible ou pas ?
Apprendre en dormant : possible ou pas ?

Non, la Belle au bois dormant n’a pu apprendre ce qui s’est passé au cours du siècle où elle s’est endormie. Apprendre en dormant a pourtant produit un certain engouement à une époque et a été proposé comme « fausse » méthode pédagogique sous le nom...