Le numérique à l’école : la technologie au service de l’éducation

Le fameux tableau noir, flanqué de sa craie blanche, est-il en passe de disparaître ? Une disparition se faisant au profit du numérique à l’école ?

C’est en tous cas ce que souhaitent 85% des parents interrogés dans le cadre d’une enquête Ipsos (1), conscients du fait que désormais les technologies se mettent au service de l’éducation et de la pédagogie.
Et si nombre d’enseignants se montrent encore réticents, la révolution numérique est en marche. Et cela, au bénéfice incontestable de l’apprentissage pour nos enfants.
Les atouts et avantages du numérique ? Ils ne cessent de croître au fil des avancées technologiques.

Motivation et aspect ludique

Ainsi, nous pouvons noter une augmentation de la motivation au travail. Déjà totalement immergés (2) dans les outils informatiques et le net, nos enfants n’ont plus besoin de s’adapter. Ils prennent un véritable plaisir à manier les informations qu’ils recueillent sur la toile (même si un tri pertinent est nécessaire face au flux de contre-vérités et d’invraisemblances). Alors faire ses devoirs avec Internet, retrouver un tableau blanc interactif en classe… apparaît naturel et attractif pour un enfant ou un adolescent du XXIème siècle. Sans compter que les éditeurs de ressources numériques s’emploient à mettre l’accent sur un apprentissage ludique.
Dans le cadre de mon travail par exemple, nous avons mis en place des outils permettant d’apprendre en jouant. Un élève de primaire peut ainsi réviser ses tables de multiplication en participant à un jeu de fléchettes virtuel. A l’image des jeux vidéo, des systèmes de points en fonction de son activité augmentent également le plaisir de l’enfant qui est ainsi amené à se surpasser. De même, le multimédia (vidéos, animations interactives, activités sonores…), outre son intérêt pédagogique et cognitif, accroît la motivation de l’enfant à travailler.

Interactivité et mobilité

Ajouté à tout cela : l’élève a la possibilité de suivre sa progression en instantané, grâce à l’interactivité. A peine a-t-il répondu à une question qu’il sait s’il a juste ou faux. Cela lui permet de savoir rapidement là où il pêche et là où il excelle et ainsi d’aller vers les exercices et les leçons qui le feront progresser. De plus, les exercices interactifs sont nombreux et différenciés : exercices de mémorisation, de manipulation, de synthèse… qui réagissent en fonction de son activité et le font avancer pas à pas. L’élève devient alors acteur de ses apprentissages. Une autonomie renforcée par les supports média : avec une tablette numérique ou un smartphone par exemple, l’enfant peut réviser et apprendre n’importe où, sans avoir à trimballer nombre de livres, cahiers, matériels scolaire…

Aspect collaboratif et réseaux sociaux

Il ne faut pas oublier non plus l’atout incontestable de l’aspect collaboratif qu’offre le numérique, véritable support d'entraide entre élèves (du même âge ou avec des tuteurs plus âgés ou encore avec des enseignants). Expliquer aux autres permet aussi de mieux apprendre et de prendre du recul par rapport à ses apprentissages. De plus, on est moins isolé, on peut partager des difficultés que d'autres aussi rencontrent. Un moyen de renforcer la confiance en soi et sa motivation. On apprend mieux à plusieurs ! Les forums, Facebook, Twitter deviennent des supports de l'éducation chez soi et en classe. Un enseignant se sert ainsi du réseau Twitter pour apprendre à lire et à écrire à ses élèves de classe préparatoire : http://www.maxicours.com/blog/2012/04/24/devoirs-revisions-et-apprentissage-sur-twitter.html

Apprentissage adapté et remédiation

Et la technologie n’a pas fini de surprendre et d’innover pour l’éducation de nos chères têtes blondes. Actuellement, pédagogues et informaticiens travaillent ensemble afin de pouvoir créer les profils cognitifs des élèves à partir d’une « cartographie des savoirs ». Ces connaissances ainsi recueillies vont constituer un apport formidable pour un apprentissage adapté à chacun. Fort de ces analyses précises sur les atouts et les difficultés de ses élèves, l’enseignant sera à même de leurs proposer des outils et des ressources personnalisés. Exit les apprenants laissés en marge du système. Le numérique ? Un véritable atout pour l’égalité des chances à l’école.

(1) Étude menée auprès de plus de 4000 parents et élèves du secondaire.

(2) 99% des adolescents sont internautes, révèle une étude Microsoft.

Crédit photo : Eléonore H - Fotolia.com

Chronique publiée le 09/05/2012 et mise à jour le 10/12/2013

Le numérique à l’école : la technologie au service de l’éducation
Le numérique à l’école : la technologie au service de l’éducation

C’est en tous cas ce que souhaitent 85% des parents interrogés dans le cadre d’une enquête Ipsos (1), conscients du fait que désormais les technologies se mettent au service de l’éducation et de la pédagogie. Et si nombre d’enseignants se...